Résultats de recherche

Keyword: ‘respect’

Respect & admiration

Code de la route

Longue LatéraleContexte : Vous êtes sur une longue ligne droite, où tous les croisements/carrefours ont été transformés en sens giratoires (j’ai bien dit « sens giratoire » et non « rond-point », à ne pas confondre – cf mon billet du 25/12/2011 – ). Ces « sens giratoires » donc sont d’anciens « croisements en T », c’est-à-dire que les seules directions possibles qui s’offrent à vous sont « tout droit » ou « à gauche ».

Alors, pour aller tout droit, à chaque fois, vous devez entrer dans le sens giratoire, continuer tout droit (en laissant sur votre gauche le terre-plein central qui ne vous fait même pas dévier de votre trajectoire), et sortir à la première sortie, qui n’est autre que la continuité de la route, tout droit donc. Je précise qu’au milieu, on a rajouté une voie pour bus : Lire la suite…

Publicités
Catégories :Débats et opinions, Hobbies, Lieux, Société Étiquettes : , , ,

Les 11 commandements du respect

20/02/2011 3 commentaires
C’est si important. Embarrassé
Le voilà !
Destockage toujours, voici l’un des points culminants de mon blog.
 
Après avoir parlé de la loi du talion (07/12/2006), puis des 10 commandements (16/02/2007) dans un autre billet, qui sont si importants pour moi, et à la base de tout, les voici ces fameux commandements du respect !
D’ailleurs, si vous cherchez le mot « Respect » dans mon blog, vous y retrouverez énormément de références (également via les mots-clés). Lire la suite…
Catégories :Débats et opinions, Humeur, Kiff Étiquettes :

Respecte ton hymne

Encore une histoire de respect.
 
Il y a quelque temps, mon blog tournait beaucoup autour de différentes déclinaisons du respect. C’en est d’ailleurs le slogan, et un peu ce qui guide ma vie.
Et voilà que le sujet redevient d’actualité.
 
Pour rappel, le 14 octobre dernier, la sélection tunisienne de football a affronté la France en amical au Stade de France. Résultat : 3-1 (Henry (2), Benzema contre Jemma).
Mais, bien sûr, le fait le plus marquant a été les sifflets incessants lorsque la chanteuse Franco-tunisienne Laam a interprété la Marseille, alors que le silence s’était fait lorsqu’ Amina interprétait l’hymne national tunisien.

          

 
Les réactions sont assez diverses, tantôt l’indignation, tantôt l’indifférence. Parmi celles-ci, on pourra citer celle de Michel Platini malgré tout :
 
« Une fois encore, le football est pris en otage par le monde politique car cette histoire de sifflets est devenue une affaire politique qui n’a rien à voir avec le sport. Il y a trente ans, quand je jouais avec l’équipe de France, La Marseillaise était sifflée sur tous les terrains, a-t-il ajouté. Mais à l’époque, les politiques ne s’intéressaient pas au football et ça ne choquait personne (…). Ces sifflets ne constituaient pas «une insulte à la France mais simplement des manifestations contre un adversaire d’un soir ».
 
 
 
De même, on pourra se souvenir de l’affaire de la "banderole des chti" du PSG :

 
Pour l’un comme pour l’autre, certains semblent donc évoquer une sorte de… "tradition". On siffle l’adversaire, on le conspue… Par provocation, voire par amusement, et ce depuis, semble-t-il, bien des années.
 
Pour ma part, j’aurais tendance à regretter tout ça, ces "manifestations" n’allant pas, pour moi, dans le sens du respect de l’adversaire, et d’une certaine noblesse qu’on aimerait trouver dans les rencontres sportives, à l’instar des arts martiaux.
 
Pour finir, j’aimerais simplement leur envoyer un autre message de respect : la marseillaise en arabe.

                   

 
A bon entendeur. Sarcastique
 

La famille : Du respect, toujours du respect !

23/11/2006 4 commentaires
 
Hier (enfin avant-hier puisque j’écris mes billets la veille), il y avait l’émission "Le Grand frère" sur TF1…
Bon, je passe sur la polémique de notion racoleuse des émissions de TF1 des Julien Courbet ("la régie fait le numéro ! Tululu lululut, Tululu lululut !") et autres Bataille et Fontaine ("Le rideau ! Le rideau !") : Hors sujet.
Bref donc, du Julien Courbet encore hier soir avec "Le grand frère".
Ah… La fraternité… L’autorité paternelle… D’autres notions du respect… qui se perd(ent)… Les faux "grands-frères", obligés de remplacer une structure familiale en pleine explosion ou démission…
Ce programme en est le parfait exemple, malgré son apparence tapageuse, un peu "banlieusarde" pourrait-on dire, voire par trop caricaturale…
Mais soit… Le respect dans la famille, les parents qui respectent leurs enfants, les enfants qui réussissent à passer le cap de l’adolescence et à respecter les parents…
Ca me rappelle un reportage sur le débarquement en force de 3 policiers chez une mère (maghrébine, pour bien forcer le trait, évidemment !) qui, baissant les bras, les laisse entrer en leur disant : "Allez-y, moi, je n’y arrive plus !"
Ca me rappelle ma rébellion contre mes parents, à 18 ans, face à ma paternité imprévue et mon père qui a réussi à me faire entendre raison…
Papa, Maman, c’est si dur d’être parents ? Si dur de faire des enfants ? Pourquoi en faire alors ? Maman, "Qu’est-ce que t’avais b’soin d’CA ?", comme a dit Grand-mère à mon égard ?
En tout cas, je ne me pose plus la question : merci à tous les 2 d’avoir fait de nous ce que nous sommes devenus ! RESPECT.
Respect aussi pour mon grand-frère à moi… Un vrai… A qui je dois beaucoup… Ma culture cinématographique ("Dune", le film, à 13 ans ! La vache ! T’es dur avec moi !), ma culture musicale (aussi éclectique que Kraftwerk, Chris Réa, Barclay James harvest, Franck Sinatra, Julio Iglesias, Bee Gees ou Imagination… Tout ça en 33 tours, monsieur !)
 
PEACE BRO ! Et RESPECT ! Sur toi, et sur toute notre famille et belle-famille !
 
"Riche est l’homme qui peut réunir tous ses enfants à sa table." (Proverbe chinois)
Catégories :Débats et opinions, Humeur Étiquettes :

Le retour des bons points à l’école

Un article du Parisien.

Bons-PointsEt dire qu’il y a 15 ans, quand j’en prônais le retour, on me disait « rétrograde »…

LE FAIT DU JOUR. On les croyait disparus à la fin des années 1990, et pourtant ils font un retour en force dans les salles de classe. Mais la mode des bons points ne fait pas l’unanimité.

Lire la suite…

Twiiit

Je préfère que ma fille meurt plutôt que de lui faire manger… du lapin.

Le lapin ou la mort… Je choisis la mort.

Maria Galindo et son lapin de compagnie, Lola, à Caracas.Une traduction du site panampost.com :

Elever des lapins comme du bétail : Plan absurde de Nicolás Maduro pour combattre la «guerre économique» de Trump

PAR: SABRINA MARTÍN – @SABRINAMARTINR – 13 SEPTEMBRE 2017, 14H30
Confronté à des pénuries alimentaires et à une crise économique, le président vénézuélien Nicolás Maduro n’a que le «plan Lapin» à offrir à son peuple, qui consiste à élever les animaux en interne pour «garantir la consommation de protéines animales». Lire la suite…

Échappée terminée pour les vélos en libre-service

Un article Europe 1 (que j’adore. Europe 1, je veux dire ! Et l’article aussi !)

Échappée terminée pour les vélos en libre-service

Sans bornes, les vélos « flottants » sont garés parfois n’importe où sur les trottoirs.@ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

19h17, le 12 janvier 2018

Débarqués en masse dans plusieurs grandes villes de France en fin d’année dernière, les vélos « flottants », en libre-service mais sans borne, sont rattrapés par la réalité économique. Lire la suite…

Je n’ai pas de mots. :(

Un malaise. Comme un lien qui se brise.

Johnny HallydayCe matin, oui, j’ai ressenti un malaise, une boule au ventre à l’annonce du décés de Johnny Hallyday.

Et pourtant, ce n’était pas forcément un chanteur que j’appréciais. Je faisais partie de ces personnes qui respectaient son talent, sa carrière, sa longévité, sa voix.. mais qui n’était pas fan.

Pourtant, ce matin, je n’ai pas compris pourquoi je ressentais ce vide soudain.

C’est dans la matinée que j’ai compris : la rupture d’un lien. Lire la suite…

Plastic Odyssey : Transformer les plastiques en carburant

Magnifique défi.

plastique recyclage océans

Du haut de ses 26 ans, Simon Bernard entreprend une course contre la montre pour être prêt en 2020.

Un extrait de natura-sciences :

Le cœur du projet Plastic Odyssey consiste à développer une technologie qui transforme les plastiques non recyclables en carburant. Lire la suite…

%d blogueurs aiment cette page :