Archive

Archive for the ‘Humeur’ Category

Voulez-vous être témoin(s) ?

A votre avis ?

JW.orgIl y a quelques temps, voici le courrier que j’ai reçu :

Madame, Monsieur,

J’emploie une partie de mon temps à faire connaître les pensées positives de Lire la suite…

Twiiit

Quand un journaliste de GQ ne fait que la moitié du travail…

On a les journalistes qu’on mérite.

une Peugeot 307 bleu a foncé, de manière involontaire dans un restaurant Burger King

Une Peugeot 307 bleu a foncé, de manière involontaire dans un restaurant Burger King

Dans son article du 02 Décembre dernier, GQ met en exergue l’excellent humour du Community Manager de Burger King qui rebondit sur la mésaventure d’une voiture qui s’est malencontreusement encastrée dans la vitrine d’un Burger King suite à une fausse manoeuvre : Lire la suite…

Mon refuge ?

Twiiit

Merci les confinis !

04/11/2020 1 commentaire

Recommandations à l’écolier

A méditer en ces temps lourds.

Recommandations à l'écolier

RECOMMANDATIONS A L’ECOLIER

Enfant, aime l’école, parce que c’est la noble maison où on travaille à faire de toi un homme instruit et honnête.

Aime ton maître, parce qu’il t’aime et se donne de la peine pour toi ; s’il est sévère, c’est qu’il veut ton bien.

Aime tes Camarades : sois avec eux loyal et bon, afin qu’ils soient avec toi loyaux et bons.

Sois propre : propreté donne vigueur et santé.

Sois exact : on suit mal la classe quand on y arrive en retard. Lire la suite…

Citation du jour

Confinement

Restez chez vous et ne faites rien !

Activité partielle

Ven 11/09/2020 15:59

Vous avez été placé en activité partielle jusqu’au 30 octobre 2020.

Votre contrat de travail est en conséquence suspendu en application des dispositions des articles L. 5122-1 et suivants du code du travail.

Votre activité ayant été suspendue, vous devez absolument Lire la suite…

En ce temps-là…

A l'époqueJe suis né en 1971 et j’ai grandi à Maubeuge, dans le Nord.

Avec tous mes copains et mes copines on traitait tout le monde comme la famille. On allait jouer dehors, chez les uns ou chez les autres quand on voulait. Il n’y avait pas de haies ou de clôture là où j’ai grandi. C’était plutôt la campagne à la ville. On franchissait juste un petit portail qui nous permettait de passer de jardin en jardin et on choisissait dans lequel on jouait, une fois chez l’un, une fois chez l’autre. Surtout là où c’était le plus grand ou le plus ensoleillé.

On était toujours content et on mangeait ce que notre mère se donnait la peine de cuisiner. Lire la suite…

Catégories :Débats et opinions, Humeur Étiquettes : , ,
%d blogueurs aiment cette page :