Archive

Archive for juin 2008

Maubeuge fait des folies !

Ce soir, c’est Festival
 
Etant natif de cette ville chère à mon coeur, et y retournant très régulièrement pour y retrouver mes parents, je me devais d’en parler.
 
Comme chaque année depuis 12 ans maintenant, les Folies ont lieu en ce moment à Maubeuge. Dans le passé l’événement majeur pour Maubeuge fut « la kermesse de la bière » (ICI aussi, pas mal), qui prit malheureusement fin en 1987, mais qui avait permis à Maubeuge de se faire connaître au même titre que la chanson du « Clair de Lune » (à Maubeuge, donc).
Vraiment énormément de très bons souvenirs à cette kermesse de ma jeunesse… smilie
 
Bref.
 
Dès 1987 avec les "Inattendus", qui reprirent le flambeau de la "kermesse", le Manège, scène nationale de Maubeuge, cédait la ville à l’imaginaire débridé des artistes, initiait la population à vivre des rêves éveillés. Depuis ce temps là, les Folies de Maubeuge invitent les spectateurs à mettre en scène leurs propres utopies tout en se laissant porter au rythme des concerts et des spectacles de rue. Ainsi, chaque année, la ville se transforme en un giganstesque spectacle vivant à ciel ouvert.
 
Une belle tête d’affiche cette année encore avec Cali, que je ne connais que par Singstar interposé, et surtout, pour moi, Hocus Pocus, que j’adore tout particulièrement, que je ne connaissais pas encore il y a quelques mois, mais quel bonheur, poussé par la curiosité, de prendre une place pour leur concert à l’occasion de la sortie de leur nouvel album : Place 54 (avec les fabuleux "Smile – Featuring Omar", "Vocab !" et "Mr tout le monde") smilie
 

Affiche Les Folies de Maubeuge Maubeuge 2008

Publicités
Catégories :Evénements

Mariage nul

Tu m’as menti. 
 
 
Je suis content, et mécontent à la fois.

Content car, concernant l’affaire du mariage musulman de Mons-en-Baroeul annulé par le tribunal de Lille, aucune considération religieuse n’a été prise en compte. En effet, le tribunal de Lille n’a pas appuyé sa thèse sur la virginité de l’ex-futur-ex-mariée, évitant de ce fait d’y méler toute notion de valeur musulmane, mais bien sur le mensonge fait au mari avant consentement mutuel, selon l’article 180 du code civil.

Article 180
Modifié par Loi n°2006-399 du 4 avril 2006 – art. 5 JORF 5 avril 2006
Le mariage qui a été contracté sans le consentement libre des deux époux, ou de l’un d’eux, ne peut être attaqué que par les époux, ou par celui des deux dont le consentement n’a pas été libre, ou par le ministère public. L’exercice d’une contrainte sur les époux ou l’un d’eux, y compris par crainte révérencielle envers un ascendant, constitue un cas de nullité du mariage.
S’il y a eu erreur dans la personne, ou sur des qualités essentielles de la personne, l’autre époux peut demander la nullité du mariage.
De même que la jurisprudence l’a déjà montré, on se retrouve ici dans le même cas que lorsqu’une femme a annulé son mariage du fait que son futur-ex-non mari lui avait menti en lui disant qu’il n’avait jamais été en prison alors qu’il était en réalité un ancien bagnard. Le mariage avait ainsi été annulé, non pas parce que son casier judiciaire n’était pas vierge (décidément, ce mot est d’actualité !), mais parce qu’il avait menti à sa non-future épouse.
On a donc une collection de décisions qui donnent des exemples ponctuels. Ont ainsi été considérés comme qualités essentielles : l’existence d’une relation extraconjugale que l’époux n’avait nullement l’intention de rompre ; la qualité de divorcé (qui fait obstacle à la tenue d’un mariage religieux chrétien) ; la qualité d’ancien condamné ; la qualité de prostituée ; la nationalité ; l’aptitude à avoir des relations sexuelles normales (le jugement ne définit pas la relation sexuelle normale, pour la plus grande tristesse des étudiants en droit) ; la stérilité ; la maladie mentale ou le placement sous curatelle.
http://www.maitre-eolas.fr/2008/05/30
On pourrait également assimiler cette affaire à un mariage dans lequel l’un des 2 aurait menti sur le fait qu’il n’avait pas d’enfant alors qu’il en avait.
 
Bref, la clé est là : le mensonge. Ainsi, comment peut-on démarrer une union sur une preuve flagrante de mensonge ?
 
Content, donc, que la justice française ait sû trouver une solution non polémique quant à la religion musulmane, mais aussi mécontent.
 
Mécontent car Rachida Dati (dont je parlais déjà à l’époque ICI, souvenez-vous) a fait volte-face par rapport à sa position première, simplement par pression extérieure et mégalomanie. Pour dire combien elle me déçoit.
Certes, considérer la virginité de la femme comme un élément déterminant d’un mariage peut sembler, de nos jours, extrémement réducteur, mais on se trompe de débat, et c’est en ça que Rachida Dati est décevante à mes yeux : elle n’a pas sû recadrer le débat. Non seulement, elle se discrédite elle-même en retournant sa veste, mais elle discrédite également son propre corps et les décisions de justice elles-mêmes. De plus, elle en revient à remettre sur la table le sujet de la virginité alors qu’elle aurait dû être la première à rester sur ses positions en faisant bien comprendre à l’opinion publique que le débat n’était pas là.
Dommage que, 2 ans après (le mariage date de 2006), à cause de l’appel qui a été demandé, alors que l’annulation avait été prononcée, le couple est désormais toujours marié, au grand damme de la mariée, tant que le rendu d’appel n’aura pas été prononcé.
 
Bravo Rachida sur ce coup… "Bravo Madame"…
 
En même temps, on pourra s’interroger sur 2 points annexes :
  • Comment peut-on démarrer une union avec une personne qui met ce point en importance primordiale alors que l’on se marie normalement par amour ?
  • Les mariages réussis ne sont-ils pas des mariages où les mensonges ne sont pas divulgués ?
Ma part Bisounours me pousserait bien entendu à répondre "On se marie par amour, pas pour des clauses de contrat" dans le premier cas et "Bien sûr que non !!!" dans le second.
Je me trompe vous croyez ? smilie
 
A lire également :
Le 5 janvier 2005, le tribunal de grande instance de Lille avait déjà annulé un mariage en s’appuyant sur la question de la virginité et même la production d’un certificat médical à ce sujet. Mais dans ce jugement, le mariage a été annulé… parce que la mariée était vierge. Explication : l’épouse soulevait la nullité d’un mariage car son mari ne l’aurait épousée que pour pouvoir venir s’établir en France. Sa virginité intacte était la preuve d’absence d’intention matrimoniale du mari.
http://www.maitre-eolas.fr/2008/06/05/973-eolas-vous-donne-du-grain-a-moudre
 
Bien sûr, déjà cité, un des textes les plus intéressants revient encore une fois à "Maître Eolas" et l’un de ses meilleurs billets de blog sur le sujet : http://www.maitre-eolas.fr/2008/05/30

 

Catégories :Actualités et politique

Comment ça va bien merci !

Qué novel ?
 
J’hésitais entre ces 2 titres pour continuer façon Weblog à parler de ce "truc bizarre qui vient de m’arriver", à savoir ma gastro-entérite. Pour info, le principal (titre) de ce billet est une référence au nom d’une émission sur Europe 1 que j’aime beaucoup et animé par quelqu’un que j’apprécie particulièrement par son humour, son sérieux, son esprit d’à propos : le docteur et animateur Michel CYMES.

Pour le sous-titre, il s’agit simplement du titre original que je voulais mettre à la base, avec un petit hommage à notre patois chtimi. C’est vrai qu’en parlant de chti, j’aurais pû également appeler mon billet "Je vais bien, tout va bien", en hommage au sketch qui a rendu célèbre Dany Boon.
 

 
Bref !
Le sujet à la base était sur des nouvelles de ma gastro, je crois. Clin d'oeil
Eh bien, ça se passe plutôt bien… Mise à part encore une légère sensibilité au niveau des intestins, j’ai repris le travail. Cependant, je retourne chez moi le midi pour pouvoir me faire le petit régime alimentaire qui m’a été conseillé :
 
  • Riz cuit à l’eau
  • Jus de cuisson de riz
  • Compote de pommes
  • Banane
  • pain complet grillé
et thé toute la journée.
 
Et ce malgré les petits-suisses, camembert, et autres produits laitiers que j’aime beaucoup et qui me narguent lorsque j’ouvre la porte de mon frigo, ou le chant de sirènes des plaques de chocolat qui hantent mes placards. (Euh, le chocolat au riz, y’a du riz ! Ca marche ou pas ? Ange)
 
Petite diète donc à la "BRATT" (Bananas, Rice, Applesauce, Tea and Toast) donc ! Adieu pour cette semaine, au chocolat, au barbecue, à l’alcool ! (Oh mon Dieu !! Surpris)
 
Heureusement pour moi, j’adore tout ce qui pain complet, banane, pomme. J’en consomme à outrance d’habitude. Donc ça tombe plutôt bien. Je m’en sors plutôt pas mal ! Je me demande si je ne vais pas continuer un peu…
 
Mais vivement la semaine prochaine quand-même, pour revenir à une alimentation un peu plus… permissive ! Clin d'oeil
Catégories :Santé & bien-être

Fidel

Gastro
 
Allez, sur ce coup-là, je me la joue Weblog à mort, en laissant une trace de ce qui m’arrive sur le Net.
 
Si je vous dis :
              • Coca-cola
              • Riz
              • Carottes
Ca vous parle ?
OK… si je vous dis que ça m’a été conseillé par un médecin urgentiste Samedi soir à minuit… Ca vous aide ?
Eh bien voilà… Moi qui me vantais de ne pas connaître ce mal et d’y avoir échappé jusquà présent, je ne suis pas très fier de l’état dans lequel je suis et surtout celui dans lequel j’étais Samedi soir (à me tordre de douleur toutes les 30s, ce qui est loin d’être mon genre !), et qui m’a poussé à m’avouer vaincu au point de partir aux urgences alors que je déteste ça.
 
Résultat des courses : circuit Urgences – commissariat (pour connaître la pharmacie de garde) – Pharmacie de garde un Samedi soir, alors que j’avais prévu, à la base, un programme un peu plus sympathique. Confus
 
"Eh bien vous avez l’air de nous faire une belle gastro-entérite !". Sympa comme annonce. Le mot est laché !
 
Au menu donc :
  • Smecta : 3 sachets par jour
  • Dafalgan : 1 à 6 par jour
  • Lopéramide (générique de l’Imodium) : 1 gélule à chaque diarrhée
  • lactéol : 1 comprimé par jour
  • Nifuroxadine : 3 par jour pendant 3 jours
  • Spasfon : 1 à 6 comprimés par jour.
Sacré cocktail ! Confus
 
Et 2 jours d’arrêt de travail. La classe !
Quant à en savoir l’origine ? Déjà Vendredi soir, j’hésitais à faire la rando-roller parce que j’avais un peu mal à la tête et au ventre. Mais ce n’était rien à côté de Samedi soir !
Il me semble qu’il y a quelque chose qui a eu du mal à passer Vendredi midi. Une sensation bizarre du style : "Tiens, il me semble qu’il y a un truc qui me fait bizarre".
 
Un petit tour sur Wikipédia pour en connaître un peu plus sur la gastro-entérite et savoir ce qui m’attend ?
Diagnostic
Les symptômes habituels de la gastro-entérite sont des nausées, crampes abdominales et vomissements qui apparaissent brutalement, de la diarrhée, de la fièvre et des céphalées (maux de tête).
Les symptômes communément associés à la gastro-entérite, c’est-à-dire principalement les vomissements et la diarrhée, peuvent également être signes d’un empoisonnement (fruits de mer, champignons toxiques) ou d’infections systémiques (pneumonie, septicémie, etc…). Par un interrogatoire précis et le contexte clinique, il sera possible d’éliminer ces hypothèses.
La gastro-entérite peut parfois déboucher sur des complications telles que la déshydratation, pouvant même conduire à une hospitalisation. Les personnes à risque sont les jeunes enfants et les nourissons, les personnes agées, et les personnes ayant un système immunitaire affaibli par une maladie (VIH par exemple). Les signes de la déshydratation sont une sécheresse de la peau et de la bouche, les yeux et les parties molles du crâne (chez les nourissons) enfoncés, des faiblesses, crampes, et perte de poids, et des urines moins fréquentes et plus foncées que d’habitude.
 Traitement
La plupart des gens se rétablissent d’eux-mêmes en un ou deux jours sans traitement particulier autre que les mesures suivantes :
– se reposer, au lit idéalement.
– ne pas manger ou boire durant quelques heures pour permettre au système digestif de récupérer.
– ensuite, boire de petites gorgées d’eau pour un équivalent de 8 à 16 verres par jour. Selon la "Corporation des Sciences de la Santé de l’Atlantique", ne prenez pas de boisson pour athlète, de jus de fruit ou de boisson gazeuse (même dégazéifiée). Evitez tout produit laitier et oeuf. Ces boissons contiennent une quantité excessive de sucre et une quantité insuffisante d’électrolytes pour remplacer ceux qui sont éliminés à cause de la diarrhée. Éviter l’alcool et les boissons qui contiennent de la caféine, qui ont l’effet non souhaité d’augmenter les pertes d’eau et de sels minéraux.
– une fois les nausées disparues, reprendre progressivement une alimentation solide en privilégiant certains aliments plus faciles à digérer (voir les conseils d’alimentation ci-dessous). Cesser de manger en cas de malaise.
Outre un éventuel traitement médicamenteux, boire de l’eau pour éviter la déshydratation ; éviter de manger des fibres végétales (fruits et légumes), préférer les féculents, les viandes. Souvent cela ne suffit pas. Manger et boire en petites quantités : préférer les boissons sucrées, (tisanes avec du miel, soda dégazé…), utiliser la diète BRATT (banane, riz, compote de pomme, thé, et pain grillé)
Bon ben j’ai tout gagné ! Bon courage à moi ! Confus
 
Catégories :Santé & bien-être

Good oldies

Flash-back.
 
On remonte 7 ans en arrière pour écouter 3 morceaux qui se succédaient à l’époque en boucle sur mon lecteur MP3. Quelle année que cette année 2001 !
Trois morceaux dont je me gavais pour me donner la pêche à une époque de ma vie pas si évidente que ça à gérer :
 
 
 
 
Une bonne époque malgré tout ! smilie
 
PS : Ne vous inquiétez pas, je vous prépare un article de blog beaucoup plus prolixe pour dans les jours qui viennent… smilie
 
Catégories :Musique

Nouvelles photos !

11/06/2008 2 commentaires
Catégories :Voyages

Trop de questions…

02/06/2008 2 commentaires
… rend solitaire ?
 
Des fois, je comprends qu’il y ait tant de célibataires (à ce qu’il paraît), ou tant de couples qui ne fonctionnent pas.
Je ne sais pas si c’est parce qu’on se pose trop de questions vis-à-vis du couple, ou si avant, on ne s’en posait pas assez, mais je trouve que cette réussite dépend de tellement de paramètres.
Avant, on se rencontrait dans des bals (encore maintenant ?), désormais c’est sur Internet. Si je reviens sur les questions que je me posais encore il y a quelques temps, je trouve qu’il y a quelques similitudes :
  • Est-il/elle aussi bien quand je l’ai vu(e) la première fois qu’en vrai ?
  • Me plait-il/elle vraiment ?
  • A-t-il/elle une jolie voix ?
  • Le coup de foudre sera-t-il toujours là le lendemain ? Au bout d’une semaine, d’un mois ? Un an ?
  • Est-ce que ce n’était pas juste une histoire de validation de séduction ? On a vu qu’on plaisait toujours donc ça suffit.
  • Converse-t-il/elle bien ? Pouvons-nous "parler pendant des heures", ou "passer des heures sans rien dire, simplement se regarder" ?
  • Va-t-on se trouver des intérêts communs liants, voire une passion commune ?
  • Va-t-il/elle apprécier ce que je vais lui proposer, ou ce qu’il/elle va me proposer ?
  • Avons-nous les mêmes "délires" ?
  • Un ciné, un resto, un concert, ensemble, va-t-il bien se passer ? Est-ce qu’on va bien s’y plaire à 2 ?
  • Saura-t-on l’un comme l’autre être suffisament conciliants ?
  • Est-ce qu’on est tout autant sportif ?
  • Est-ce qu’il/elle se lève tôt ? Se couche tard ? Sommes-nous en décalage dans nos heures de sommeil ?
  • Plus généralement, avons-nous les mêms horaires ?
  • Est-ce qu’il/elle sort beaucoup plus que moi ou beaucoup moins que moi ? Est-ce un besoin ? Serons-nous en phase ou en décalage par rapport à ça ?
  • Les choses qui sont importantes pour moi sont-elle tout autant importantes pour lui/elle que pour moi ?
  • Aime-t-on le même type de musique ? Aime-t-on danser tout autant ?
  • Avons-nous les mêmes notions importantes, les mêmes valeurs ? Les mêmes besoins, ou le même peu de besoins ?
  • Ce qui est futile pour l’un, l’est-il tout autant pour l’autre ?
  • Va-t-il/elle se plaire chez moi ? Vais-je me plaire chez lui/elle ?
  • Est-ce qu’il/elle aime ce que je lui propose ? Est-ce que j’aime ce qu’il/elle me propose ?
  • Va-t-on apprécier nos baisers ?
  • Au lit, est-ce que la magie va aussi opérer ? Va-t-on se correspondre ? Va-t-on se satisfaire ? Avons-nous là aussi les mêmes goûts ?
  • Est-ce qu’on va se plaire physiquement aussi à ce moment-là ?
  • Est-ce que la relation ne va pas se terminer le lendemain une fois qu’on a couché ? Ou au bout de 2 ou 3 fois ? Parce que ça ne fonctionne pas bien, ou parce qu’on a "eu ce qu’on voulait" ?
  • Est-ce qu’on peut ne rien faire ensemble sans s’ennuyer ?
  • Pense-t-il/elle toujours autant à moi que moi à lui/elle quand nous ne sommes pas ensemble ?
  • Avons-nous l’un comme l’autre autant envie de se voir et d’être ensemble, ou ce qui peut sembler beaucoup pour l’un est peu pour l’autre ou inversement ?
  • Allons-nous devoir gérer une distance qui nous sépare ? Comment allons-nous le gérer si oui ?
  • Est-il/elle jaloux(se) ? A-t-il/elle toujours besoin d’être "bien" entouré(e) ? Si oui, pourquoi ?
  • Est-il/elle fidèle ?
  • Avons-nous la même attente quant à l’éducation de nos enfants ?
  • A-t-on les mêmes notions de priorités dans la vie ?
  • Pouvons-nous comprendre nos métiers réciproques et les problématiques/contraintes qu’ils impliquent ?
  • Est-ce que l’on va pouvoir se rassurer auprès de l’autre quand on aura des doutes ?
  • Va-t-il/elle plaire à ma famille ? Vais-je plaire à la sienne ?
  • Sa famille, la mienne va-t-elle me plaire ou lui plaire ?
  • Saurons-nous être suffisament respectueux l’un envers l’autre ?
  • Va-t-on tenir l’usure ?
  • Va-t-on dépasser les 3 ans ?
Mais surtout, l’amour va-t-il permettre de passer au-dessus des différences, s’il y en a ?
Bref, autant d’étapes qui peuvent faire tout capoter.
Des fois, j’arrive à comprendre mon statut. En même temps, je me demande comment j’ai fait pour que 8 ans tiennent comme ça, sans que je me pose toutes ces questions… smiliesmilie
 
Catégories :Humeur
%d blogueurs aiment cette page :