Archive

Archive for avril 2009

En liquidation

Avant fermeture définitive.
 
Allez, je commence le déstockage. Le début de la fin. Encore quelques billets de blog en stock à écouler avant le grand départ.
C’est parti :
 
Un petit article que je devais mettre depuis longtemps :
 
La relation la plus vraie avec un autre est la création, jour après jour, d’un couple authentique qui engage à la fois l’esprit, le coeur et le corps. L’amour est l’école de la liberté créatrice. Celui qui aime n’a que faire, en face de lui, d’un personnage décoratif, d’une potiche de bureau ou de salon. Il exige un être vrai. Deux libertés qui décident de s’unir pour le meilleur et pour le pire sont capables de tout. Aucune force ne peut avoir raison d’elles.
 
L’essentiel reste la volonté, de chaque côté, de respecter l’autre, ce qui est l’essentiel.
 
Publicités
Catégories :Humeur, Livres Étiquettes :

Can you roll & dance ?

Yes we can !
Dans les jours qui viennent, s’ouvrira sur le CIT la première piste de danse pour le roller au nord de Paris. Après Xtreme Laser, c’est la seconde activité de loisir à voir le jour sur cette plate-forme industrielle.
Ce futur Roll&Dance s’ouvrira au coeur du Centre International de Transport, sur ce pôle d’activités de loisirs répondant à la volonté de son propriétaire, à savoir la société Building Plastic. La charpente en acier galvanisé perchée à 6,50 mètres de hauteur abritera la première piste de danse en roller quad (doté de 4 roues) au nord de Paris, c’est dire la pertinence de ce projet.
Comme pour Xtreme Laser, cette aventure est née de la volonté d’une famille de développer un nouveau concept ayant un rapport avec les loisirs. Il y a les parents qui ont mis le pied à l’étrier et leurs filles ainsi que l’ami de l’une d’elles. « On se dit un jour, pourquoi pas se lancer ? » , confie Laurence, la maman, qui n’abandonnera pas son emploi dans le tertiaire, pas plus que son mari dans l’agro-alimentaire. Sa fille Amandine et son ami Gauthier ont entamé leur parcours professionnel il y a 3-4 ans dans la vente. Eux, en revanche, ont décidé de tourner le dos à leur emploi pour se consacrer exclusivement à ce défi.
Un roller de 3 mètres de haut !
 
« Le concept est américain », reconnaît Laurence, « on a d’ailleurs voulu développer une ambiance nocturne très new-yorkaise autour de la piste de danse de plus de 500 m² ». Les fresques murales peintes à la bombe par un artiste témoignent de cette volonté d’afficher ce décor un tantitnet rétro et toujours aussi grandiose de cette ville où tous les rêves urbains sont permis. « L’ambiance musicale et une mise en scène lumineuse complèteront cette ambiance américaine », poursuit Laurence. Des clips et des films de danse seront projetés sur un écran, bref, il sera difficile d’imaginer sur la piste d’être encore dans ce qui ressemble à l’extérieur à un hangar de stockage.
« On pourra y venir en famille », reprend Laurence. Un parc de jeux pour les plus jeunes (de 2 à 10 ans) composé d’un toboggan, d’un trampoline et d’une surprise devrait ravir les enfants que les parents pourront surveiller depuis un coin détente-salon qui leur sera destiné à proximité.
Un accueil proposant un snack, de la petite restauration, a été aménagé autour d’un bar et d’éléments arborant des couleurs vives (orange, fuschia éclatant). Tout respire la gaieté et la convivialité sur cette surface de 1200 m², le pendant du voisin Xtrem Laser dont Roll&Dance est le parfait complément. La mezzanine a un petit côté VIP ou cocon, c’est selon. Une chose est sûre : on pourra s’y prélasser dans de confortables fauteuils.
« On sera ouvert les mardis et jeudis de 17h jusqu’en milieu de soirée, le mercredi toute la journée, le vendredi de 17h à 1h du matin et toute la journée les samedis et dimanches », précise Laurence, sachant qu’il y aura deux prix d’entrée, l’un pour le roller, l’autre pour le parc de jeux destiné aux enfants. Amandine, sa fille, ajoute que cette piste pourra être ouverte aussi bien aux centres aérés, aux associations, voire même aux écoles en fonction des demandes. « 3 petites salles modulables sont prévues pour des anniversaires ou des booms pour des pré-ados ou des ados » , ajoute Laurence, « et de l’autre côté deux vestiaires équipés de douches sont destinés aux associations et aux collectivités » .
Il sera possible de louer des rollers sur place comme d’apporter les siens, c’est selon. « La cerise sur le gâteau, ce sera cette sculpture en résine d’un roller géant de 3 mètres de haut qui occupera l’espace au-dessus de l’accueil », souligne Gauthier. En attendant l’ouverture, toute la famille a mis la main à la pâte comme le papa qui a verni les fresques murales. « On a développé une pré-approche sur internet et on a déjà enregistré une centaine d’inscrits, les gens nous réclament ! » termine Gauthier. On retiendra aussi que le cahier des charges a été respecté (accueil handicapés, sécurité…) dans l’attente du passage de la commission sécurité. Roll&Dance, à l’angle des av. de l’Europe et De Gasperi, à côté d’Xtreme Laser, sur le CIT de Roncq (sortie 17 sur l’A22 Lille-Gand).
Tous renseignements sur internet : www.roll-dance.com
Piste de roller, ambiance musicale, jeux de lumière. Et en plus une aire de jeux pour enfants !
De quoi passer de bons moments en famille ou entre amis !
Organisation d’anniversaires pour enfants et ados avec des formules mélant goûter et aire de jeux, goûter et rollers ou boums (musique et jeux de lumières) de 5 à 40 enfants ! Possibilité également de privatiser l’espace VIP en mezzanine pour un anniversaire ou un enterrement de vie de célibataire…
En attendant de vous y rendre, vous pouvez toujours consulter la vidéo de présentation déjà disponible sur Dailymotion et/ou Youtube :
Le plan Google Maps !
Catégories :Divertissement

Livre de film 2

Vue sous un autre angle.
 
250 pages
Voici une histoire de courage, de feu et d’or, ponctuée d’amour, de secrets et d’extrême violence. C’est une histoire ancienne, de celles qui méritent d’être racontées aussi longtemps que les hommes auront le goût des héros, des monstres et des ténèbres. Cette histoire trouvera un écho en chacun de nous. Nous avons tous nos démons. Beowulf pensait que le sien s’appelait Grendel… Un royaume frappé par une malédiction. Un héros qui combat un monstre sanguinaire. Une épopée qui a traversé les âges.  
Je redécouvre le film donc. Enfin, le film d’animation. Entiérement en images de synthèse avec, modélisés en invités spéciaux pour Robert Zemeckis, Angelina Jolie, Anthony Hopkins, Robin Wright Penn, John Malkovich.
 
De sa nouvelle tendance à tout faire en images de synthèses (on se souvient du Pôle Express avec Tom Hanks modélisé dans plusieurs rôles), je n’avais guère apprécié cette version de Robert Zemeckis. Je dois admettre que, même si j’adore en général les images de synthèse, et que je voulais en faire mon premier métier chez ILM (Industrial Light & Magic), je ne suis vraiment pas fan de ce genre de cinéma qui, pour moi, n’assume pas sa réelle identité, tendant à plagier le cinéma lui-même, à défaut d’assumer sa propre identité comme le fait une version plus aboutie comme Final Fantasy, ou plus décalée comme les dessins animés d’animation de Pixar par exemple.
 
Malgré tout, comme je le disais, ce livre me redonne envie de voir à nouveau ce "film". Preuve que je passe un bon moment en le lisant ! On y retrouve même, en fin, un petit lexique des mots d’ancien nordique utilisés au cours du récit, tel que "Warg" (ancien nordique pour "loup"), "Weormgraef" ("worm grave" en anglais ou "tombeau du serpent"), ou encore "Wergeld" (paiement, tribut à payer pour le meurtre d’une vie humaine et d’autres crimes graves).
 
Et puis ce côté "Chaque roi a son fardeau, chaque héros a son tourment…" me plaît beaucoup… Embarrassé
 
Le film donc : La légende de Beowolf.
Date de sortie : 21 Novembre 2007
Réalisé par Robert Zemeckis
Avec Angelina Jolie, Anthony Hopkins, Robin Wright Penn, John Malkovich.
Durée : 1h 53min.
     
Beowulf BA VF
envoyé par Frank2indailymotion
 
Un livre fort agréable donc.
 
Catégories :Livres

Qui dit Lundi dit…

On adhère… ou pas…

Prédictions

Date de sortie : 01 Avril 2009
Réalisé par Alex Proyas
Avec Nicolas Cage, Rose Byrne, Chandler Canterbury
Durée : 2h. Année de production : 2009
Titre original : Knowing
Pour fêter l’anniversaire d’une école, une cérémonie est organisée au cours de laquelle une capsule temporelle contenant des messages écrits par des enfants 50 ans auparavant est déterrée et ouverte. Chaque enfant emporte chez lui un message, mais celui du petit Caleb est illisible, car il s’agit d’une suite incohérente de chiffres. D’abord amusé, son père, statisticien, essaye de trouver une signification. Horrifié, il découvre peu à peu que chaque séquence de chiffres correspond à la date exacte d’une catastrophe récente. Lorsqu’il comprend que les 3 dernières séquences prophétisent des cataclysmes à venir, une course contre la montre commence.
On vous le dit dans l’affiche : si vous connaissiez la date de l’apocalypse que feriez-vous ?
Pour rejoindre le dénouement, je dirais que, soit vous n’adhérez pas au concept (de fin), et là, c’est plié, vous n’allez pas aimer le film, soit vous acceptez ce fait, et là, ça passera déjà un peu mieux. En ce qui me concerne, le fait est que je me suis laissé surprendre par la raison de fin. Je reste un peu… perplexe… Un arrière-goût d’inachevé ou de solution un peu trop simpliste à la « Mission to Mars » de Brian de Palma… Sarcastique
En tout cas, mon avis semble rejoindre les avis internet (2 étoiles pour 829 avis). Oui… 2 ou 3 étoiles… Allez… Note : 6 sur 10… Je crois.
Par contre, mon côté catho a bien apprécié la référence à la vision d’Ezechiel (Ancien Testament -Les Prophètes – Ezéchiel 1) :
[4] Je regardai, et voici, il vint du septentrion un vent impétueux, une grosse nuée, et une gerbe de feu, qui répandait de tous côtés une lumière éclatante, au centre de laquelle brillait comme de l’airain poli, sortant du milieu du feu. [5] Au centre encore, apparaissaient quatre animaux, dont l’aspect avait une ressemblance humaine. [6] Chacun d’eux avait quatre faces, et chacun avait quatre ailes. [7] Leurs pieds étaient droits, et la plante de leurs pieds était comme celle du pied d’un veau, ils étincelaient comme de l’airain poli. [8] Ils avaient des mains d’homme sous les ailes à leurs quatre côtés; et tous les quatre avaient leurs faces et leurs ailes. [9] Leurs ailes étaient jointes l’une à l’autre; ils ne se tournaient point en marchant, mais chacun marchait droit devant soi. [10] Quand à la figure de leurs faces, ils avaient tous une face d’homme, tous quatre une face de lion à droite, tous quatre une face de bœuf à gauche, et tous quatre une face d’aigle. [11] Leurs faces et leurs ailes étaient séparées par le haut; deux de leurs ailes étaient jointes l’une à l’autre, et deux couvraient leurs corps. [12] Chacun marchait droit devant soi; ils allaient où l’esprit les poussait à aller, et ils ne se tournaient point dans leur marche. [13] L’aspect de ces animaux ressemblait à des charbons de feu ardents, c’était comme l’aspect des flambeaux, et ce feu circulait entre les animaux; il jetait une lumière éclatante, et il en sortait des éclairs. [14] Et les animaux couraient et revenaient comme la foudre. [15] Je regardais ces animaux; et voici, il y avait une roue sur la terre, près des animaux, devant leurs quatre faces. [16] A leur aspect et à leur structure, ces roues semblaient être en chrysolithe, et toutes les quatre avaient la même forme; leur aspect et leur structure étaient tels que chaque roue paraissait être au milieu d’une autre roue. [17] En cheminant, elles allaient de leurs quatre côtés, et elles ne se tournaient point dans leur marche. [18] Elles avaient une circonférence et une hauteur effrayantes, et à leur circonférence les quatre roues étaient remplies d’yeux tout autour. [19] Quand les animaux marchaient, les roues cheminaient à côté d’eux; et quand les animaux s’élevaient de terre, les roues s’élevaient aussi. [20] Ils allaient où l’esprit les poussait à aller; et les roues s’élevaient avec eux, car l’esprit des animaux était dans les roues. [21] Quand ils marchaient, elles marchaient; quand ils s’arrêtaient, elles s’arrêtaient; quand ils s’élevaient de terre, les roues s’élevaient avec eux, car l’esprit des animaux était dans les roues. [22] Au-dessus des têtes des animaux, il y avait comme un ciel de cristal resplendissant, qui s’étendait sur leurs têtes dans le haut. [23] Sous ce ciel, leurs ailes étaient droites l’une contre l’autre, et ils en avaient chacun deux qui les couvraient, chacun deux qui couvraient leurs corps. [24] J’entendis le bruit de leurs ailes, quand ils marchaient, pareil au bruit de grosses eaux, ou à la voix du Tout Puissant; c’était un bruit tumultueux, comme celui d’une armée; quand ils s’arrêtaient, ils laissaient tomber leurs ailes. [25] Et il se faisait un bruit qui partait du ciel étendu sur leurs têtes, lorsqu’ils s’arrêtaient et laissaient tomber leurs ailes. [26] Au-dessus du ciel qui était sur leurs têtes, il y avait quelque chose de semblable à une pierre de saphir, en forme de trône; et sur cette forme de trône apparaissait comme une figure d’homme placé dessus en haut. [27] Je vis encore comme de l’airain poli, comme du feu, au dedans duquel était cet homme, et qui rayonnait tout autour; depuis la forme de ses reins jusqu’en haut, et depuis la forme de ses reins jusqu’en bas, je vis comme du feu, et comme une lumière éclatante, dont il était environné. [28] Tel l’aspect de l’arc qui est dans la nue en un jour de pluie, ainsi était l’aspect de cette lumière éclatante, qui l’entourait: c’était une image de la gloire de l’Éternel. A cette vue, je tombai sur ma face, et j’entendis la voix de quelqu’un qui parlait.
Si vous allez voir le film, vous comprendrez pourquoi je vous cite ces versets… Clin d'oeil
Catégories :Cinéma

Geste égoïste ?

20/04/2009 3 commentaires
Demain, nos noms, peut-être, grossiront-ils la liste (Coluche, Les Restos du coeur)…
 
Il y a quelques jours, un de mes amis m’a parlé de cette association : Les repas Saint-Michel.
Tous les 3ème dimanches de chaque mois, nous proposons aux personnes isolées ou sans abris de se retrouver autour d’un repas qui se veut le plus convivial possible…
Chacun peut y trouver sa place : l’un en cuisine pour assurer un bon repas, l’autre en servant le café, encore un autre qui passe de tables en tables pour demander des nouvelles et discuter avec les invités.
Voilà donc ce à quoi j’ai passé ce Dimanche 20 Avril, près de l’Eglise Saint-Michel à Lille.
 
Ce moment débute à 10h jusqu’en fin d’après-midi. Personnellement, j’y ai passé 4 heures, de 11H à 15H, pendant lesquelles je n’ai pas vu le temps passer : aider à dresser les tables, discuter avec les personnes venues prendre un repas, les servir, leur apporter à boire, les écouter, les desservir, veiller à ce qu’ils ne manquent de rien pendant ce repas, aider à porter des choses lourdes en cuisine, couper du pain, gérer la circulation lors du service des plats chauds, éviter les querelles, aider à faire la vaisselle, et apporter un sourire en salle, même lorsque vous recevez des critiques de la part des invités quant à l’organisation qui « laisse à désirer« .
 
Un peu perdu au début, ne sachant quelle allait être ma place, ma fonction, mon utilité, mais néanmoins excellement guidé par l’effervescent maître de cérémonie Thibault, je me suis vite rendu compte que, si, au départ, il suffisait de demander à quoi l’on pouvait être utile, il devenait très vite évident qu’un peu d’autonomie et d’initiative étaient les bienvenues, tout en faisant constamment preuve de respect envers les invités.
 
En discutant avec certaines personnes, l’on se rend compte des différents milieux sociaux d’où peuvent provenir chacun et chacune… Cela remettrait d’ailleurs bien à sa place la considération que l’on pourrait avoir de notre place de « nantis » dans cette société, mais néanmoins précaire en ces temps de crise, pouvant venir grossir cette liste d’invités un jour ou l’autre à notre tour, comme le disait Coluche (dans la bouche d’Yves Montand), dans sa chanson sur les restos du coeur.
 
Dans un deuxième temps, il y a également possibilité de participer, en toute convivialité, à l’après-midi consacrée aux jeux : dames, belote, Scrabble… où l’on se laisserait peut-être surprendre par les redoutables adversaires attablés pour l’occasion.
 
Accaparant, voire épuisant, mais c’est de la bonne fatigue. De retour à la maison après 4h de service en salle, une bonne sieste fut la bienvenue.
 
A très bientôt néanmoins !
Catégories :Sociologie

Pensée du jour

 

 
 
Comme des habitants d’une ville de France après une explosion "accidentelle" d’un stock de nitrate d’ammonium, moi aussi j’aurai eu mon AZF !
 
C’est la saison des tremblements de terre en ce moment !
 
No comment. 
Catégories :Humeur

Nouveau dans les bacs !

Le nouveau DJ Mot est sorti !
 
 
Elu DJ officiel de Secret Story 2 sur TF1 depuis, j’avais déjà fait un billet sur DJ MOT l’année dernière (ce précédent billet est ICI), à l’occasion de son excellent volume 3 que j’ai découvert à l’occasion de la Braderie de Lille.
 
2 ans après, le volume 4 est dans les bacs depuis le 16 Mars 2009. Enfin ! w00t.gif
 
Sur son Myspace, vous pourrez déjà écouter l’intro. Pour ma part, j’apprécie tout particulièrement la piste 19, remix Raï’n’B de "Single Ladies" de Beyonce.
 
Excellent. Merci DJ MOT. thmbup.gif
Catégories :Musique
%d blogueurs aiment cette page :