Archive

Archive for février 2009

Qu’est-ce tu Fabrik ?

28/02/2009 12 commentaires

Un petit retour d’expérience ?

La Fabrik, à Villeneuve d’Ascq, quartier et Métro 4 Cantons, nouveau lieu branché de la métropole lilloise et nouvelle facétie de Franck «Franckie» Duquesne (après le Privilège, le Why Not, l’Opéra Night, le Network ou le Duke’s…) s’est ouvert il y a plus de 2 mois maintenant. J’avais déjà écrit un article sur cette ouverture : ICI (12/12/2008).

Et si nous constituions une sorte de FAQ sur cet endroit ?

Quelles sont les coordonnées GPS de la Fabrik ?

En coordonnées GPS polaires :

  • 50° 36 ‘ 4.32″ N
  • 3° 8′ 15″ E

En coordonnées GPS décimales :

  • 50.6012
  • 3.1375

L’entrée est-elle gratuite ?

Oui, l’entrée est gratuite, jusqu’à présent, mais certaines soirées événements sont payantes. A terme, il paraît que seule la petite salle sera gratuite et que la salle tendance sera payante. Une carte VIP à 5€ vous permettra d’accéder à certaines soirées exclusivement réservées aux porteurs de cette carte.

Combien coûte le vestaire ?

1.50€ par article.

Attention, le vestiaire est un véritable calvaire : souvent débordé, il vous faut des fois 1/2 heure pour récupérer vos affaires en fin de soirée. Prévoyez peut-être de venir sans avoir à passer par ce périple…

Et pour se garer ?

C’est assez l’horreur… Le parking principal est petit et vite rempli. Prévoyez d’arriver tôt ou préférer le covoiturage. Cela dit, il y a le parking du métro des 4 cantons qui est largement suffisant pour suppléer au parking de la boîte, mais il vous faudra marcher… Un peu délicat par mauvais temps ou temps froid.

Un métro ?

Oui : Métro 4 cantons (ligne 1)

Un petit aperçu des horaires, qui vous permettront de vous passer de voiture… si tant est que vous arriviez avant 1H du mat, et que vous partiez après 5H :

Station Métro 4 Cantons :
– Dernier départ vers CHR Calmette : 00H12
– Premier départ vers CHR Calmette : 5H12 (lun au sam) – 6H24 (Dimanche)

Derniers départs VERS 4 Cantons :
– CHR Calmette : 00H12
– Gare Lille-Flandres : 00H20
– V2 – Hotel de ville : 00H30
(http://www.transpole.fr/pages/com/Itineraire/Horaire.aspx?IdItem=6&IdLangue=1)

Une adresse ?

Attention, l’adresse indiquée n’est pas vraiment la bonne. Allez savoir pourquoi !

A « Rue Nicolas Appert – Lezennes », préférez celle-ci :

Rue de l’Epine
59650 Villeneuve d’Ascq

Carrefour des 4 cantons
Autoroute Villeneuve d’Ascq – Sortie 4 Cantons

Le plan : Google Maps

Des prix ?

Pour le prix des boissons, voici LA CARTE !

C’est quel style de musique ?

Je ne vais pas beaucoup dans la petite salle, qui est plutôt orientée 40-50 ans…

Côté grande salle, voici quelques exemples quand vous tombez bien :

Sur ce, bonne soirée ! Sourire

statistiques gratuites

Catégories :Musique Étiquettes :

Au coude à coude…

25/02/2009 1 commentaire
Après la dent, le coude !
 
Voilà. On fait le zazou et voilà ce qui arrive !
 
On se fait une petite balade en Segway, on fanfaronne, on sourit pour la photo, on pose, on regarde l’objectif en continuant à avancer, on ne regarde plus devant soi, et paf ! C’est l’accident ! Projeté en avant en heurtant le Segway de devant et on se reçoit sur le coude.
 
Je crois que je me souviendrai toujours de mon "Tiens, j’ai le blouson qui colle au bras, c’est pas normal !" Et le bras plein de sang ! Bof, pas grave : on met un mouchoir en papier dessus et on verra plus tard !
 
On finit la balade. On va boire un verre. Le serveur nous dépanne de 2 ou 3 sparadraps…
 
Puis, en rentrant, en prenant la douche, on retire les petits bouts de mouchoirs qui restent, on nettoie… Et des choses bizarres semblent vouloir sortir… Euh… Là, faut se rendre à l’évidence : c’est pas si anodin que ça. Mieux vaut laisser faire les professionnels !
 
Ma toute première soirée aux urgences de Lille. J’avais tout prévu pour patienter : téléphone portable connecté au Web, des jeux, un livre, mon Tablet PC blindé de jeux.
 
Résultat : 4 heures aux urgences, 3 points de suture et un test anti-tétanique négatif… Heureusement. Embarrassé
 
Par contre, la prochaine fois, il faudra me prévenir que "Vous faîtes retirer les fils dans 10 jours par votre médecin traîtant", ça veut quand-même dire "Et vous changez le pansement très régulièrement"… Ca évitera d’attendre les 10 jours pour découvrir que ça s’est infecté, que ça peut atteindre l’os, et de devoir se farcir un traitement antiséptique… Fâché
 
Catégories :Santé & bien-être

Chattam 3

24/02/2009 2 commentaires
Suivant donc…
 
Encore un épisode dans la série "Ce que je lis en ce moment", et dans la série "Maxime Chattam".
 
610 pages.
Des dizaines et dizaines de personnes ont disparu à New York dans des circonstances étranges. La moitié d’entre elles n’a pas été retrouvée. Julia, elle, l’a été. Elle est découverte vivante, scalpée dans un parc. Sa photo figure au milieu d’une soixantaine d’autres … Jeune détective à Brooklyn, Annabel O’Donnel prend l’enquête en main, aidée par Joshua Brolin spécialiste des tueurs en série. Quel monstre se cache dans les rues enneigées de New York ? Et si Julia avait raison ? Si c’était le diable lui-même ? Ce mystère , ce rituel …
44 évaluations
5 étoiles:

77%

 (34)

4 étoiles:

11%

 (5)

3 étoiles:

6%

 (3)

2 étoiles:

2%

 (1)

1 étoiles:

2%

 (1)
Moyenne des commentaires client
 
 
 
 
 
Quel succès ! Le 3e et la suite du précédent "L’âme du mal" avant le suivant "Maléfices" (Comme ça vous connaissez le prochain que je vais lire ! Clin d'oeil).
 
Encore un bon moment. Je suis l’avis des internautes… J’ai dévoré les 600 pages, avec une accélération de folie sur la fin ! Surpris
 
Suivant donc ! Vite ! Sourire
Catégories :Livres Étiquettes : ,

Ca roule ?

Révolution technologique.
 
Depuis Lille 2004, Lille vous propose de rouler en Segway (article Chauffeur de Buzz).
 
Moyennant un chèque de caution de 500€ (rendu au retour), après une formation obligatoire de 10 minutes qui vous coutera 4 euros, et à ne faire que la première fois, vous obtiendrez votre pass Segway et vous pourrez ainsi louer cette trottinette électrique du futur pour la 1/2 heure, l’heure, la demi-journée, la journée, 3 jours, le mois grâce à Transpole.
 
Des tarifs réduits réservés aux étudiants, aux utilisateurs du réseau Transpole, du parking Relais du Champ de Mars, aux abonnées Grand TER et aux groupes à partir de 4 personnes.
 
 

E-bike
Tarifs
E-bike
Tarifs réduits
Segway
Tarif
Segway
Tarif réduits
Ticket 30 min

1.50€

1.30€

4€

3.50€

La 1/2 journée

7€

5.50€

15€

12€

La journée

10€

8€

20€

18€

Carte de 10h

15€

13€

30€

30€

Week-end (3j)

20€

16€

40€

35€

1 mois

100€

80 €

320€

300€
 
Il y a 2 stations Oxygène (lieu où vous pouvez louer des Segways ou des Ebike) : Champ de Mars, et Gare Lille Flandres. Libre à vous de naviguer dans la métropole, ou de choisir l’un des itinéraires conseillés par Transpole.
 
2 ou 3 photos dans mon album photos dédié : ICI.
 
Mais tout cela, c’était avant le drâme, bien entendu… Embarrassé
 
Catégories :Divertissement

Dicton ? Dites-moi !

Aidez-moi : je cherche un véritable dicton existant qui voudrait dire :

Dis-moi où tu vas,
je saurai où ne pas aller.

Ou quelque chose dans le genre « Dis-moi où tu vas, je te dirai où je ne vais pas« …

En gros : A force de connaître la personne et les endroits qu’elle fréquente, on finit par savoir qu’un lieu fréquenté par cette personne ne nous conviendra pas. Ne pas confondre avec « Dis moi qui tu rentres, je te dirai qui tu es« . Ce n’est pas de l’endroit que vous déduisez la personne, mais l’inverse.
Attention, ceci ne remet pas en cause la personne elle-même, ses qualités, etc… Simplement, vous vous rendez compte que chaque fois que vous sortez dans un endroit choisi/apprécié par cette personne, vous n’adhérez pas.
Alors, vous connaissez un dicton dans cette veine ? Yeux roulants
Catégories :Culture

Une dent ! Contre qui ?

21/02/2009 4 commentaires
Une vraie boucherie !
 
 Je vous avais prévenu.
 
Mais de quoi s’agit-il ?
 
Eh bien tout simplement d’une dent qui me faisait souffrir depuis quelques semaines !
 
La cause ? Une couronne datant de plus de 20 ans, mal faîte apparemment, qui me causait abcés sur abcés. Sympathique !
 
Résultat des courses : on retire la couronne et on retire le ciment qu’il y avait à l’intérieur de la dent. Diagnostic : 2 racines en train de mourir, un bouillon de bactéries bien au chaud qui attaquent la gencive qui se rétracte… ouvrant ainsi le champ libre pour attaquer l’os ! La classe. 5 semaines de traitement pour essayer de sauver les racines (que l’on commence à voir en-dessous de la dent), laisser la gencive reprendre sa place, et par chance, voir l’os se reconstruire…
 
Et sinon… rien à redire sur l’hygiène buccale. J’adore !
 
Je (ne) remercie (pas) mon dentiste qui m’avait pris comme cobaye à l’époque pour visiblement tester ses talents de couronnements ! Fâché
Catégories :Santé & bien-être

La phrase du jour

Je la cite souvent.
 
 
 
Ne remets pas au lendemain
ce que tu peux
faire faire très bien aujourd’hui
par quelqu’un d’autre.
 
 
 
 
Accessoirement le mot du jour : Procrastiner.
Catégories :Humeur, Le/La ... du jour

Ce que je lis en ce moment

Bof.
 
195 pages.
Comme plus de quarante millions de personnes en Europe, Nick a fréquenté un site de rencontres pendant un an. Une fois l’expérience terminée, pour cause de rencontre " sérieuse ", il a raconté cette année torride sur son blog JNSM, très vite devenu un des sites les plus célèbres de la blogosphère… Aujourd’hui, Lewis en fait un livre où ses multiples histoires se déclinent sur tous les registres de la relation : " one-shot ", histoires d’amour, copines-coquines, amitiés…
En un an, des centaines de touches virtuelles, cinquante-deux rendez-vous, vingt-sept qui finissent " sous la couette " : il fallait être extrêmement organisé pour survivre à cette aventure harassante. Nick nous confie avec humour et pas mal de lucidité sa méthode pour une stratégie de " relations massivement parallèles "…
4 évaluations
5 étoiles:

 

 (0)

4 étoiles:

25%

 (1)

3 étoiles:

25%

 (1)

2 étoiles:

25%

 (1)

1 étoiles:

25%

 (1)
Moyenne des commentaires client
 
 
 
 
 
J’aime bien les commentaires des internautes : "Inutile", "Gerbant", "Bonne idée, mauvaise mise en oeuvre"…
 
On me l’avait prêté. "Tiens, ça te rappellera des souvenirs…", avec un gros clin d’oeil, avec, plus tard, une grosse incitation à vivement le rendre puisqu’il était dédicacé déjà par la demoiselle qui l’avait offert à son propriétaire : "Exemple à ne pas suivre…" Ou pas…
 
Personnellement, je dirais que j’oscille entre le vif intérêt et le total dénigrement ! Lassant à force, en fait. Peut-être que je ne connais que trop bien toutes ces histoires. Les catégories décrites, les "plans", les anecdotes… Et encore, il n’y a passé qu’une année. Moi cinq. J’ai eu ma dose ! Sarcastic
 
Je me souviens qu’en Mai 2005, on m’avait envoyé le lien de son blog en mentionnant "Le blog de Curtis" ! Enfants mis à part, je n’aurais sans doute pas mieux (d)écrit ces (més)aventures. Les "Brigitte", "Vanessa", "Liliane", "Pascale" ou autres "Julie"… Bien malgré moi d’ailleurs en même temps…
 
Démarche différente aussi. Plus sincère ? Non. Puisque lui aussi se voulait sincère dans son approche "butinesque". En tout cas, plus version long terme donc pour ma part.
 
Mais je ne me fais aucune illusion : Nick, moi, nous ne sommes que 2 simples exemples parmi des milliers d’autres à pouvoir raconter ce que l’univers des rencontres est devenu un véritable business ultra-lucratif et un hypermarché mondial du sexe et des histoires jetables, avec plus ou moins de dommages collateraux.
 
Une partie à retenir peut-être…
J’ai l’impression que, sur un site de rencontres très fréquenté, où l’on peut multiplier les expériences, la vie se déroule à la vitesse d’une vie de chien – accélérée puissance 7. On vit dans un laps de temps très court des choses qui, normalement, se développent sur du plus long terme. C’est à la fois grisant et pervers, car les perceptions sont faussées. Cette impression qu’il y aura toujours une autre histoire en stock si on ne trouve pas pile poil et très vite celle qui nous va bien. Lâcher la proie pour l’ombre. Une immense impatience qui pousse aux ruptures rapides, aux relations parallèles, au sexe tout de suite… ou jamais. On n’a pas le droit à l’erreur, et on peut se faire dégager pour un truc aussi con que "j’ai pas aimé ses cols de chemise", ou "elle a dit que Seinfeld c’était nul" qu’on racontera le lendemain matin devant la machine à café du bureau, à des collègues probablement eux aussi abonnés à une usine à bonheur.
Personnellement, je pense que l’on peut même étendre cette réflexion aux différents sites de réseaux sociaux nouvellement à la mode… Et leur tendance à vouloir être "amis" à outrance… Sarcastic
 
Bref. Dommage qu’il faille attendre les 50 dernières pages pour avoir un peu plus de substance. 110 pages auraient suffi donc. Et encore… Le tiers médian "Sous la couette" étant plutôt navrant, et les statistiques de fin n’ayant rien de vraiment culturel. La "playlist de Nick" à essayer peut-être ? Bof. Faut aimer…
 
Un livre à se faire offrir donc pour ne pas avoir à dépenser ses 18 €, ou à acheter pas cher, et à lire avant emploi comme "précautions d’usage". Après, trop tard, vous ne pourrez qu’acquiescer.
 
Content d’avoir passé ce cap en tout cas (du livre, et de cette époque). Je vais pouvoir le rendre à son propriétaire maintenant que je l’ai enfin lu… Si je le retrouve…
Ça c’est fait. Ensuite. Open-mouthed
 
Catégories :Livres

Ce que je lis en ce moment

15/02/2009 2 commentaires
Suivant donc…
 
514 pages.
Pas plus que sa jeune acolyte, l’inspecteur profileur Brolin ne pense que les sérial killers reviennent d’outre-tombe. Fût-il le monstrueux bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper avec précision. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit, identique : un même rituel horrible. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte ? Pure sauvagerie ou magie noire ? Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu’on lui a enseigné. S’immerger complètement dans la psychologie d’un monstre, le comprendre afin de le cerner et de prévoir ses crimes, devenir un monstre soi-même, tels sont les moindres risques de son métier. On dit au FBI qu’il s’en faudrait d’un rien pour qu’un bon profileur aille rejoindre la galerie de ses pires clients. Peut-on impunément prêter son âme au mal ?
L’évaluation Amazon ?
75 évaluations
5 étoiles:

58%

 (44)

4 étoiles:

21%

 (16)

3 étoiles:

10%

 (8)

2 étoiles:

6%

 (5)

1 étoiles:

2%

 (2)
Moyenne des commentaires client
 
 
 
 
 
Ca me va bien. Je commence à bien aimer ce Maxime Chattam… C’est dejà mon deuxième… Et pas le dernier !
Petit extrait de sa biographie ?
1987. Premier voyage aux Etats-Unis, à Portland dans l’Oregon (ça rappellera des souvenirs à certains…). Je découvre, fasciné, qu’il est possible de se sentir encore plus petit dans l’univers. Ici tout est gigantesque : les camions de pompier, les immeubles, les gens, et même les glaces !
Je parviens à suivre une formation de criminologie pendant un an, ou j’étudie la psychiatrie criminelle, la police technique et scientifique et la médecine légale. J’assiste à des autopsies et rencontre d’éminents spécialistes pour préparer mon roman. Pendant 8 mois je partage mon temps entre ces heures de documentation et mon métier de libraire qui me permet d’en savoir un peu plus sur le monde de l’édition.
On comprend mieux ! Sourire
Et ces livres pourraient très bien finir en films… Ca me tenterait bien personnellement. Ca tombe bien on dirait : TF1 est sur la brêche :
Le 29 septembre dernier, TF1 a lancé le tournage en région parisienne et en Isère de "L’âme du diable", un thriller de deux épisodes de 60 minutes réalisé par Jérôme Foullon, sur un scénario de Jackye Fryszman et Jérôme Foulon et d’après le roman de Maxime Chattam.
Côté casting on retrouve au générique Rachida Brakni, Bruno Putzulu, Mathias Mlekuz, Yvon Martin, Nadia Fossier, Frédérique Bel…
L’histoire…
Léo Brolin (Bruno Putzulu), brillant capitaine de la police judiciaire de Grenoble est sur les traces d’un tueur en série surnommé "Le bourreau du Vercors", qui tranche les membres de ses victimes, des jeunes femmes de 30 ans. Ce monstre met en scène ses cadavres en suivant un dessein diabolique hallucinant qu’il signe toujours de la même brûlure à l’acide sur le front des victimes.
Léo Brolin arrache de ses griffes Marion Lanski (Rachida Brajni), une jeune diplômée en littérature, et abat le meurtrier d’une balle dans la tête.
Un an plus tard, Marion se remet à peine du drame, que les crimes recommencent selon le même mode opératoire. Ils  semblent avoir pour cible Marion, même si ce "copieur" ne s’en prend pas à elle directement. Du moins, pas encore…
Léo arrivera-t-il à protéger Marion de la folie qui la guette au fur et à mesure que l’étau du tueur se referme sur elle ?
Le dénouement est proche, spectaculaire, mais ne peut être dévoilé ici… Sous peine de cauchemars  ensorcelants.
Très bonne nouvelle donc ! Même si je connais déjà la fin… Au moins, vous saurez où je suis quand ça passera sur TF1 ! Clin d'oeil
Allez, j’y retourne : j’ai encore 4 Maxime Chattam en attente ! Sourire
 
Catégories :Livres Étiquettes : ,

Déception

14/02/2009 2 commentaires
Triste 
 
 
 
Je vais devoir accélérer la fréquence de mes billets, rattrapé par ma propre actualité. Les billets en préparation s’accumulent et ce n’est pas mes 2 publications par semaine qui vont me permettent de les écouler… On accélère donc..
 
 
 
 
 
Bref. Revenons-en au sujet du jour :
 
Jade a perdu. Snif.
Petit coup de gueule sur une émission que j’adore, et ma chouchoute qui s’en va. Embarrassé
 
Certes. Son choix n’a pas été judicieux. D’aucuns pourraient dire qu’elle a été victime de sa décision. Choisir la stratégie plutôt que l’amitié… On ne s’attendait pas à ça. Coup de théatre.
En même temps, ce n’est pas son "amie" Philomène qui pourra lui donner des leçons car avant de briser leur amitié, c’était cette dernière qui avait brisé la flêche de Jade… Soi-disant par "sportivité"… Tu parles !
Et si, encore cette fois, on parlait de respect ? 
 
Bref. Déçu. Même si Jade aurait dû choisir Philomène, ce n’est pas juste. Tout le monde a joué la stratégie sur ce Koh-Lanta, alors personne n’a de leçon à donner à la perpignanaise.
 
Comme la vie : pas de cadeau. Des fois, on tombe de haut.
Catégories :Telvizoun
%d blogueurs aiment cette page :