Accueil > Débats et opinions, Hobbies, Humeur, Société > Alors, le MLM ? Arnaque ou pas arnaque ?

Alors, le MLM ? Arnaque ou pas arnaque ?

J’en ai déjà parlé. On va essayer de concrétiser.

Marketing par réseauEffectivement, j’en ai déjà parlé il y a 5 ans (22/02/2011). Le Marketing par réseau, Le marketing « relationnel », le Marqueting multi-niveau, le MLM… Il ne cesse de défrayer la chronique dans un sens ou dans un autre :

C’est génial !!!! Je me fais un deuxième salaire avec !

ou, a contrario :

C’est une arnaque ! Une horreur ! J’ai tout perdu à cause d’eux !

Bref, tout et son contraire, à tort ou à raison.

Mais peut-il y avoir des éléments concrets ? Peut-on en décider sur des faits ? Je vais donner mon avis.

Je voudrais tout d’abord donner certains points : je suis libéral et je prône l’entrepreneuriat. C’est ceux qui prennent leur vie en main qui sont à glorifier car ils ne se contentent pas de se lamenter : ils agissent. Mais j’y reviendrai en fin d’article.

Personnellement, je n’ai rien à vous vendre. Je n’ai aucun recrutement à faire. Je ne suis pas comme ces nombreux sites internet ou blogs qui, sous couvert de vous donner un avis non objectif sur la marketing par réseau en général et/ou AKEO en particulier, cherchent à vous vendre leur propre méthode de « marketing d’attraction » par internet. Ici, c’est juste un témoignage  de quelqu’un qui l’a vécu en interne et qui (s’ ?) en est sorti.

Bref.

Concernant ce « business », j’ai entendu une phrase qui revient souvent :

Le MLM, c’est simple, mais ce n’est pas facile.

Outre le fait que cela résume pour beaucoup, j’ajouterai 2 points essentiels à cette activité :

  • Il faut aimer le(s) produit(s) que l’on vend.
  • Il faut aimer les gens.

Ce que je vais dire est peut-être grave, mais, tant pis, je le dis quand-même : je n’ai jamais réussi à faire ni l’un ni l’autre.

Cela exprimera donc peut-être un manque d’objectivité de ma part.

Mais je vais malgré tout essayer d’en fournir (des points objectifs).

Et je vais parler de ce que je connais, de ce que j’ai connu il y a 20 ans et qui revient à la surface : la marque AKEO.

Le phénix renaît toujours de ses cendres !

20 ans ? Oui, la preuve en est cet article du Point datant d’il y a (presque) 20 ans, qui relate exactement un évènement auquel j’ai personnellement participé (en tant que VDI de la marque) :

Dimanche 22 juin [NDR : 1997]. Le Zénith plein à craquer,…

En fait, pour la coquette somme de 175 francs [NDR : 27€], elles ont droit à des shows laser et surtout à six heures de discours, leçons de morale et autres conseils de bon aloi, une apologie sans fin d’une entreprise baptisée FAR (Fédération d’agrément des réseaux), de sa nouvelle marque, AKEO, et de son nouveau système, la franchise.

Oui, il y a presque 20 ans, ce 22 juin 1997, j’ai personnellement assisté au lancement de la marque (mieux, la F.D.D., la « Franchise de Distribution Directe » !) AKEO. J’étais dans cette salle illuminée à grands renforts d’effets stroboscopiques, de musique techno, et de logos AKEO projetés et tournoyant comme  des « bat-signal ». J’en ai même encore les tout premiers catalogues dans mon grenier d’ailleurs.

D’ailleurs, le site Marques-expert le rappelle bien, en donnant les informations du BOPI (Bulletin officiel de la Propriété industrielle) concernant la marque AKEO :

AKEO LA NOUVELLE DISTRIBUTION SOLADIS (S.A)

Numéro de dépôt : 97672645
Date de dépôt : 09/04/1997
Lieu de dépôt : I.N.P.I. PARIS
Date d’expiration : 09/04/2007

Présentation de la marque AKEO LA NOUVELLE DISTRIBUTION

Déposée le 9 avril 1997 par la société SOLADIS (S.A auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle (I.N.P.I. PARIS), la marque française « AKEO LA NOUVELLE DISTRIBUTION » a été publiée au Bulletin Officiel de la Propriété Industrielle (BOPI) sous le numéro 1997-20 du 16 mai 1997.
Le déposant est la société SOLADIS (S.A domicilié(e) Rue de Courcy, 27380 FLEURY-SUR-ANDELLE – France et immatriculée sous le numéro RCS 402 961 262 .
Lors de son dépôt, il a été fait appel à un mandataire, CABINET A. BAROIS – France.
La marque AKEO LA NOUVELLE DISTRIBUTION a été enregistrée au Registre National des Marques (RNM) sous le numéro 97672645.
C’est une marque semi-figurative qui a été déposée dans les classes de produits et/ou de services suivants : 16 35 38
Enregistrée pour une durée de 10 ans, la marque AKEO LA NOUVELLE DISTRIBUTION est expirée depuis le 9 avril 2007.
Déposant : SOLADIS (S.A) – Rue de Courcy, 27380 FLEURY-SUR-ANDELLE – France – SIREN 402961262
Mandataire : CABINET A. BAROIS – France

Historique :
Enregistrement avec modification – Publication au BOPI 1997-38
Inscription le 3 octobre 1997 – Transmission totale de propriété n°244640 – Publication au BOPI 1997-10-03
Inscription le 23 février 2004 – Transmission totale de propriété n°387366 – Publication au BOPI 2004-02-23
Inscription le 23 mars 2001 – Transmission totale de propriété n°318778 – Publication au BOPI 2001-03-23

Publication – Publication le 16 mai 1997 au BOPI 1997-20

Pour preuve également, mes notes d’un séminaire AKEO de Laure et André-Pierre ALEXANDRE du 20 juillet 1997 :

issuu

Donc, Non, AKEO n’a pas 15 ans… mais 19. Pourquoi cacher ces 4 années ? Pour se refaire une virginité ? Pour effacer toute trace encombrante des gens que nous côtoyions à l’époque (Gilbert Husson ? Jean-Claude Martini ? Christian Berg ? Patrick Bolognési ? Michel Labasor ? Mariano Rabago ? Denis Sthor ? Thierry Vavasseur ?) ?

Du GEPM à la FAR

© Le Point

Bref, toute l’ancienne « ligue » ? Mais vous savez quoi ? Ca, à la limite, je m’en moque.

Mais c’est sur les 15 19 que j’ai envie de dire « ARNAQUE ? ».

Une société française ?

Pas si sûr.
Enfin, pas la marque.
J’en veux pour preuve l’information du site marques.expert (encore lui) :

Déposée le 3 août 2001 par la Société Anonyme (SA) 2206 PARTICIPATIONS auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle (I.N.P.I. PARIS), la marque française « AKEO » a été publiée au Bulletin Officiel de la Propriété Industrielle (BOPI) sous le numéro 2001-36 du 7 septembre 2001.

Le déposant est la Société Anonyme (SA) 2206 PARTICIPATIONS domicilié(e) 3 rue du Fort Rheinsheim – L 2419 LUXEMBOURG – Luxembourg.

Lors de son dernier renouvellement, il a été fait appel à un mandataire, AKEO, Cindy VALLEE domicilié(e) 66 Grande Rue – 27940 – PORT MORT – France.

La marque AKEO a été enregistrée au Registre National des Marques (RNM) sous le numéro 3115295.

C’est une marque semi-figurative qui a été déposée dans les classes de produits et/ou de services suivants :03 05 14 24 25 33 36 38 41

Enregistrée pour une durée de 20 ans, la marque AKEO arrivera à expiration en date du 3 août 2021.

2206 PARTICIPATIONS a également déposé les autres marques suivantes : HYSIS , DANUBES , AKEO LE MARKETING RELATIONNEL , VITA VITAL , BIOXEL , EPHESE , AKEO vivre autrement , AKEO TELECOM , BODYVAL , NOAO

Et à qui appartient cette société luxembourgeoise ?

2206 Participations S.A., Société Anonyme.
Siège social: L-1325 Luxembourg, 3, rue de la Chapelle. R.C.S. Luxembourg B 106.266.
EXTRAIT
M. André-Pierre ALEXANDRE, administrateur unique de la société, élit désormais domicile au 53, Rue Bonaparte 75006 Paris (France).
Pour mention aux fins de la publication au Mémorial, Recueil des Sociétés et Associations.
Référence de publication: 2014188691/11.
(140211050) Déposé au registre de commerce et des sociétés de Luxembourg, le 27 novembre 2014.

Alors, arnaque ?

Bon… Peut-être êtes-vous un peu perdu à ce stade dans cet imbroglio de marques, de sociétés et de transferts franco-luxembourgeois (« quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup » ?).

Je vous fais un petit récap :

  • En Juin 1997, la coopérative  FAR  (Michel Labasor, André-Pierre Alexandre, Christian Berg, Thierry Vavasseur, Gilbert Husson, Jean-Claude Martini, Christian Berg, Patrick Bolognési, Michel Labasor, Mariano Rabago, Denis Sthor) lance la marque « AKEO LA NOUVELLE DISTRIBUTION » via sa société française SOLADIS à FLEURY-SUR-ANDELLE.
  • En 2001, André-Pierre Alexandre, via sa société luxembourgeoise 2206 PARTICIPATIONS, « rachète » la marque AKEO en déposant la marque « AKEO LE MARKETING RELATIONNEL » (ainsi que notamment les marques « AKEO vivre autrement » , « AKEO TELECOM » , »NOAO ») en compagnie de Thierry Vavasseur (Vice-Président du Conseil de Surveillance de NOAO), et exploite la marque via sa société parisienne NOAO. La marque est donc devenue luxembourgeoise, exploitée par une société française.

Ca va mieux ? Pas forcément ? Ne vous inquiétez pas, c’est ça le monde des petits arrangements en entreprise. Rassurez-vous (si vous pouvez), toutes les « grandes » entreprises font ça, voire pire. Par contre, je ne sais pas si cet « arrangement » franco-luxembourgeoise de la marque AKEO est très diffusé quand on parle de « réussite à la française »…

Il faut payer le prix de la réussite !

Alors, AKEO fait du MLM. Du marketing par réseau. Du marketing relationnel. Il n’est pas le seul. Le MLM est une méthode marketing (contestable ?) que bien d’autres sociétés pratiquent (Amway, Herbalife, Nu Skin,…)

Attention, il ne faut pas confondre les ventes en réunion (Tupperware, Thermomix, Guy Demarle,…) et le marketing par réseau. Ce sont deux types de ventes différents.

AKEO n’est pas une société. C’est une marque de la société NOAO, comme elle l’était de FAR précédemment.

L’avantage d’une marque, c’est justement ça : l’entreprise peut disparaître, la marque reste et passe d’entreprise en entreprise.

Donc AKEO permet de vendre des produits en MLM, disais-je. Et, notamment des produits d’entretien (que je connais parce que je l’ai ai vendus).

Alors, concrétement, ces produits d’entretien, combien et que valent-ils ? Basiquement.

Pour illustrer mon propos, je vais faire un comparatif. Je vais faire une comparaison des prix AKEO avec d’autres prix. Pour celà, je vais me servir de 3 « sites » :

  • Le site internet AKEO store,
  • Le site internet de Auchan Drive pour trouver des équivalents « Auchan » et de marque nationale,
  • Là, où je fais mes courses : mon magasin LIDL

Je vais comparer des produits AKEO « phares » (et non FAR, la « fédération d’agrément des réseaux« , je ne cherche pas le jeu de mot avec l’ancien nom d’AKEO) :

AKEO

Auchan

Marque nationale

Triplaxel 47 doses 24.70 X-TRA total 50 mesures 11.80
Caltrax 17.80 € Auchan 1.22 €
Artrax 8.00 Canard WC 1.50 €
Liquide de rinçage Sibel 8.90€ Auchan 1.20€ Sun 3.65€
Aréclat 35 pastilles lave-vaisselle 14.50€ Finish 40 5.75
Magic blue : nettoyant ménager 9,70 € TTC (1L) St Marc multi-usages bicarbonate 1,35 €/ l
PrismaColor : lessive linge noir et couleurs 13,90 € (1/L)  Auchan lessive noir 2.13€/L

Euh… Il n’y a pas quelque chose qui vous choque ?

  • La lessive noire (Prismacolor)… 7 fois plus chère ?
  • Les pastilles vaisselle (Aréclat)… 3 fois plus chères que la meilleure marque nationale ?
  • L’artrax… 5 fois plus cher que le Canard WC ?

Je ne sais pas si cette flagrance doit me faire rire ou pleurer…

On me dit, à propos du MLM,

  • Pas d’intermédiaire
  • Pas de publicité

C’est pour ça que les prix sont si bas !

Repartion Coût ProduitSi bas ? On se moque de qui ??? Et les commissions, elles viennent d’où ??? 30% de comm pour le VDI. Plus 5% de commission pour le parrain N+1. Plus 5% pour le parrain N+2… Plus pour les N+3, N+4, N+5…. On est déjà (30+5+5+5+5+5) à 55% du prix !!!!!

Soyons clairs : une constance dans le MLM : les produits sont toujours chers ! Point !

Et pourquoi ils sont chers ? Parce qu’il faut payer la lignée ! Tout simplement ! Ni plus ni moins ! Pas de budget pub ? Pas de budget pour les intermédiaires ? Non, tout passe dans les commissions ! Et on se retrouve avec des produits qui ont plus de 50% de leur prix qui couvrent ces commissions !

Et encore, je ne parle pas des commissions additionnelles, etc…

Arnaque ou pas ?

Des produits miraculeux !

Alors, oui, je sais… On va me répondre,

Oui, mais ce sont des produits extraordinaires… concentrés… riches en principes actifs… Qui n’ont pas d’équivalent dans le commerce.

Euh, les gars… J’ai vendu, en tant que VDI AKEO, un balai à ma mère… 21€ ! 21€, les gars ! C’est qu’un balai !!!! Où y a-t-il la notion de concentré ?

Et les tablettes lave-vaisselle ARECLAT ? Elles sont concentrées aussi ? Il faut les casser en plusieurs avant de les mettre dans le lave-vaisselle ? Non, je ne crois pas. Quand le site internet AKEO store indique « 35 pastilles », je pense qu’on peut être d’accord sur le fait que cela fasse 35 vaisselles. Point. 35 vaisselles pour 14.50€ contre un « Finish tout en 1 regular x45 » à 7.95 € (je prends le plus cher !), on peut m’expliquer le double de prix ?

De même, moi aussi, j’ai lavé l’eau tachée en démonstration avec le TRIPLAXEL ou avec le CORATOUT ! Et vous, l’avez-vous fait avec votre propre lessive ou votre propre détachant à l’oxygène actif ? Cela donne la même chose.

La démonstration de la pièce de 5 centimes d’euros, ça vous parle ?

On prend une pièce de 5 centimes d’euros, sale, beurk, pas propre du tout, oxydée, et on y applique l’ARTRAX. La preuve en images :

Encore une fois, l’avez-vous déjà fait avec vos produits à vous ? Eh bien moi oui :

Comparatif pièce Détartrant WC

Pour chaque détartrant ci-dessus, le résultat en face. De gauche à droite :

  • Le gel WC détartrant « surpuissant » de chez LIDL,
  • La version simple, plutôt désinfectant (pas d’anti-tartre),
  • 2 pièces propres, neuves,
  • Le Canard WC.

Je ne sais pas si vous voyez bien, mais, à la base, les pièces étaient comme devant le gel WC de LIDL du milieu (ternes). On voit que :

  • Le gel détartant surpuissant de LIDL a cartonné !
  • Le gel « simple » n’a rien fait. La pièce est toujours terne.
  • Le canard WC… On pourra dire que le résultat est moyen.

Bref… Le gel WC « surpuissant » de LIDL à 0.99€ semble tenir la dragée haute à l’ARTRAX… Non ? Tout ça pour 8 fois moins cher ? Euh… J’ai envie de dire… « De qui se moque-t-on ? »

Bref… Avec ce genre de démo, comment voulez-vous que je crois au produit ?

Un petit aparté sur une autre marque pour corroborer mes propos : Nu Skin.

Leurs shampoings coutent… 38€ (à proportion de 500ml égale) !!! Le mien (Shampoing anti-pelliculaire pour peaux sensibles à l’extrait de menthe) coûte 1€ !!!! 40 fois (38) plus cher que mon shampoing !!! Ca veut dire quoi ? Que mon shampoing est 40 fois moins bon ??? Ca veut dire quoi « 40 fois moins bon ??? »

Allez, je veux bien être gentil, on va dire que mon shampooing à 1€ n’est pas le meilleur… J’en conviens… Alors, je suis allé demander l’équivalent en pharmacie… J’ai expliqué un peu ce que je voulais en terme d’équivalence de produit et, vous savez quoi, on m’a vendu un shampooing tout doux tout joli qui me plait beaucoup à… 8€ !!!! 8€, un shampooing de pharmacie aux fruits qui sent bon contre le même en Nu Skin à 38 !!! Euh… Bug.

C’est comme pour un bon resto !

Quand tu vas dans un bon resto que tu as découvert, et que ça t’a plu, tu en parles autour de toi. Tu en fais la pub ? Tu invites ton entourage à y aller ?

Eh bien là, c’est pareil. Tu recommandes des produits parce que tu les aimes.

Euh, non, ce n’est pas pareil. Désolé.

Quand je recommande un bon resto qui m’a plu, je n’ai aucune commission quand j’y envoie des gens. Au mieux, quand j’y retourne et que je dis que j’en ai parlé autour de moi, on m’offre peut-être le café, mais pas plus.

Non, désolé, je ne reçois pas d’argent quand je vante un resto. Et quand bien-même, si d’aventure cela était le cas, serais-je toujours aussi objectif.

Non, désolé, commission et objectivité, ça ne va pas ensemble, c’est une loi universelle.

Alors, comme un resto ? ARNAQUE ou pas ?

AgeLoc MeIl n’y a pas de vendeurs, il n’y a que des clients.

Réveillez-vous, il y a une constance dans le MLM : on vous enjoint à vous faire des clients, mais avec les prix prohibitifs pratiqués, ce qui les intéresse, ce n’est pas que vous vendiez ces produits, c’est que vous les achetiez ! Point.

Quand ces sociétés lancent un tout nouveau produit (la Box d’AKEO, AgeLoc ME de Nu Skin), ils n’ont qu’à faire un méga-show au Zénith pour que des centaines d’appareils soient vendus en un clin d’oeil… achetés à prix d’or par des centaines VDI survoltés et endoctrinés, même à prix prohibitifs.

J’ajouterai :

  • Pas de délai de paiement pour acheter ces produits/appareils de démonstration (vous devez tout acheter rubis sur l’ongle en tant que représentant/VDI),
  • Pas d’échantillons gratuits à proposer aux clients (vous devez les acheter ou les faire vous-mêmes à partir des produits que vous avez achetés)

Bref, rien n’est épargné aux VDI : vous êtes endoctrinés, vous devez tout payer, tout de suite et rubis sur l’ongle. Pas de cadeau.

Après, si vous arrivez à vendre le produit… Grand bien vous fasse… Que demande le peuple… Mais à qui ? Et combien ? 700 € ??? Vraiment ??? VRAIMENT ??? Ca me rappelle mon balai à 21€ tiens…

Je vais te faire une remise exceptionnelle : Deviens VDI.

Attention, voici la clé de tout le système !

Concrètement, comment ça se passe ?

Tout d’abord, votre « ami(e) », votre distributeur/trice vous vend des produits à prix prohibitifs. C’est fait exprès pour la suite du scénario, pour que le reste du plan « se déroule sans accroc ».

Bien sûr, bien souvent, les arguments sont très bien travaillés (ça dépend de votre distributeur/trice et ou de sa lignée) :

C’est un produit très concentré en principes actifs. Je ne sais pas toi, mais je préfère mettre le prix dans un produit efficace, sans danger, qui ne pollue pas, qui est fabriqué en France, garantissant un emploi à un Français, et recevoir la visite d’un distributeur/trice qui va m’apporter des conseils sur l’emploi d’autres produits afin d’utiliser au mieux ceux-ci.

Mouaip… Pas mal. Bien joué.

Mais bon, bref, vous êtes gentil(le) et/ou persuadé(e), et donc, pour lui faire plaisir (c’est un(e) très bon(ne) ami(e) !), ou séduit(e), vous adhérez peu ou prou au principe de « la qualité vaut un tel prix ».

Puis, au bout d’un moment (tout ça c’est bien gentil mais bon !), à force d’acheter, un jour, vous lui faites la remarque :

Oui, mais bon, au fait, ils sont quand-même un peu chers tes produits, non ?

Et là, c’est le tournant de l’histoire. La suite du scénario s’enclenche. Le poisson est ferré :

Ecoute, pour toi, puisque c’est toi, je peux t’avoir ces merveilleux produits que tu affectionnes (et tu as raison je les adore aussi tellement ils sont merveilleux !) « au prix de gros » et, du coup, tu auras 30% de remise ! C’est super non : le prix ET la qualité. Tu imagines ?

Et là, on serait tenté de se demander, sur le coup, pourquoi on n’a pas bénéficié de cette offre « magnifique » sur ces produits « merveilleux » un peu plus tôt (peut-être… « un prix d’ami(e) » ? On est ami(e)s, non ?), voire dès le début (forcément, parce qu’il y avait anguille sous roche, mais n’anticipons pas trop). Alors on minimise le choc :

Ah bon ? Et comment ? Dis-moi vite !

Attention, c’est le grand moment :

Toi aussi, deviens VDI !

Tu verras, c’est magique : tu pourras à la fois directement commander les produits à la centrale d’achats, et ainsi avoir ces merveilleux produits au « prix de gros » (NDR : prix de vente distributeur), mais aussi les vendre ! Et là, tu démultiplies non seulement ton plaisir mais aussi ton pouvoir d’achat ! C’est pas merveilleux ?!

Et hop, voilà comment la chaîne continue. De client(e), vous devenez vendeur(euse), et on retourne au point précédent. Vous avez gagné votre pass pour rentrer dans cette magnifique, merveilleuse et grande famille du « marketing par réseau ». A vous de décider ce que vous voulez faire ensuite : perdre votre temps (comme tous ces « looser ») à simplement (bêtement ?) ne faire qu’acheter les produits « au prix de gros », ou « décupler votre potentiel » en vendant et/ou en recrutant à votre tour.

En fait, vous n’aviez pas encore compris que, dès le début, tout le stratagème était là : vous placer des produits à prix exorbitants pour vous forcer psychologiquement à les acheter en tant que vendeur.

  1. Sentimentalisation
  2. Illusion
  3. Séduction
  4. Addiction
  5. puis Adhésion.

Tout est là. C’est le point clé. La clé de voûte de tout le système.

Eh oui, quel idiot(e) continuerait à payer le prix fort, alors qu’en signant un petit bout de papier, cela lui permet de bénéficier de tarifs « avantageux », voire même de gagner de l’argent, des séminaires, et des croisières de rêve ? Hein ?

Alors, ARNAQUE ou pas ?

Et vous avez vu en plus ? A aucun moment je n’ai évoqué le parallèle avec la « vente pyramidale » (je l’avais déjà fait il y a 5 ans –22/02/2011– en version plutôt amicale d’ailleurs) bien que ça me démange. Allez je le fais en vitesse :

Une commission sur le recrutement ?

Pas de commission sur le recrutement ??? Ah bon ? Et quand un nouveau VDI commence, que lui demande-t-on de faire ? Faire une première commande (pour avoir ces produits chez lui), qui s’approche souvent des 200€ d’ailleurs ! Et sur cette première commande, le « parrain » ne touche-t-il pas sa commission ? Alors ? Pas de commission sur un recrutement ? Non (pas folle la guêpe !), pas sur le recrutement lui-même… mais sur sa première commande ! Bref, on joue sur les mots ! Un peu ARNAQUE tout de même, non ?

Toutes les sociétés sont pyramidales !

Ben oui : tu as un chef N+1 qui a un chef N+2 qui a un chef N+3, etc…
Ton N+3, il gagne de l’argent sur ton N+2, qui gagne de l’argent sur N+1, qui gagne de l’argent sur toi. C’est pareil !

Le summum de l’endoctrinement.

Bon, déjà, ils ne gagnent pas « sur » quelqu’un, mais tout simplement parce qu’il sont chefs. Ils ne m’ont pas forcément recruté, ils ne touchent pas de commission systématiquement à chacune de mes actions et, le must (le pire ?), ils peuvent même être arrivés directement chef sans avoir « gagné leurs galons » au préalable (ouh, c’est moche !), et sans que je les connaisse auparavant. Ca s’appelle une « hiérarchie« … des fois juste… des fois injuste. C’est comme ça.

Bon, on va donc comparer les systèmes d’évolution hiérarchiques possibles dans une entreprise classique (la méchante) et dans une entreprise MLM (la gentille, heureusement !) :

Entreprise classique :

  • On travaille, et un jour on nous propose une place de grade N+1
  • On travaille, un jour une annonce en interne passe pour être N+1, on postule et on est pris.
  • On travaille, un jour une annonce passe d’une autre société pour être N+1 par rapport au poste qu’on occupe. On postule. On est pris.

Bien sûr, on part du principe que les candidatures réussissent. Il est évident (et on sera tous d’accord, snif) que ce n’est pas toujours aussi idyllique. Le « ou pas » de chacune des ces solutions.

D’ailleurs, des fois, (si si, il parait que ça arrive), le N+1 ne fait pas bien son boulot et se fait virer et on nous propose de prendre sa place (oh my God !).

Mais bon, bref, c’est le principe : Un jour, un galèrien peut passer argousin, céleuste, hortator, etc.

Entreprise MLM :

  • On recrute des filleuls.

Point.

Eh oui :

  • soit on fait de le vente, de la vente, et encore plus de vente en augmentant son nombre de clients. On gagne sur ce que l’on vend (et certains s’en contentent !), mais est-ce vraiment ce qu’on peut appeler de l’évolution ? 😉
  • soit on recrute des filleuls qui peuvent faire de même…. Et on gagnera de l’argent SUR ces filleuls, etc. (et là le terme « SUR » fonctionne). Le fameux « tu démultiplies ton potentiel »…

C’est un peu comme si un galérien devait trouver/recruter des autres galériens s’il voulait espérer un jour passer argousin, etc. et qu’on lui donnait une pièce à chaque coup de rame de ses « remplaçants ». Pas pareil.

Alors, ARNAQUE ?

Vous ne vendez pas ? Les kits de formation sont faits pour vous !

  • Kit de démarrage à 149 €
  • Première commande de produits à utiliser et/ou à présenter.
  • Séminaires à 30 € (il est conseillé de les suivre !)
  • Shows nationaux à 50€
  • Kits de formation à 90€

Et encore, je ne parle pas de tous les livres que l’on vous conseille… « pour votre bien » (remarquez, sur le lot, il y en a un ou deux de très très bons ! Je le sais, j’en ai achetés – et lus ! – un paquet ! 25 !!! Un rayon complet de ma bibliothèque ! J’adore lire).

Bref, vous avez à peine commencer que vous devez (on vous le conseille !) acheter, acheter, et encore acheter (c’est pour votre bien !). Normalement, tout cela va booster vos ventes… ou « vous avez peut-être un problème ».

ARNAQUE ou pas ?

Ah, tiens, d’ailleurs… et si on regardait de plus près qui sont les actionnaires de ces organismes de formation…

Le démarchage : la liste de vos clients

On vous prône un premier rendez-vous de coaching où vous allez ressortir avec votre liste de 100 prospects !

100 prospects ! C’est merveilleux, non ?

Le soir arrive, vous allez chez votre manager qui vous reçoit avec courtoisie et dans les formes : de quoi grignoter et de quoi boire (mais pas d’alcool, on est là pour bosser !). Ca, ça va.

Puis vous entamez votre liste de prospects :

Allez, tu notes :

  • Tes parents. Tu démarres ton activité, c’est normal qu’ils t’aident.
  • Tes frères et sœurs. Tu démarres ton activité, c’est normal qu’ils t’aident.
  • Tes cousins cousines. Tu démarres ton activité, c’est normal qu’ils t’aident.
  • Tes ami(e)s. Tu démarres ton activité, c’est normal qu’ils t’aident.
  • Tes voisins. Montre leur que tu démarres ton activité.
  • Ton coiffeur. Il sait ce que c’est. Allez, prospect.
  • Tu prends le bus ? Ton chauffeur de bus. Tu ne prends pas le bus ? Prends le bus.
  • Ton boulanger… Ton taxi…

Oh oh oh ! Doucement ! Je n’ai pas non plus envie d’harceler tout mon entourage ! Allons-y molo ! « Penser client, manger client, vivre client. » Tout le temps ? C’est pas un peu sauvage là ? Pas un peu abrupt ? Y’a des fois où je peux souffler ? Harcèlement ou pas ? ARNAQUE ou pas ?

L’inauguration !

De même, on enjoint vos « amis » qui démarrent dans cette activité, à vous dire :

Je t’invite à l’inauguration de ma « start-up ».

Et pas, plus simplement, plus sobrement, plus humblement :

J’ouvre ma boutique, je t’invite à l’inauguration.

Y’a pas un peu de grandiloquence là ? Y’a pas un peu tromperie sur la marchandise ? ARNAQUE ou pas ?

Un « prix d’ami » ? Et puis quoi encore ?

Et puis, imaginez, vous démarrez votre activité (de baby-sitting par exemple). Bien évidemment, vous en parlez autour de vous, à vos proches, à votre famille, etc. Vous distribuez votre carte de visite en disant « Au cas où, pensez à moi. ».

Votre sœur, qui a un enfant, un soir, a besoin d’une baby-sitter. Elle va sans doute « penser à vous » et vous appeler (sans doute)… mais vous ne lui mettez pas la pression au moins (humilité). Et puis peut-être même, vous allez lui faire un « prix d’ami » (l’expression exprime bien ce qu’elle sous-entend, non ?). Là, c’est vous qui voyez.

Mais dans le MLM, non, c’est interdit. Pas de prix d’ami :

Ben non, tu démarres ton activité. Ils doivent t’aider, non ? C’est logique qu’ils acceptent de payer le prix fort : c’est ta famille, ils doivent t’aider, non ?

Euh… Eh bien, j’ai envie de répondre « Non », justement. A priori, c’est ma famille, sans abuser, c’est normal de faire un prix.

Quand on allait chez ma cousine coiffeuse, elle nous faisait un prix sur la coupe. Je pense que si elle pouvait se permettre ça, c’est peut-être aussi que son commerce tournait bien.

Quand on fait des cartes ou des remises fidélité… Ce n’est pas parce que justement vous êtes « fidèle », qu’il y a un lien de fidélité qui s’est créé, une espèce de lien… « sentimental », non ?

Donc, si on me parlait de carte de fidélité, de remises aux clients fidèles, je comprendrais un peu. Mais quand on m’interdit de faire des prix d’ami… Je bloque.

Donc ARNAQUE, j’ai envie de dire.

Je ne t’ai jamais dit que c’était facile !

Pourquoi tellement de gens s’y cassent-ils les dents ? Pourquoi 90% d’échecs dans la 1e année ?

Ce ne serait pas parce que, dans ce recrutement à tout prix, ce système est vendu comme « génial », « merveilleux », « innovant », « facile »… et, après, beaucoup de déconvenues ? Un peu d’arnaque dans tout ça, non ?

Comment se fait-il qu’un des livres qui est censé nous remotiver (donc à lire en tant que VDI) quand on perd la foi s’appelle « LES 7 PLUS GRANDS MENSONGES EN MARKETING DE RESEAU («A peu près tout ce que ’on vous a appris pour construire votre réseau est de la pure bêtise») ». On le trouve facilement sur le Net. Morceaux choisis :

  • 1e Mensonge : Tout le monde est votre prospect
  • 2e Mensonge : Ce n’est pas de la vente…On partage juste des produits avec les gens.
  • 3e Mensonge : Tout le monde peut le faire…
  • 5e Mensonge : On a le meilleur produit du monde
  • 6e Mensonge : Tu n’y crois pas assez !
  • 7e Mensonge : Le système marche.

Et le meilleur pour la fin :

  • – 1 à 2% des réseauteurs tirent des revenus leur permettant de subvenir à leur besoins mensuels.
  • – 97% ne seront jamais en situation créditrice.

Et, pourtant, je le répète, c’est un livre de motivation pro-MLM… De même je vous invite à googliser : « MLM mensonges »… Vous ne tomberez que sur des sites pro-MLM. Edifiant, non ?

Arnaque ? Pas arnaque ?

Une conclusion ?

Alors, pour répondre à la question de base (Arnaque ou pas ?), perso, je vote… ARNAQUE.

Mais comme je le disais au début de cet article, c’est sans doute lié à mes deux incompatibilités vis-à-vis de cette activité, 2 qualités que je n’ai pas et qu’il faut dans ce métier :

  • Croire aux produits, les aimer,
  • Aimer les gens

Mon côté misanthrope, sans doute, mêlé à mon esprit ultra-cartésien (une thèse n’est pas valable tant qu’elle n’est pas démontrée).

Mais j’aurais tendance à ajouter une troisième « qualité » qu’il faut pour faire ce métier :

  • Vendre (sans scrupules ?) à son entourage proche, ou même à des gens moins proches, des produits 2 à 8 (!!!) fois plus chers que dans le commerce et au prix fort.

Non, désolé, je n’ai pas cette qualité. J’aime à penser que je ne veux pas A TOUT PRIX (un séminaire aux Caraïbes ?) me faire de l’argent sur le dos des gens qui m’entourent et qui, peut-être m’apprécient. Même les gens plus loin de moi d’ailleurs.

Bref, depuis plus de 20 ans, rien n’a changé. Ce sont toujours les mêmes procédés polémiques qui sont utilisés. Le MLM, c’est ça : proposer à n’importe qui, à tout le monde, et donc aussi à des gens en difficulté financière, un modèle économique miraculeux, en achetant des produits qui valent 2 à 8 moins chers dans le commerce et de les vendre à prix prohibitifs, sans scrupules, à tout prix, en jouant sur le côté affectif, poussé à l’extrême par un endoctrinement proche du harcèlement, en traitant de « looser » ceux qui n’y arrivent pas, et en encensant ceux qui prospèrent à vendre, par exemple :

  • des brosses à dents pour enfant à 2 € alors qu’elles valent 4 fois moins dans le commerce.
  • Du gel bactéricide à 23€ alors que la marque de référence en la matière (sanytol, ça va ou je dois prendre une autre marque ?) ne coûte « que » 11€.

Et j’en passe.

Quand j’ai quitté cette activité, je me suis tourné vers ma marraine (dans cette affaire) et je lui ai dit :

En fait, les pigeons, c’est nous ! Et on abuse des personnes qui veulent bien nous acheter les produits ou faire comme nous ?

Et vous savez ce qu’elle m’a répondu ?

C’est seulement maintenant que tu t’en rends compte ? 🙂

J’étais estomaqué ! Ma Marraine qui me répond ça ! Alors que c’était elle (et ses parents qui étaient ses parrains d’ailleurs) qui m’avait poussée dans cette activité !

Mesdames/Messieurs les fervents défenseurs du MLM, vous ne trouvez pas que vous vous créez vos propres problèmes qui dégoulinent après sur les forums ? Un peu de déontologie ! Un peu d’humilité ! C’est chez vous que sont les brebis galeuses ! Lavez votre linge sale en famille et mettez vos procédés un peu plus au propre avant de devoir venir défendre votre bout de gras face à des gens désabusés, dégoûtés. Savez-vous qu’il m’est arrivé d’avoir envie de vomir en sortant de séminaire ?? C’est normal, ça ?

Maintenant, comme j’ai déjà dit plusieurs fois, je souhaite toute la réussite du monde à tout entrepreneur… A défaut, eux, ils osent ! D’ailleurs, cette activité réussit sans doute à certaines personnes… Pas à tout le monde en tout cas.

J’en veux pour preuve la diversité de l’offre des sociétés de MLM sur le marché, et, par exemple également, l’ancienneté de l’enseigne que je cite (AKEO). Depuis 1997 (date de son nouveau nom, ce fameux 22 juin 1997, et je ne prends même pas en compte ses anciens noms : GEPM, FAR, ses cousins Protech, Cairbon, Profeel,…), soit pratiquement depuis 20 ans, si ce succès était tellement évident, et vu le caractère exponentiel de son modèle économique (le MLM), comment se fait-il que, par déduction mathématique (modèle exponentiel de développent), toute la France (l’Europe ? Le Monde ???), ne soit pas VDI ou n’ait pas encore entendu parler de AKEO, par exemple ?

Preuve évidente que ce modèle ne marche pas, ou du moins ne marche pas pour tout le monde, ou peut-être tout simplement qu’il ne marche toujours que pour les mêmes (les premiers, ceux qui sont au sommet de cette pyramide, euh, pardon, activité).

ATTENTION, en retenant quelque chose de positif, je dirais que c’est une TRES bonne expérience, si on arrive à s’en persuader ! Si si ! C’est une très bonne école de vie, très chère certes, mais une bonne école pour apprendre à se méfier de ce qui brille, tout, en même temps, en forgeant le caractère.

En ce qui me concerne, je m’en suis plutôt bien sorti : j’ai réussi à transformer ce moment assez pénible de ma vie (endoctrinement, course effrénée à la réussite, perte du libre arbitre, gouffre financier) en expérience murie. En Mars 1998, après plus d’un an dans cette activité, et suite à un séminaire AKEO où le caractère arnaqueur de cette activité me sauta à la figure, je la quittai et créai ma propre (vraie !) société de consulting en informatique le mois suivant.

Un an plus tard, je faisais un CA de 180.000 € par an, soit un CA mensuel de 15.000 €. J’avais sextuplé (i.e. multiplié par 6) mon pouvoir d’achat ! L’esprit entrepreneurial était là.

Deux ans plus tard, je faisais le tour du monde… à jet-ski ! Avec assistance par camion (sur terre) et par bateau (sur mer). Un rêve. C’était magnifique !

Aujourd’hui, à 45 ans, ma résidence principale est payée, je loue la deuxième, et je suis en train de voir pour en acheter une troisième. Ca va plutôt bien, merci. Mais pas grâce au MLM. Je ne le dois qu’à moi seul. Point.

Non, démarrer son activité d’auto-entrepreneur, ce n’est pas ça. Ce n’est pas

  • du harcèlement,
  • du bourrage de crâne,
  • de l’endoctrinement,
  • de la formation payante à tire-larigot,
  • de l’exploitation de sentiments !

C’est du labeur, certes, mais de la LIBERTE !!! La liberté d’AGIR, la liberté de PENSER (c’est ce qui change tout !). La liberté d’ENTREPRENDRE, tout simplement.

Et je voudrais terminer, malgré tout, par une phrase qui me reste de cette activité lorsqu’on parlait des prospections téléphoniques et du fait que le téléphone ne pesait pas une tonne :

L’essentiel, ce n’est pas de bien faire ou de mal faire… L’essentiel, c’est de FAIRE !

Je traduirais cela par une phrase qu’une fois, une personne complétement anti-MLM m’a sortie (un entrepreneur) :

Moi, je n’investis pas dans des produits ou dans des sociétés. J’investis sur le meilleur placement qui existe au monde : MOI.

En bonus, je vous laisse avec un diaporama de comparatifs de prix de produits photographiés avec leur prix (donc) en provenance de chez… LIDL. Je vous laisse réflêchir sur les prix affichés des produits photographiés :

Publicités
  1. freitas
    29/02/2016 à 10:42

    Si vous êtes quelqu’un d’honnête , vous savez bien que tous que vous dites ce totalement faux… Je pense que vous êtes un concurrent ou une personne malfaisante..Avec vos conneries vous empêchés beaucoup de personnes passés à côté d’une vie meilleure financièrement..

  2. 29/02/2016 à 15:36

    J’ai retiré votre copier/coller de 2km qui était illisible vu qu’il était 3 fois l’un dans l’autre. Aucun lien ne marchait, les phrases étaient coupées… Illisible.

    1. "Tout ceci est faux". Non. Comme je l’ai dit, je l’ai vécu DE L’INTERIEUR, pendant 1 an 1/2, en tant que VDI AKEO, de Septembre 1996 à Mars 1998, et j’ai donc vécu, en Juin 1997, le lancement de la marque AKEO, contrairement à ce que vos amis vous racontent.

    2. Bref, vous n’avez rien lu. J’ai dit que je n’avais rien à vendre.

    3. "Meilleure financièrement… en recrutant et recrutant encore et encore des filleuls et en vendant à prix d’or des produits qui valent en moyenne 5 fois (5 fois !!!) moins dans le commerce.", vous n’avez pas terminé votre phrase.

    Bref, comme je l’ai déjà dit, impossible de discuter avec des gens embrigadés mentalement qui soutiennent mordicus réussir dans la vie… sur le dos de personnes en faiblesse, ce qui est à la limite du délit pénal (Article 223-15-2 du code pénal)

    Est puni de trois ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende l’abus frauduleux de l’état d’ignorance ou de la situation de faiblesse soit d’un mineur, […] soit d’une personne en état de sujétion psychologique ou physique résultant de l’exercice de pressions graves ou réitérées ou de techniques propres à altérer son jugement, pour conduire ce mineur ou cette personne à un acte ou à une abstention qui lui sont gravement préjudiciables.

  3. LEUCART Alexandre
    02/03/2016 à 02:14

    Bonsoir Curtis,

    J’ai aussi vécu dans l’aventure AKEO, de manière plus récente (Février 2012 à Novembre 2015) et je suis, en grande partie, d’accord avec vous.
    J’y ai essentiellement trouvé des gens sympa, ouverts, favorisant un discours positif, allant de l’avant.
    Ayant un caractère similaire, je m’y suis retrouvé.
    J’y ai beaucoup appris. Je pense que le système de formation a du progresser fortement depuis que vous y avez fait un passage. Cela m’a beaucoup apporté dans ma relation avec les autres, notamment à tenir compte de l’avis de la personne qui est en face de moi (il est vrai que j’ai un coté très têtu, comme beaucoup je pense 🙂 ).
    En parlant des produits, il est vrai qu’ils sont efficaces, mais chers à l’achat. Mais à force de rechercher toujours le prix le plus bas, ne provoquerions nous pas une baisse de qualité induite ? Le calvaire que vit l’agriculture en France me chagrine au plus haut point et je suis partisan de consommer Français. En effet, si toute la production part à l’étranger, cela m’embêterait d’engraisser les patrons des sociétés étrangères dont les salariés n’ont pas la même protection sociale qu’en France (Qui a un cout certain je pense 😦 ).
    J’ai bien pris en compte votre test des produits, mais d’autres questions se posent comme leur impact sur l’environnement, ou encore quelles sont les conditions des salariés qui produisent les produits (peut être excellentes, j’avoue que je n’ai pas vérifié 🙂 ).
    Pour apporter un éclairage sur mon métier premier, je suis ingénieur en informatique dans une société de service. J’ai un rôle de prescripteur dans le choix des matériels. Et je ne conseille pas les produits les moins chers. En fait, je conseille les systèmes sur lesquels j’ai le moins de soucis et sur lesquels, mon client (et surtout les utilisateurs finaux !) ne sera pas embêté.
    Suis je commissionné sur mes conseils ?? Oui, on peut le dire, car, même si je n’ai pas de commission directe sur une vente, j’ai mon salaire (correct 🙂 ) à la fin du mois et la société à laquelle j’appartiens perdure.
    J’ai arrêté parce que les horaires d’activités d’Akeo ne me convenaient plus (les soirs de semaine et certains WE). En effet, j’ai un souci de santé qui m’oblige à prendre des médicaments qui induisent une forte somnolence le soir.
    Mais je continue à avoir une vison d’Akeo assez positive, où le système de formation peut apporter beaucoup dans l’esprit d’indépendance. Et concernant le cout, sachez que je suis un ancien formateur de chez Microsoft et que la journée était vendue à 450€ (en 2004). Donc 50€ me paraissent raisonnables pour la moitié de la durée (séminaire = location de salle + staff technique).
    En conclusion, je pense qu’Akeo est un outil et que chacun en fait ce qu’il en veut. Un clé de 32 (c’est gros ! 🙂 ) peut servir à faire le bien comme le mal (vous avez déjà reçu un coup de clé de 32 sur le crane ???? ).

    Arnaque ou pas arnaque ?

    A chacun d’y voir sa solution, sa Némésis, son enfer ou son paradis !!! 🙂

  4. 02/03/2016 à 13:32

    Euh… Vous êtes « en grande partie, d’accord » avec moi. Mais au final, vous êtes d’accord avec quoi ?
    C’est comme si vous disiez que vous êtes d’accord, mais qu’au final vous n’étiez pas d’accord, juste pour tenter d’amadouer votre interlocuteur.
    Même si je fustige cette organisation (le MLM en général et non AKEO précisément),
    1. J’assume le fait que je manque d’objectivité
    2. Je donne malgré tout le point positif sur lequel on se rejoint semble-t-il.
    Et vous ?
    Moi, c’est pour ça que je m’attache à des faits.

    D’ailleurs, vous dites notamment que « le système de formation a du progresser fortement »… C’est vous qui avez la réponse, pas moi. Et donc, je suis étonné que vous n’en soyez pas sûr par rapport à ce que je relate (fréquence des « séminaires », coût, liste de prospects,…)

    Mais, vous aurez beau y mettre tout le papier cadeau que vous voudrez et changer la forme, le fond restera toujours autant polémique. J’ai toujours l’impression qu’on me rabâche toujours les mêmes arguments comme un discours bien rôdé.

    On vous dit « SYSTEME pyramidal », vous répondez « Non, ce n’est pas de la VENTE pyramidale ». Bref, la réalité est toujours modifiée en votre faveur. La vente a été rendue légalement NON pyramidale. Cela n’empêche pas que le système de fonctionnement l’est toujours !

    En effet, vous parlez du détournement d’une clé de 32… Et alors ?
    C’est quoi le but PREMIER d’une clé de 32 ??? C’est de serrer des têtes de 32. Point. Ce n’est ni une canne à pêche, ni une matraque, ni un « outil qui permet à tout un chacun de remettre en ordre un mécanisme défaillant et de permettre d’en améliorer l’efficacité. »
    C’est quoi le but PREMIER du MLM ??? C’est de vendre des produits et de parrainer. Point.
    Et vous (les défenseurs du MLM en général), vous me répondez « Non, c’est un outil qui permet de s’épanouir, de s’ouvrir aux autres, de rencontrer, de partager,… ». Vous mélangez tout. Pire, vous ENJOLIVEZ TOUT. Le but premier d’une clé de 32, c’est de serrer des écrous de 32. Le but premier du MLM, c’est de vendre des produits. Et, personnellement, je rajouterai : des produits chers, en jouant sur la corde des sentiments pour les placer, et recruter de nouveaux vendeurs/euses. Point.

    Vous me répondez « épanouissement personnel » ? Basiquement, vous achetez 3 livres :
    – Le Dale Carnegie
    – le « Seven Habits »
    – Un livre de développement personnel,
    Et vous obtenez la même chose, sans escroquer les gens.

    Je vous parle « prix », vous me répondez « pas le plus bas ». Alors acceptez aussi de fait « pas le plus cher non plus ».
    Je vous demande ce qui est le mieux entre un ARECLAT à 14.50 € et un Finish à 5.75€ (marque nationale LA PLUS CHERE !), vous me répondez « ARECLAT bien sûr ! »… Euh, manque d’objectivité un peu, non ? Et ça sera la même chose pour tous les produits : les autres, tous des méchants, des vilains, qui polluent, qui exploitent, etc… Euh, manque d’objectivité un peu, non ?

    Question formation, je vous parle de gens comme vous et moi, des particuliers, et vous me répondez tarif d’entreprise… C’est quoi cette comparaison ? Quel est le rapport de grandeur ?? Y a-t-il une équivalence d’ailleurs ?

    Vous savez, ce matin, je regardais ma salle de bain. J’ai :
    – de l’après-rasage « Aqua di Gio » qu’on m’a offert,
    – du dentifrice Sensodyne,
    – du pain de toilette « Couvent des minimes »
    – du savon enfant « Mixa bébé »
    – de l’après-shampoing Jacques Dessange (à ma femme)
    – du gel douche Axe
    – du shampoing Auchan
    – du gel WC Canard WC
    – du déodorant Ushuaïa
    – de la mousse à raser LIDL
    BREF…. du choix !

    Vous, ça sera quoi, en tant que VDI (chez soi, je parle. Pas chez le client) ?
    – de l’après-rasage MLM
    – du dentifrice MLM
    – du pain de toilettes MLM
    – du savon enfant MLM
    – de l’après-shampoing MLM
    – du gel douche MLM
    – du shampoing MLM
    – du gel WC MLM
    – du déodorant MLM
    – de la mousse à raser MLM
    Bref, on consomme MLM (pourquoi tu les vendrais alors que tu ne les consommes pas ?), on dort MLM, on cotoie MLM… Les autres marques ? Beurk ! Les autres ? Ils ne comprennent rien.
    Halte au tir ! Un peu de LIBERTE et de CHOIX ! Un peu de LIBRE ARBITRE !!! Tout simplement.

    Mais attachons-nous aux faits encore une fois.
    Votre système est MERVEILLEUX. Chouette.
    Il existe depuis plus de 40 ans (le MLM). Super. Prenons exemple sur AMWAY qui existe depuis plus de 40 ans en France.
    Je pars du principe que chaque VDI « parraine » 2 VDI chaque année en moyenne (c’est pas beaucoup 2 VDI par an, si ?)
    On arrive à 2^40 = 1 099 511 627 776…. 1 billion de personnes !!! Soit plus de 150 fois la population mondiale !
    Comment se fait-il aujourd’hui, après 40 ans, qu’il y ait encore des gens qui n’ont jamais entendu parlé du MLM alors qu’AMWAY, à 2 filleuls par an, aurait déjà dû conquérir 150 fois le monde ? Et encore, je ne compte que les vendeurs… Pas les clients… et je ne fais pas la somme des générations !
    Tout simplement parce que ce système ne marche pas !
    90% des personnes abandonnent sous les 2 ans ? Ca vous ne le dites jamais ! Pourquoi ? Oui, je sais : « Parce qu’elles n’ont pas le courage de réaliser leurs rêves… » Ben voyons. Vous êtes insultants (les MLMiens) pour ces personnes. Désolé.

    Vous parlez d’un système égalitaire ??? Imaginons que la planète soit conquise par le MLM et qu’il ne reste qu’une personne sur Terre à parrainer ? Quelle chance d’évolution hiérarchique a cette personne ??? Elle va parrainer qui ?
    Dans une start-up de 5 personnes (même niveau hiérarchique) et un dirigeant (puisque vous aimez bien qu’on parle de « start-up »)… Les 5 personnes ont la même chance de passer N+1… et sans parrainage ! Tout simplement.

    Arrêtez de systématiquement répéter ce que l’on vous a inculqué et ouvrez les yeux. Vous parlez d’épanouissement personnel ? Comme j’ai déjà dit : à quel prix ? Sur le dos de qui ?

    Vous flouez les gens et vous les exploitez, tant qu’ils ne voient rien. Sans l’honnêteté et le recul intellectuel de l’avouer.

    • Bellum
      13/02/2017 à 02:58

      J’ai participer a une réunion il y a 2 jours. Et les choses sont exactement celle que vous dite. Les meme parole mot pour mot comme quoi ses une machine bien huilé.
      Sa confirme ce que je pensai en sortant de la, SA SENS L’ARNAQUE…..

  5. Mathieu
    08/03/2016 à 16:43

    Bonjour,

    Déjà merci pour cette analyse sur le système du mlm. Et sur le récit de votre expérience notamment chez Akeo. Je suis moi-même commercial, j’ai eu plusieurs expériences dans le domaine commercial que ce soit en tant que salarié ou indépendant (en fonction du statut) donc je peux dire que j’ai un certain recul sur le métier de la vente aux particuliers et surtout appris des mauvaises pratiques.

    Au sein de ma famille une personne s’est lancée chez Akeo depuis 1an et demie à la suite d’un licenciement abusif et je suis assez inquiet car effectivement je retrouve les symptômes que vous décrivez :
    – endoctrinement, bourrage de crâne, changement de comportement par rapport à ce qu’elle était

    J’ai beaucoup consulté sur des forums afin de mieux connaître cette « société  » et je retrouve toujours deux sons de cloches : ceux qui disent que c’est formidable, que l’on y gagne bien sa vie .. Le fameux « vivre autrement  » et ceux qui de par leurs expériences chez Akeo ou leurs ressentis crient « fuyez vite ça ! »

    Pour me faire une idée plus objective, jai accepté d’assister à une réunion d’information comme ils disent : je me serais cru dans le monde merveilleux de mickey. J’avais envie de mieux découvrir cette « opportunité » et surtout comprendre pourquoi il m’était impossible désormais de discuter avec cette personne sans que cela tourne au monologue (elle me faisait l’article comme si sa vie en dépendait). Voilà ce qui m’a interpellé lors de cette réunion (entre autre) :

    – avant même de rentrer ça se chambre sur les divers voyages « gagnés » (en tant qu’indépendant on est censé travailler pour soi non ?)
    – la caisse à l’entrée de la salle (eh oui nous sommes indépendants donc c’est à nous de payer la location lol) les participants doivent aussi participer (ah bon pourquoi depuis quand une réunion d’information est payante ?)
    – tous les membres en costards cravates (apparement c’est un signe de réussite … A bon re lol) on se serait plus cru à une réunion de témoin de jeova
    – l’intervenant commence par nous dire que ça fait 3 ans qu’il travaille pour Akeo et qu’à 38, dans deux ans, il prend sa retraite (extraordinaire !! A ce compte si c’était vrai moi pour recruter je loue un stand avec une pancarte 3*4 et j’attire le monde entier)
    – le petit film de propagande ne nous parle pas de vente ni de parrainage mais seulement des merveilleux produits révolutionnaires ! (Il ont même osé montrer un neurologue à la retraite qui avait peur pour ses revenus .. Euh ça gagne combien un neurologue une fois à la retraite ?? C’est une blague)
    – et puis le plus important c’est-à-dire comment gagner de l’argent n’est que très vite abordé. A ce moment-là il faut prendre rdv avec sa marraine . .
    – à la fin alors que les choses étaient bien claires dès le départ (« je viens juste par curiosité! »), ma « marraine » a lourdement insisté pour me faire avaler la couleuvre et prendre rdv avec moi ..
    – tout le monde est ami, les gens sont merveilleux mais chacun ne profite pas des autres lol – c’est un discours pré-établi, une piquouse que l’on veut bien nous faire prendre. Avec de l’expérience on se rend vite compte que quelque chose ne tourne pas rond
    – ah oui j’allais oublier et ça montre à quel point il sont prêts à prendre les gens pour des abrutis. L’intervenant nous dit que le CA est d’environs 9 ou 16 millions je sais plus exactement et que la croissance est de l’ordre de 10 pts/an …. Dans 10 ans, ils feront 1 milliard de CA (ah bravo vive les maths)

    Rien n’est clair. Prendre des gens pour des pigeons semble leur réussir
    Peu de gens se sentent bien dans leur travail et ils jouent sur cette corde sensible en faisant croire que tout est possible, que chacun nous pouvons vivre du fruit de notre travail, c’est faux ! Soyons tous libres, indépendants et riches … Un leurre !

    Le comportement de cette personne a changé complètement, elle ne pense que Akeo, ne vit que par Akeo, les autres opinions sont immédiatement rejetées et les proches qui ne sont pas d’accord avec ce système sont éloignés ! Elle a de vrais amis désormais comme elle dit ce qu’elle oublie c’est que le jour où elle sortira du système il n’y aura plus d’amis car l’intérêt est de consolider la relation pour .. Le parrainage. Une fois sorti il n’y a plus d’intérêt..

    Ps : désolé pour les fautes texte écrit sur portable

    • 08/03/2016 à 19:22

      Merci Mathieu pour ce témoignage.

      En fait, c’est comme tenter de résoudre une équation mathématique qui a une conclusion aberrante : si vous acceptez l’hypothèse de départ (qui est fausse), alors vous accepterez la conclusion aberrante (« 1 + l’infini = l’infini », donc « 1 + l’infini – l’infini = l’infini – l’infini » donc « 1 = 0 »).

      Dans le cas du MLM, il faut accepter 3 hypothèses de départ (aberrantes) :

      • – parrainer pour progresser est normal,
      • – si des produits sont les plus chers du marché, c’est qu’ils sont les meilleurs, forcément.
      • – le parrainage marche à l’infini, du premier qui y est rentré, au dernier qui vient d’y rentrer.

      Si vous acceptez ces 3 hypothèses de départ, alors oui, vous pouvez accepter de travailler dans le MLM. Encore faut-il que les autres (l’entourage) l’acceptent, ce qui est loin d’être toujours le cas, puisque la vraie vie ne marche pas comme ça.

      Attention, et je pense que vous serez d’accord avec moi : il n’y a rien de déshonorant à être commercial (il en faut), et l’entrepreneuriat doit être accessible à tous… Mais pas dans cette forme-là qui repose sur une hypocrisie et une illusion : la réussite par le parrainage.

      Quant à l’embrigadement psychologique… Bizarrement, vous avez cité les témoins de Jéhova… Et après, les « adeptes » (adeptes ?) du MLM s’offusquent quand on évoque le mot secte ? CQFD ?

  6. Marine D
    18/03/2016 à 14:39

    Bonjour,
    En lisant votre analyse, je me suis vue quelques 24 ans en arrière lorsque j’ai fait partie du « Groupement de Marketing Européen » … groupement que j’ai quitté après quelques mois seulement.
    Les pratiques d’endoctrinement étaient strictement les mêmes, j’étais jeune mais je ne me suis pas laissée berner par les discours et promesses … Les réunions où il fallait « adorer » un « gourou » qui prêchait la « bonne parole », non merci, ça va une fois mais après, ça suffit … les sommes à dépenser en catalogues et autres accessoires pour « vendre » à prix d’or à l’entourage qui n’ose refuser dans un premier temps mais préfère nous ignorer après … d’ailleurs, la marque de produits d’entretien était déjà celle-ci dans les années 90 … ce qui m’amène à penser qu’AKEO n’est autre que Le Groupement de Marketing Européen d’avant …
    A l’époque, je comparais ce système à une secte mais maintenant, on parle d’arnaque … tant mieux si certains s’y épanouissent, mais moi, je suis bien convaincue d’avoir fait le bon choix en le quittant.

    • 18/03/2016 à 15:19

      Bonjour Marine et Merci pour votre témoignage.

      Oui, le GEPM a été beaucoup décrié et de nombreux articles ont été écrits à cause d’un leader trop charismatique pour être honnête et aux pratiques un peu douteuses (Article LE POINT).

      Pour ma part, j’ai encore des
      « galets de bains effervescents Danaïdes » avec GEPM marqués dessus, achetés du temps d’AKEO,
      – et du MAGIC BLUE avec GEPM rebaptisé SOLADIS dessus (FLEURY SUR ANDELLE, ça vous parle ?).

      Je suis arrivé au moment où le GEPM se rebaptisait FAR et lançait la « franchise » AKEO, avant de finir par évincer Thierry VAVASSEUR pour essayer de faire table rase du passé.

      Cela dit, on peut accorder à une société d’apprendre de ses erreurs et de ne plus les refaire. Je dis donc :
      « Oui, GEPM=secte » à cause de son dirigeant de l’époque par trop ésotérique,
      – mais « AKEO=je ne sais pas », voire « hors-sujet »

      A la rigueur, toutes ces histoires de sectes (même si j’ai ressenti une espèce d’endoctrinement pendant mon année 1/2 au sein d’AKEO) ne font pas le fond de mon sujet.

      Personnellement, je m’attarde plus sur les 3 points principaux qui me dérangent :
      – le parrainage pour gagner plus,
      – le prix exorbitant non justifié des produits,
      – et l’utilisation des proches pour se faire de l’argent.

      On vend ce système comme étant à la portée de tout le monde. C’est faux. En témoignent les 90% d’abandon. Il faut avoir les dents longues, comme un bon/mauvais commercial, pour réussir. C’est sans doute pour ça qu’il faut garder en permanence, collé sur le frigo, la photo du prochain SEM, ou de la moto dont on rêve, ou de la magnifique croisière… tellement le découragement est légion.

      Bref, on aura beau changer
      – les leaders (sans casseroles)
      – la forme (pour que ce soit « légal »
      Le fond restera le même : faire du sentimentalisme pour vendre des produits que l’on n’achèterait jamais tellement ils sont hors de prix, et enrôler des gens pour progresser.

      Mais, face aux afficionados du MLM, je sais que le combat est perdu d’avance : je me serais retrouvé devant moi il y a 20 ans, je sais que je n’aurais jamais réussi à me dissuader. Vous aussi je suppose.

  7. Maurice Rotengle
    18/03/2016 à 20:10

    Depuis longtemps je voulais laisser mes impressions sur AKEO. Je suis moi même VDI pour Akéo depuis 1 an mais j’ai cessé mon activité bien que toujours répertorié comme vendeur Akéo. Je n’ai pas besoin de laisser de commentaires car tout est dit ici ( et plutôt même très bien dit, mieux que je ne l’aurai fait) Je partage tout ce qui est dit ici et j’ai exactement la même analyse . J’ai joué le jeu, chez Akéo pendant 2 mois, en me défonçant pour vendre. J’ai réussi 2 mois consécutifs à atteindre les objectifs pour être au club Akéo : c’est à dire vendre pour 1000€ de produits par mois. Je ne vous cache pas que c’est un sacré boulot qui prend un temps fou. Quand vous vendez pour 1000€ vous avez environ 200€ de commission ( 20% et non 30 comme tu le dis) plus une miette octroyée par Akéo d’environ 25€ . Soit 225€ en passant une trentaine d’heures en rendez vous . Je ne compte pas les frais(essence).
    Alors mon manager m’a expliqué que je n’avais rien compris au métier : pour gagner de l’argent, il ne suffit pas de vendre mais il faut parrainer des gens qui feront ce que tu fais et c’est eux qui te font gagner de l’argent . Il en faut au moins 6 à 10 qui bossent vraiment pour que tu commences à gagner 500à 600€ par mois. Sauf que pour recruter 10 personnes, il faut en contacter 50 à 100 car tu vas en associer 1 sur 5 quand ça va bien mais en gros 1 sur 10. Cela veut dire que tu vas enchaîner les réunions chez toi pour recruter tes 6 associés, que tu vas aller aux réunions de formations pour toi et tes filleuls sans compter que certains que tu associes décrochent assez vite car ils n’y arrivent pas ( c’est à dire à atteindre les objectifs qu’on te fait miroiter.
    Et puis il faut dire que je suis particulièrement énervé chaque fois qu’Akéo me parle de semaine à Center Park, semaine à la montagne, soirée spectacle à Bercy, Week-end au Fouquets, séminaire à l’île Maurice, voyage dans l’Ouest américain… car tout cela est réservé aux cadres dirigeants, jamais au vendeur de base car il nous est impossible d’atteindre les scores requis pour bénéficier de cette manne. Eux sont en haut de la pyramide et n’ont rien à faire pour atteindre les objectifs, ça tombe tout seul. Par contre ce sont toutes les petites fourmis comme moi qui financent ces cadeaux.

    • 18/03/2016 à 22:06

      Bonjour Maurice et merci pour les compliments globaux et votre témoignage.

      Je précise tout de suite que les 30% dont je parle sont chez Nuskin. Effectivement, pour AKEO, c’est 20%.

      Je me retrouve beaucoup dans votre témoignage : beaucoup, beaucoup, beaucoup d’énergie, et encore de l’énergie. Car il ne faut effectivement pas oublier de recruter ! Car l’explosion de potentiel du système est là. C’est la clé, c’est le jeu.
      Ce que je sais, c’est que, globalement, il faut une bonne année pour obtenir les premiers vrais fruits de ce dur labeur. N’est-ce pas ?

      Bref, on aura beau se gargariser ici « entre nous » sur des espèces de « défaites » personnelles, et s’en complaire, je ne pense pas que ça amènera des questions chez les purs et durs.

      Je ne sais pas si l’on peut dire que cela demande plus d’énergie qu’un business entrepreneurial « classique », mais c’est vrai que cela fait un peu « tir à la carabine de fête foraine » : des cibles qui semblent tellement faciles à atteindre (les SEM, les voyages, etc…) qu’on ne comprend pas toujours pourquoi on n’arrive pas à les atteindre et repartir avec le gros lot. C’est DUR, c’est un « métier » très dur au démarrage, et je trouve qu’on leurre les gens à ne pas expliquer que ce ne sera pas facile : « Le MLM, c’est simple, mais pas facile ».

      Alors, comme vous dites, on enchaine les rendez-vous, les réunions, les motivations, les remotivations… C’est beaucoup d’énergie…. Mais je pense que certains y arrivent… parce qu’ils se déclenchent à un moment pour aller dans le sens du système… Mais quel système ? A quel prix ? Exploiter les gens, que ce soit sur le prix des produits que sur le recrutement.

      Il faut en tout cas essayer d’en tirer du positif : ce qu’on en retire au final en terme d’évolution personnelle. A tout prendre, c’est déjà ça !

  8. Vincent
    24/03/2016 à 05:19

    Bonjour
    Merci pour votre analyse que je trouve très pertinente. J’ai été moi-même VDI Akéo pendant 2 ans. J’ai arrêté sans regret après avoir tenté à fond l’expérience.

    1) Les produits sont trop chers comme vous le démontrez. Votre entourage proche ou plus lointain les achète une fois ou deux pour les tester et vous faire plaisir mais ils reviennent vite à la réalité du marché. L’argument qu’ils se font livrer chez eux et/ou passent un bon moment avec vous au lieu de se galérer en grandes surfaces ne justifie en rien le prix qu’ils y mettent et trouve très vite ses limites.
    Le risque étant que ce « service rendu » à votre entourage se termine en tensions et pertes d’amis si vous revenez à la charge.
    2) Les seuls produits sur lesquels on peut faire de gros volumes de vente sont la lingerie. Outre le fait qu’il faille s’équiper, acheter les modèles ou se les faire prêter par sa lignée (pas toujours dispo pour ça), on ne fait pas de journée/vente de lingeries chez soi tous les mois ! De surcroît quand on est un homme, pas évident.
    3) Les parrainages, parlons en ! Si vous êtes sur Paris/RP et que vous sollicitez des gens de CSP+, ça foire très vite : ou ils ont déjà été sollicités par du MLM ou ils googlisent suite à la première réunion et ne donnent pas suite. Mission impossible !
    4) Ces histoires de « ne pas parler aux autres » des autres lignées, de ne pas « tout » dire, sous le contrôle du « chef » de lignée sont déplaisantes et assez sectaires dans leur principe.
    5) Vous pointez le coeur du système quand vous dîtes que finalement les vendeurs sont les acheteurs. J’ai vu des conseillers déjà ruinés acheter des produits inutiles et coûteux pour eux dans le simple but d’atteindre leurs objectifs (artificiellement bien sûr). Le fait que l’on confonde les achats persos avec les ventes est particulièrement pervers. Vous êtes félicité par votre parrain que vous ayez acheté 500 euros pour votre stock et pour atteindre vos objectifs ou que vous les ayez vendu derrière…

    Au final beaucoup de bourrage de crâne et d’argent et temps dépensés pour des queues de cerises.

    • 24/03/2016 à 09:51

      Merci à vous également Vincent pour votre témoignage, qui ressemble à bon nombre de nos témoignages, pauvres « looser » que nous sommes qui passons à côté de nos rêves et qui préférons « rêver notre vie plutôt que de vivre nos rêves »… (ça vous rappelle quelque chose ? 🙂 )

      Mais, on aura beau dire, on aura beau faire, les preuves et les témoignages pouvant être flagrants, vous trouverez toujours des gens convaincus mordicus que c’est un bon système, malgré toute la conviction que l’on pourra mettre à leur prouver l’évidence. Vous le savez peut-être : vous l’avez peut-être été à un moment donné (convaincu, indéroutable, du système), comme moi j’ai pu l’être également.
      Plus de 40 ans que ce système pyramidale de vente (et non de vente pyramidale, je précise, puisque c’est un monde où l’on aime jouer sur les mots) existe, et il n’a pas conquis la planète malgré sa fameuse croissance exponentielle…. Ah là là…

      Allez, petite anecdote rigolote perso si vous le permettez, histoire de se détendre : 🙂
      Comme je le disais, j’ai encore un demi-flacon de Magic Blue d’il y a 20 ans (!!!) que je suis allé rechercher au sous-sol. Je me souviens qu’il coûtait tellement cher, que je n’avais décidé de m’en servir que le Dimanche, que pour les « grandes » occasions ! 🙂 C’était un peu comme les habits qu’on sort uniquement le Dimanche… ou le Coca du restaurant d’altitude à 19 € du sketch de Gad Elmaleh : à chaque goutte, hop, 1€ ! 🙂
      « Je peux utiliser ton nettoyant, j’ai fait une tache ? » – « Non, celui-là, c’est pour le Dimanche. Prends le St Marc plutôt. » 😀

  9. VDI
    31/03/2016 à 23:38

    Ce site est vraiment un torchon, un tissus de mensonge des chiffres tirés de fausses informations erronés et des comparatifs totalement incohérants c’est comparé Mazerrati ou Ferrari avec Logan.

    Bref la personne ayant écrit ce torchon doit être une personne pas très seine d’espris

    • 01/04/2016 à 09:54

      Si si, je vous rassure, ça va très bien. Merci. Relisez la fin de l’article (« Un an plus tard… », bla bla bla).

      Mais oui, je sais, la réalité, ça fait mal. On tombe de tellement haut qu’on a du mal à imaginer que ce soit vrai. Pour les produits, encore une preuve >>> ici <<<. Combien en faudra-t-il ?

      La différence c’est que pour Maserati, Ferrari ou Dacia (pour Logan), il y a des faits techniques corroborés par les tests. Vous, il n’y a que des « on dit » qui deviennent des mensonges éhontés en lesquels vous croyez dur comme fer. Et quand on vous montre les fiches techniques de vos produits… Là, bizarrement, plus personne. 😀

      Insultes et fautes d’orthographes à part, comme toujours, votre pertinence ne répond pas à ma question : en tant que dernier non converti sur la planète, restant le seul au monde, le jour où je passe VDI, je parraine qui ?

  10. Globule
    18/05/2016 à 08:52

    Article très intéressant, j’ai été invité hier soir à une réunion d’information, et au moment où ils ont abordé le sujet des « associés », et donc du fonctionnement pyramidal d’Akéo, j’ai eu du mal à ne pas être désagréable… J’espère que d’autres que moi présents à cette réunion tomberont sur votre article… Bonne journée à vous !

    • 21/05/2016 à 22:10

      Merci pour votre message.
      En même temps, je serais limite à courir les plans pour être effaré de l’endoctrinement qui n’a pas changé depuis 20-30 ans (mes ex-beaux parents l’ont fait dans les années 80. Ils y ont laissé leur santé… leur vie pour feu mon ex-belle-mère !). J’aimerais même pouvoir dire aux gens de tester pour faire leur propre expérience. Mais je ne pense pas qu’il faille le faire : trop dangereux, trop risqué, trop coûteux. Ah si, j’ai une expression qui conviendrait bien : à vos risques et périls !

  11. Georges ROTENGLE
    28/05/2016 à 21:03

    Depuis un moment j’avais envie de laisser un commentaire sur ma première (et dernière) année de VDI pour AKEO . Je n’ai pas besoin de le faire car tout ce que je pense d’AKEO, tout ce que j’ai constaté est formidablement bien décrit dans votre analyse que je partage entièrement.
    D’esprit assez indépendant, j’ai eu du mal à me laisser tenter par mes amis qui souhaitaient me parrainer pour entrer chez AKEO . J’ai fini , après plusieurs mois de réflexion par adhérer et j’ai joué le jeu . J’ai dépensé de l’argent pour acquérir les produits, les échantillons, les aides à la vente…. j’ai dépensé de l’argent et du temps à me former : séminaires locaux, régionaux et même une convention nationale à TROYES en 2015. J’en suis sorti d’ailleurs très mal à l’aise à cause du coté obscur de l’embrigadement qu’on vous fait subir.A TROYES, L’aprés midi, je suis sorti au bout de 10mn quand un coach s’est lancé dans une insipide tirade de manipulation mentale . J’ai été effaré de constater que j’étais le seul à quitter la salle et que des milliers d’invités se laissaient embarquer dans cet exercice invraisemblable.
    J’ai vendu des produits, atteignant plusieurs mois de suite mes objectifs ce qui m’a valu la suprême récompense d’être reconnu Junior ! ( ça ne rapporte rien!!!!)
    J’ai passé des heures et des heures sur le terrain pour atteindre le seuil fatidique des 600 VB qui correspondent environ à 1000€ de chiffre . Au début c’est long et fastidieux. Comptez une heure de parlotte pour 20 à 60 € de commande. Mais le plus difficile est de fidéliser cette clientèle. En effet, les gens prospectés ( amis, voisins, parents) vous passent une première commande, en gros pour vous faire plaisir . Après, ils ont toutes les raisons pour ne pas renouveler leur commande : il m’en reste, finalement c’est pas mieux que ce que j’utilisais, c’est trop cher, … Donc, une fois épuisée la liste de vos connaissances, vous voilà coincés. Je précise que toute cette activité frénétique vous a fait gagner environ 250€ ! On est loin de l’objectif prometteur que votre manager vous avait laissé entrevoir !
    Alors le manager vous avait dit que le secret c’était de recruter. Evidemment puisque le gros des acheteurs de produits Akéo sont les VDI eux mêmes . Et , en parrainant une dizaine de filleuls , vous allez par le mécanisme assez confus des commissions, commencer à gagner de l’argent . Mais attention, même avec une quirielle de filleuls, vous avez néanmoins un quota de VB , donc un chiffre personnel à assurer !
    Hélas pour moi, malgré 4 réunion chez moi , soit une trentaine de personnes invitées, je n’ai pu parrainer qu’une seule personne qui a suivi le même parcours que moi et qui , lui n’a parrainé personne. Et quand on n’a qu’un seul filleul, on ne gagne rien, quelques euros par mois même quand il fait lui aussi son chiffre de 600VB (1000€)
    Par contre , je suis trés remonté chaque fois qu’Akéo m’informe qu’un séminaire à Center park va réunir les managers, qu’un croisière est prévue, qu’un voyage aux Etats unis se met en place…etc..etc.. Mais qui finance tout cela : le VDI de base qui , lui n’a aucune chance de se qualifier pour ces récompenses annoncées.
    Dans votre article, vous avez été gentil (ou autre raison) car vous avez passé sous silence les démêlés judiciaires des sociétés qui ont précédés AKEO et la condamnation de leurs dirigeants . Mais ils sont toujours là, en haut de la pyramide , à être les seuls à profiter grassement du système.
    Mon erreur est d’y avoir cru. C’est vrai aussi que mon manager fut très convaincant ,habile orateur .
    Autre source de questionnement concernant AKEO, malgré mes interrogations , mes recherches,mes lectures, mes questionnements, je ne sais toujours pas combien AKEO compte de VDI . Combien AKeO a de clients , combien gagne un manager, émeraude ou diamant. La dessus AKEO ne communique pas, silence radio !
    J’ai encore ma licence de VDI pour cette année mais je ne commande plus rien car j’ai fait la même analyse que vous sur les produits et leur coût . Bien sur je ne renouvellerai plus et surtout je déconseille vivement à toute personne tentée de se laisser embobiner .
    Cette expérience ne fut pas douloureuse pour moi car j’ai de quoi vivre largement sans les profits espérés et j’avais toujours gardé un peu de recul et d’esprit critique face à ce rouleau compresseur bien huilé . Personnes influençables : danger !

    • 07/06/2016 à 22:13

      Merci pour votre message et pour votre témoignage.
      Malheureusement, je ne sais pas comment l’on peut faire autrement que de s’immerger pour faire sa propre opinion. Comme j’ai déjà dit : à ses risques et périls… Au grand dam de ceux qui « réussissent » dans cette activité.
      Mon souci, que j’ai vécu personnellement pendant cette expérience d’un an et demi, c’est la perte progressive d’une chose très importante dans notre quotidien : le libre arbitre.
      Comme je l’explique dans mon précédent billet d’il y a 5 ans : https://curtiszone.wordpress.com/2011/02/22/a-vendre/

  12. Lucas
    07/06/2016 à 16:06

    Bonjour Curtis,
    Tout d’abord bravo pour le contenu de votre site, j’y trouve beaucoup de ressemblances dans nos points de vue (moi aussi j’ai ri du docu sur le mystère des pyramides).
    Je suis tombé sur votre site en cherchant entre autre sur l’arnaque du marketing de réseau.
    Je suis quelqu’un qui a des ressources tout comme vous (vous avez traversé le monde en jet-ski si je ne m’abuse, j’ai parcouru 500km de désert au Soudan de mon côté)
    Mais voilà je suis aussi sous certains pendants un grand procrastinateur et quelque peu « bordélique » quand il s’agit de s’organiser.
    Et j’ai besoin de remplir certaines cases un peu vides de ma vie (boulot intéressant mais extrêmement concurrentiel donc des revenus trop fluctuants, besoin de m’ouvrir de nouveaux horizons)
    En fait c’est pas vraiment le lieu pour vous écrire, même s’il y a une connexion avec Akeo.
    Dernièrement on m’a conseillé de suivre un mec qui s’appelle Franck Nicolas, avec ses coaching gratuit du mardi sur le net, et j’avoue être touché par certains de ses conseils et arguments.
    Au point que petit à petit je me laisserai bien convaincre de participer à ses coaching payants.
    Mais comme je suis quelqu’un de pragmatique, je fais mes recherches, je cherche des conseils pour pouvoir me faire mon libre arbitre.
    Ce qui m’interpelle c’est l’absence de critique négative à son sujet, et comme je ne crois pas au messie j’ai toujours peur que cela cache une anguille (la e-réputation est un business)

    Je parlais d’une connexion avec Akeo tout à l’heure, il a participé à une de ces conventions dont voici le lien: http://portail.akeo.fr/Franck-Nicolas.aspx

    Avez-vous un avis sur la question?

    Merci de votre réflexion, heureux d’avoir trouvé par hasard ce lieu, je me délecte de vos billets! (je retourne sur l’analyse des pyramides, une arnaque dont je ne me lasse pas)

    • 07/06/2016 à 22:23

      Merci pour votre témoignage.

      S’il y a un point à peu près positif dans cette activité, ce sont les séminaires qui peuvent être vécus comme de véritables sessions de formation de savoir-être.

      Toute expérience est bonne à vivre à mes yeux du moment qu’elle ne touche à l’intégrité ni de soi, ni de qui que ce soit. Il faut seulement en tirer les bonnes conclusions.

      Alors, pourquoi ne pas tester, effectivement, mais que cela ne vous entraîne pas dans des coûts exorbitants à la fois pécuniaires et personnels. Si vous prenez suffisamment garde, cela peut être éventuellement enrichissant (personnellement), mais il faut rester vigilant.

      En « bon » exemple, en 97, nous avions eu la chance de bénéficier d’un « séminaire » de Paul Dewandre « Mars et Vénus », séminaire qu’il rodait en avant-première avant d’en faire son véritable fonds de commerce.

      Des fois, on peut également avoir des bonnes surprises… Mais à quel prix… J’ai des immenses doutes ! 😦

  13. Julien
    07/06/2016 à 16:52

    Bonjour,

    Bravo pour cet article, très complet qui reprend tout ce que j’ai perçu avec mon point de vue extérieur. Mes parents sont devenus conseillers Akeo depuis 1 an, et c’est en train de leur faire beaucoup de mal – Je ne rentrerai pas dans les détails, c’est personnel.

    Mon objectif : les aider à sortir de ce système

    Au début, j’ai même acheté plusieurs produits pour les aider à faire leurs « VB ».
    Maintenant, j’essaye de leur faire prendre du recul, mais j’ai très vite compris que c’était impossible. Leur système est très bien rodé, le bourrage de crane est résolument plus efficace que l’avis des proches, de la famille …

    Je suis également passé par la phase de comparaison des produits _ à ce propos Curtis, votre tableau pourrait largement être complété avec plein de produits. En bref sur les produits :
    « du milieu de gamme au prix du très haut de gamme » dans l’ensemble
    On frôle l’arnaque sur certains produits (Akeo sécurité ou télécom, crème Danaides, etc.)
    Quelques produits sortent néanmoins du lot et le rapport qualité/prix semble presque honnête : Alimentation intelligente, Isomarine

    En bref :
    1. Je suis preneur d’idées, d’arguments, témoignages, autres articles, qui pourraient m’aider à convaincre mes parents de la supercherie.
    2. Je suis prêt également à aider si comme moi vous êtes dans la même situation. J’ai testé beaucoup de produits Akeo, et je me suis prêté à plusieurs tests et comparaisons factuelles pour me faire un avis.

    Merci d’avance pour votre aide.

    Julien

    • 07/06/2016 à 22:45

      Merci pour votre commentaire.

      Si d’aventure, je pouvais vous aider, je dirais :
      – les forcer à tenir une comptabilité objective entre leurs investissements et leurs recettes…
      – leur faire lire « les 7 mensonges du MLM » (Google), un livre paradoxalement pour (re)motiver les VDIs… Effarant.
      – Leur poser beaucoup de questions pour essayer d’immiscer le doute en eux (on peut rêver).
      – Essayer de trouver le juste milieu entre ne pas leur acheter tous leurs produits, et en acheter un par exemple. Le moins cher par exemple.
      – Leur montrer mon article ?
      – Leur montrer mon article sur la FDS de l’ARTRAX ? Pour leur montrer leur manque d’objectivité sur ce produit qui n’est rien de plus qu’un détartrant WC classique par des faits concrets : des données venant de chez AKEO himself.
      – Leur montrer la fiche de societe.com sur la société SOLADIS qui a déposé la marque AKEO il y a 19 ans.
      – Leur montrer l’article « Le Point » d’il y a 19 ans sur notre séminaire de lancement de la marque AKEO, contrairement aux 15 ans affirmés.
      – Leur montrer la fiche Wikipedia (en anglais, sic !) sur le GEPM qui indique le lancement de la marque AKEO il y a 19 ans.
      J’espère vous avoir un peu aidé…

      Dans peu de temps, je mettrai en ligne tous mes documents et supports de l’époque (20 ans déjà)… Si cela peut aider éventuellement.

      Honnêtement, je vous souhaite bon courage en tout cas car cela ne va pas être simple. Il m’a fallu un an 1/2 pour m’en sortir et retrouver un bien très précieux : mon libre arbitre… N’hésitez pas à nous tenir au courant de l’évolution de la situation de vos parents.

      • Julien
        08/06/2016 à 17:48

        Merci beaucoup ! ça me fait pas mal de matière pour essayer de semer le doute. Je vous tiendrais au courant de l’évolution et surtout si je trouve d’autres éléments !

  14. mx
    07/07/2016 à 16:14

    Entièrement d’accord sur le prix des produits (même français, pour moi certains produits sont beaucoup trop chers, et même certains produits d’hygiène ont tellement une compo pas terrible que je n’ai aucune honte à aller acheter ailleurs et tant pis pour le quand dira t-on). Voilà pourquoi j’ai du mal à en vendre, on nous dit de tester les produits pour les connaître et les vendre, le souci c’est que je suis loin d’adhérer à tout…

  15. hmm bizarre
    02/08/2016 à 17:22

    article intéressant. qui résume assez bien mon ressenti vis à vis d’une amie qui essaie de m’enrôler.

    je m’explique : ça fait un an ( peut être plus… ) qu’elle et son ami se sont lancés là dedans.

    et ça fait des mois qu’elle essaie de m’enrôler, à tel point que je l’évite désormais depuis plus d’un mois.

    j’ai été commerciale, et mon ami l’est , et à chaque fois elle me dit  » ah mais tu as TROP le profil, je te verrais trop là dedans, tu es ton propre chef, c’est un gros complément d’argent »

    déjà je trouve sa phrase très… excusez ma vulgarité, mais conne. mon ami est DEJA commercial, et gagne bien sa vie… donc s’il veut gagner plus, il n’a qu’à lui même travaillé plus dans son secteur d’activité.

    or, on bosse déjà tous les deux bcp … ( ça elle a du mal à l’entendre ). j’ai beau lui dire que non, à première vue ça ne m’intéresse pas, ils insistent. j’ai même eu le droit à une présentation de plus d’une heure et demi sur skype ( que j’ai gentiment suivi pour lui faire plaisir ), mais non, ça ne suffit pas, elle insiste tout le temps pour nous revoir et nous faire rencontrer ses manageurs pour qu’ils nous présentent ce qu’est akeo.

    ça commençait à me gonfler ( ça + le fait de vouloir me vendre ses produits à tout prix. de la lingerie équivalente à aubade mais lol, j’adore la lingerie de « marque » et non ça n’a rien à voir avec aubade… ) , des produits ménagers plus chers certes ( comme le gel douche ) mais « concentré ».

    pour ça que votre remarque m’a fait rire, car je pense pareil, « ok le savon est concentré », ok c cool, ça veut dire que quand je me lave avec le produit leclerc je pue ?!

    mais le pb n’est pas là, c’est qu’elle ne parle quasi plus que de ça, et moi, qui suis son amie, elle essaie de m’enrôler et de me vendre ses produits, et toutes les occasions y passent  » tiens au fait, c’est bientôt la fête des mères, tu lui achètes quoi ?  »

    alors moi naïvement, je réponds que je ne sais pas, voyant pas le rapport, puis de suite me rappelle qu’elle a des gamme de produits pour tout évènement…

    elle me vante les mérites d’akeo continuellement, les opportunités que ça lui offre ( à priori un gros voyage aux USA l’année prochaine ?! ) des séminaires, des dimanche avec eux, mais que c’est génial, car elle n’a pas l’impression de bosser

    agacée, je dis hier à mon ami  » mais c’est une secte, c’est pas possible », et là je fais des recherches et je tombe sur l’historique d’akeo, ( elle qui me vantait tant leurs bonnes actions… ), et sur votre site, et sur d’autres….

    et c’est totalement mon ressenti : une secte.

    de toute façon, je crois que je ne vais pas avoir d’autres moyens que freiner nos échanges, elle ne veut pas entendre le fait que nous ne sommes pas intéressés

    je l’ai écouté une heure et demi via skype pour lui faire plaisir, et au lieu de se voir entre couples autour d’un verre, elle insiste pour qu’à la prochaine entrevue ils ( elle et son mec qui sont tous les deux dedans ) nous présentent leur entreprise plus en détail (non mais j’avais déjà compris, si je donne pas suite, c’est que ça m’intéresse pas …)

    et en gros, quand je dis que je ne suis pas intéressée : elle comprend pas, car c’est un apport supplémentaire de revenus. sauf que je bosse déjà 35 heures par semaine, et que j’ai pas envie de bosser plus… le temps libre ça a quel prix ??!

  16. Pierre
    27/01/2017 à 15:47

    Bonjour, Serait il possible d’avoir acces aux notes suivantes: « Pour preuve également, mes notes d’un séminaire AKEO de Laure et André-Pierre ALEXANDRE du 20 juillet 1997 » Elles ne semblent pas accessibles.

    • 27/01/2017 à 16:22

      Bonjour Pierre,

      Vous êtes sûr ? Pourtant quand je clique sur l’image, cela m’ouvre bien la note sur le site issuu… Pas pour vous ?

  17. Pierre
    30/01/2017 à 11:40

    Bonjour, pour moi aussi lorsque je clique sur l’image une note d’une page apparait. Je pensais que l’image montrait un document de plusieurs pages donc je me demandais où se trouvaient les autres pages.

    • 30/01/2017 à 12:05

      Bonjour, l’image est une simple image récupérée d’internet. Par contre, je vous confirme bien que la note ne fait « que » une seule page.

  18. Pierre
    30/01/2017 à 12:17

    Merci, en grossissant l’image j’en ai déduit la même chose. Je voulais aussi vous indiquer que votre page de blog est intéressante et informative. Je viendrais y apporter d’autres éléments d’informations prochainement.
    Cordialement,

    • 30/01/2017 à 12:36

      Merci pour vos commentaires. N’hésitez pas… Dans la limite du respect de chacun et des faits étayés plus que des « on-dit ».
      Après, c’est à chacun de faire sa propre opinion.
      A bientôt donc ?

  19. Marius
    01/02/2017 à 14:57

    Bonjour et bravo pour votre dossier très complet,

    J’ai lu avec beaucoup d’attention votre post et je souhaiterais en discuter avec vous, y’a t-il une possibilité de vous contacter en privé / par mail ?

    Merci d’avance,

    Cordialement

    • 01/02/2017 à 16:06

      Merci pour votre message. N’hésitez pas à retweeter ou à liker cet article s’il vous a plu.
      Pour le contact, je n’ai pas l’habitude de donner mes cordonnées. Je vais voir ce que je peux faire, mais ça risque d’être compliqué.

  20. jc
    01/02/2017 à 16:07

    après trois année de MLM les textes et commentaires que j’ai pris le temps de lire dans leurs intégralités ont été fort désopilant.
    En effet que d’amalgames et d’interprétations souvent mensongers, plutôt étonnant pour des personnes qui annonce dire la vérité et rien que la vérité.
    Pour ma part ca fonctionne bien.
    PS: Je vous invite à revoir vos chiffres ils sont erronés.

    • 01/02/2017 à 16:15

      Oui, je sais. On me le dit souvent. Par contre, de votre côté, aucun fait concret. Chiffres erronés ? Lesquels ? A comparer avec quoi ?
      Bref, comme toujours dans le MLM, aucune preuve concrète, que des mots, et, quand on vérifie, tout tombe à l’eau.
      Pour vous ça fonctionne bien ? Effectivement, le MLM l’avoue : il y a des gens pour qui ça marche. Je recite d’ailleurs les chiffres annoncés par le MLM :

      – 1 à 2% des réseauteurs tirent des revenus leur permettant de subvenir à leur besoins mensuels.
      – 97% ne seront jamais en situation créditrice.

  21. Pierre
    03/02/2017 à 16:48

    Bonjour, Je reviens vers vous pour faire part de mes observations. Un membre de ma famille est impliqué chez NL International ou NL Europe. Cette organisation de marketing multiniveau qui vends les produits de compléments alimentaires de marque Laboratoires Beautysané a de multiple simililarités avec ce qui se dit dans sur cette page. (Prix exhorbitant des produits et influences psychologiques et financières de ces membres qu’ils appellent entrepreneurs indépendants.) Ma mère a acheté quelques boites de produits ainsi qu’une boite de gelules le tout pour un peu plus de 120 euros. L’equivalent dans le commerce lui aurait coute beaucoup moins cher. De cette aberration de prix, je me suis mis a faire quelques recherches dont je souhaiterai en faire le partage. A suivre…

    Quelques liens utiles:
    http://www.beautysane.com/FR/
    http://www.nleurope.com/FR/

    PS: Sur votre page de blog, il serait très interéssant d’obtenir des commentaires d’anciens entrepreneurs de chez NL International NL Europe afin qu’ils puissent partager leur opinion en toute objectivité.

  22. Pierre
    06/02/2017 à 16:15

    L’association AIPME coordonne la formation nécessaire à tous ses membres. Le Président est Monsieur Jean-Claude MARTINI. Ce nom figure dans votre note suivante : « Donc, Non, AKEO n’a pas 15 ans… » voir plus haut.

    Monsieur Michel Labasor semble aussi faire partie de cette organisation. Voir sa page publique Facebook
    Monsieur Fabrice Seneca aussi apparait comme formateur voir video de formation intitulé « Demain commence aujourd’hui »

  23. Pierre
    07/02/2017 à 14:37

    Sur le site suivant : http://www.beautysane.com/FR/qui-sommes-nous.html , « les produits Beautysané sont également recommandés par le Fonds Français pour le Bien-être et l’Environnement (FFBE) ».

    Sur le site : http://www.ffbe.eu/le-mot-du-president/ il est indiqué : « Le Fonds Français pour le Bien Etre et l’environnement, organisme indépendant s’est donné ce double objectif pour assurer une vie meilleure ». Pour information le FFBE a le statut d’association. Les statuts de cette association sont librement accessibles sur simple demande auprès de la Préfecture de Police de Paris. De ces statuts ressort comme membres fondateurs et signataires les dirigeants des Laboratoires Beautysané (entreprise à but lucratif) ainsi que des Laboratoires SVM (entreprise à but lucratif). L’association FFBE ne semble pas vraiment indépendante et dépourvue de tout intérêts économiques mais semble plutôt servir les intérêts des deux laboratoires. Quel est donc l’intérêt de cette association ? Rassurer ses membres de l’éthique commerciale de la société NL Europe commercialisant les produits des Laboratoires Beautysané ? Ou autre raison…

  24. Pierre
    08/02/2017 à 11:30

    Bonjour Mr. Curtis,
    Vous indiquer : « Il m’a fallu un an 1/2 pour m’en sortir et retrouver un bien très précieux : mon libre arbitre… » pourriez vous décrires quelles ont été les étapes de votre parcours de sortie? (L’élément déclencheur: le pourquoi puis les étapes pendant 18 mois: le comment)

    D’avance merci pour votre réponse.
    Cordialement

  25. Jean-Pierre GUIGNARD
    08/02/2017 à 17:57

    Que de mensonges, de jalousies, de critiques dans le seul but de nuire à ceux qui osent se lancer. Vous avez peur de quoi?? de restez sur le bord du chemin? que les autres progressent et que ce ne soit pas votre cas car vous n’avez pas le courage de vous lancer ou pire, que vous ne savez pas rester humble, vous remettre en cause et accepter que vous n’avez pas la science infuse et qu’il vous faut apprendre des autres comme on le fait lorsque nous nous formons pour un nouveau métier. Oui ceci est un nouveau métier, et ceux qui ne réussissent pas sont ceux qui n’acceptent pas qu’il faut apprendre, ce qui doit être votre cas.
    hmm bizarre qu’est ce qui vous permet d’étayer vos dire, concernant AKEO?? Vous accusez sans connaitre, vous parlez de présentation sur skype, ce qui ne se pratique pas chez AKEO. En effet chez AKEO la rencontre en directe est la règle, mais aucunement en utilisant SKYPE.
    Vous reprochez des séminaires le dimanche, mais vous êtes vous seulement posé la question « Pourquoi des séminaires le dimanche? » Je présume que non, bien évidemment, il est plus simple de baver sans penser au mal qui peut en résulter.
    Manifestement vous critiquez sans connaitre, et votre critique des produits le prouve. Mais vous ne pouvez pas comprendre mes propos puisque vous ne connaissez pas.
    Je ne vais pas reprendre tout les commentaires un à un et les contredire j’ai mieux à faire. Continuez à bavez sur les autres, à les jalouser de ce temps là eux avance ce qui n’est pas votre cas.
    Lorsque je vois que Curtis dit « Je récite d’ailleurs les chiffres annoncés par le MLM : » et que ce lien conduit à un torchon appelé « Les 7 plus grands mensonges en marketing de réseau » dont il doit être un des auteurs ou co-auteurs ou éditeur. On dirait que chacun tire la couverture à lui, n’est-ce pas monsieur Curtis (ou madame car derrière un pseudonyme derrière un écran nous pouvons mettre ce que l’on veut).
    Curtis lorsque les conseillers AKEO font une démonstration avec Artrax (il y a d’autres démonstration que celle que vous montrez), ils démontrent l’efficacité du produit et ne dénigrent pas les autres produits. Mais vous dénigrer les autres vous savez faire manifestement. Ayez des tripes, et faites quelque chose d’intelligent de votre vie plutôt que de compter sur les autres et les critiquer….
    Les gens qui critiquent ici n’ont même pas le courage de leurs opinions puisque’ils se cachent derrière des pseudos. Ils n’ont pas le courage d’aller au fond des choses de peur d’être reconnu, peur de ce que les autres pourraient penser d’eux au cas ou ils seraient démasqué.

    • 23/02/2017 à 14:56

      ???
      Bon, à vrai dire, je ne sais pas par où commencer, tellement ça tire un peu tous azimuts. Donc, je laisserai éventuellement d’autres personnes réagir si besoin pour le général pour m’occuper du particulier, à savoir là où je suis nommément incriminé.

      Sachez pour l’heure, M. Guignard, qu’il vous faudra d’abord lire l’article dans son intégralité. Peut-être vous êtes-vous arrêté en chemin. Je vous invite donc à le relire complétement. Peut-être effectivement avez-vous manqué quelques informations importantes surtout celles de fin.
      Ensuite, pour l’histoire des « 7 mensonges », je n’y suis aucunement mêlé de près ou de loin puisque ce ne sont que des blog « pro-MLM » qui le citent. A contrario de mes propos donc. Je vous invite donc également à cette curiosité d’étude de fond, remarque qui semble rejoindre la première.

      Et c’est Monsieur Curtis, comme indiqué sur mon profil. Vous y trouverez l’historique de mon pseudo, voire même ma photo. Cherchez donc… (encore un problème de fond ?)

      Pour l’Artrax, je vous invite donc à m’expliquer, à l’occasion, la remarque que l’on m’a faite à propos de l’Artrax : « Curtis, tu en connais beaucoup des produits qui peuvent nettoyer une pièce de 5 centimes comme ça ? » Que veut dire cette phrase ? En tout cas, désormais, je connais la réponse : oui, le gel WC « surpuissant » de LIDL à 0.99€ qui coûte 8 fois moins cher que l’Artrax. On me pose une question, je réponds.

      Concernant ma vie, relisez mon billet, j’en parle. Je trouve vos propos… amusants.

      Pour finir, en ce qui concerne mon rapport avec AKEO en particulier, et le MLM en général, je ne me fais pas trop de souci. J’ai compris depuis longtemps qu’il n’y avait pas matière à débat, voire même à combat : non seulement parce que ce serait un dialogue de sourds passionnés d’un côté (le mien) comme de l’autre (le vôtre), mais surtout car vous êtes vous-mêmes vos propres détracteurs et c’est ça le plus cocasse dans l’histoire : pour 1 « winner/intelligent/clairvoyant/visionnaire/qui a tout compris au MLM », vous créez vous-mêmes 10 « loosers/imbéciles/aveugles/réfractaires/hostiles au changement ».

      Comme je l’ai dit, on avait fait le Zénith en 1997, on était 6000. Vous étiez 8000 presque 20 ans après à Bercy. 1,5% de progression par an… Quelle fulgurance effectivement !

      Rappelez-moi quand vous n’aurez que le parc de Sceaux pour vous réunir… Là, vous commencerez à m’impressionner.

  26. 13/02/2017 à 20:40

    M/ Jean Godzich est maintenant avec MLM Natura4ever. Il est partenaire secret avec M/. Eric Masson tous de GEPM

    https://www.pressreader.com/france/limpartial/20160929/281483570871255

  27. 23/02/2017 à 16:02

    Bonjour Mr. Curtis,
    Vous indiquer : « Il m’a fallu un an 1/2 pour m’en sortir et retrouver un bien très précieux : mon libre arbitre… » pourriez vous décrires quelles ont été les étapes de votre parcours de sortie? (L’élément déclencheur: le pourquoi puis les étapes pendant 18 mois: le comment)

    D’avance merci pour votre réponse.
    Cordialement

    Merci pour votre question, je vais essayer d’y répondre.

    A l’origine, je me suis très vite emballé. Etant un passionné, quand je me lance dans quelque chose, c’est avec fougue. Comme je l’ai déjà dit, la veille du lancement de la marque AKEO en 97, mon ex-beau-père a passé toute la soirée à essayer de m’empêcher de me lancer dans cette activité, mais rien n’y a fait. Mais très vite, plusieurs choses m’ont fait tiquer.

    D’abord, on ne fait pas de prix d’amis aux amis… même à sa famille. Ah bon. On vend, si possible plein pot, à ses proches… Bizarre comme concept. Quand j’allais me faire couper les cheveux chez ma cousine coiffeuse, elle me faisait un petit prix. Quand vous allez faire votre révision chez un ami garagiste, je pense qu’il vous fait une petite réduc, non ? Un « prix d’ami » peut-être. Mais dans le MLM, non. Vos proches sont là « pour vous aider ». De fait, le moment de la « liste des prospects » a été assez pénible pour moi. Je l’ai mal vécu. J’avais l’impression qu’on me poussait à forcer la main à mon entourage.

    Ensuite, chaque fois que l’on me montrait la démonstration et l’argumentaire d’un produit, moi qui suis très cartésien, je trouvais cela toujours très subjectif. Sans preuve flagrante de meilleure qualité qu’un autre grand produit du commerce. Manquant d’objectivité, je trouvais toujours que cela faisait toujours très « bonimenteur ». Ensuite, manquant de conviction quant aux produits, je ne trouvais pas de motivation à les vendre.

    Et puis, très vite, j’ai commencé à avoir une alarme dans ma tête. Une sorte d’impression bizarre qui trottait dans ma tête me disant qu’il y avait quelque chose de pas normal. Quelque chose qui me dérangeait. D’une part, j’avais l’impression de ne plus me reconnaître, de ne plus être franchement moi-même, mais aussi de ne plus me reconnaître dans ce que je disais. J’avais l’impression que mes mots n’étaient plus les miens. Comme si je récitais des choses qu’on m’avait apprises à dire. Je ne me sentais plus bien dans ma peau. J’avais l’impression de ne plus vraiment être moi-même, mais quelqu’un qu’on manipulait, voire qui cherchait à manipuler d’autres en retour.

    Puis, nous avons été trimbalés de société en société :

    • Ma lignée qui part d’AKEO (et donc des produits déjà achetés) pour aller chez Protech pour se focaliser sur des produits pour les voitures à de nouveau vendre (et donc à « essayer » en les achetant !),
    • Protech qui devient Aequalis, spécialiste en traitement de l’eau, et donc nouveaux produits à vendre, et donc à acheter (filtreurs d’eau).

    Bref, j’avais l’impression d’être balancé de société en société, de produits en produits, bref d’achats en achats.

    Comme je le dis dans mon article, mon « ras-le-bol », c’est lors d’un séminaire à Arras que je l’ai eu, en Mars 1998, où AKEO nous a présenté sa grande nouveauté : l’AKEO BOX, qui allait permettre de « se promener, de chez soi, dans un supermarché virtuel en réalité virtuelle 3D (un peu comme dans le film « Harcélement ») avec des rayons virtuels et des articles virtuels que l’on allait pouvoir prendre et tourner dans tous les sens pour les examiner ». Je me rappelle, l’exemple se faisait sur une canette de coca que l’on tournait dans tous les sens grâce à la souris. Bref, tout ça non encore accessible, mais il fallait quand-même déjà au moins repartir avec l’AKEO BOX qui coûtait à l’époque… 990 FRF !

    Et, là, je me suis dit : « Et allez ! Et encore un nouveau produit à acheter ! Toujours la même histoire ! Acheter, acheter, encore acheter ! En fait, les acheteurs… c’est nous ! Les sociétés, elles s’en moquent qu’on ait des clients, du moment que, nous, on achète ».

    Du coup, j’ai réalisé que j’en avais assez qu’on me dise ce que je devais faire. Que j’avais envie de raisonner selon mon propre avis, selon mon propre jugement, selon mon « libre arbitre ». Et j’ai tout arrêté. Et j’ai créé ma propre société de consulting comme indiqué dans mon article.

  28. Alex
    18/03/2017 à 20:05

    Bonjour,

    Conseillère depuis presque un an et demie, je retrouve des similitudes dans votre ressenti. Je suis arrivée à des conclusions identiques sur certains points. Et je suis actuellement à un tournant où je me demande si je souhaite continuer l’aventure ou non avec Akéo.

    J’ai un esprit d’entrepreneuse qui brûle en moi (je ne peux le dire autrement), j’ai d’ailleurs entrepris des études dans cette voie afin de pouvoir monter ma société « dans la vraie vie » si j’ose dire..
    Mais de nature très humaine et sincère, certains propos ou attitudes m’ont profondément choquée. Malgré des parrains et une partie de la lignée que j’apprécie fortement par leur côté humain (pas de bourrage de crâne ou harcèlement pour faire signer X ou Y), pas de forcing (mais j’ai aussi du caractère et je suis plutôt bien posée dans mes baskets et sait où je vais donc ils le font peut-être avec d’autres plus « vulnérables »..) je suis un peu mi-figue mi-raisin..

    Je serais présente à la convention de Bercy dans deux semaines, comme l’année dernière car je ne peux mentir j’y ai passé un très bon Dimanche (et Samedi soir avec parrains et autres conseillers) et dépenser 79€ n’est pas forcément une aberration pour une amatrice de concerts/festivals comme moi.
    Ceci dit, je reste dans la désillusion sur certains produits, certaines méthodes et certains côtés enjolivés comme les bons Akéo obligatoirement à revalider sur la boutique, les concours qui pourraient être de véritables boosters mais qui font vite déchanter car c’est mission impossible pour les VDI ayant peu de réseau de se qualifier aux voyages sans y laisser un rein, la collection de lingerie assez inaccessible si on y passe pas tous nos weekends durant les deux mois du challenge, les attitudes de certains « leaders » en loge qui se prennent pour des célébrités (malgré le fait d’avoir rencontrer certains de ses leaders qui n’ont rien perdu de leur gentillesse et qui se souviennent d’où ils viennent) et j’en passe..

    L’opportunité pour moi de rendre mon quotidien et celui de mes proches plus doux en faisant des économies étaient un véritable moteur. Certains produits le sont véritablement, personnellement la lessive reste une valeur sûre chez nous qui étions au Le Chat liquide, là nous faisons en effet plus de 6 mois avec la lessive et avons donc réalisé des économies. Mais comme beaucoup je ne peux me résoudre à vendre des plats préparés à 7,50€ ou des shampoings hors de prix alors que celui de ma coiffeuse est moins chère et fait des miracles et que je ne suis moi-même pas convaincue..

    Je vous rejoins par ailleurs sur le système de formation et même les livres qui sont pour moi une mine d’or sur le mieux vivre ensemble ou le mieux communiquer avec les autres, les séminaires ont une ambiance très sympa et je garde un souvenir mémorable de mon premier Center Parc ou je me suis vraiment éclatée. Mais encore une fois, pas besoin d’Akéo normalement pour retrouver une telle ambiance, pour se procurer les livres ou pour se former seul alors je suis dans une grande réflexion quand à ma présence dans ce réseau.

    J’en suis aussi rendue à me demander si toutes ces relations sont sincères et pour moi commencer à se demander ça n’est pas une bonne chose. J’ai, depuis le début, toujours cette petite voix qui me dit « le font-ils vraiment pour t’aider ou parce qu’il y a de la commission supplémentaire à la clé pour eux ?! » et cette phrase résume toute cette activité. Même si effectivement dans les faits, chacun fait ce qu’il lui plait et du coup gagne en conséquence, je ne peux m’empêcher de penser qu’il y en a toujours un en haut qui se gave plus que les autres grâce à mon labeur et c’est pas MON idée de l’entrepreneuriat, malgré encore une fois des partenaires au top.. Je n’ai jamais dépensé un centime en essence, une grosse partie du groupe co-voiture, prépare les repas ensemble pour diviser les frais donc je n’ai pas l’impression de me faire plumer à ce niveau, on a un fonctionnement assez familial et j’aime ça. Mais se demander constamment si ce n’est pas par intérêt m’interpelle car je ne devrais pas me le demander si j’étais en phase avec TOUT le concept..

    De mon côté, mes revenus sont essentiellement tirés de la clientèle et non du réseau, j’ai certains mois atteints plus de 650€ de revenus en ayant pas l’impression d’en faire énormément (je suis étudiante à plein temps avec un job à côté) et je suis au club Akéo depuis 8 mois maintenant avec de régulière qualifications aux challenges (2 trolleys lingerie gagnés, meilleurs conseillers validé, une belle akéo cup etc..) alors je suis en plein paradoxe avec ce que mon fort intérieur me dit puisque dans les faits, je vends des produits que je trouve pas mal à des gens que j’apprécie et qui en sont eux-mêmes contents donc pas l’impression de léser qui que ce soit.. Là aussi, conviction ou retournement de cerveau qui a marché, allez savoir..

    Je pense que, comme vous, au fond je chéris l’idée mais pas la manière de l’appliquer et finirais, comme vous, par monter ma société tranquillement sans avoir l’impression que la moitié de ma sueur va à quelqu’un que je ne côtoie même pas..

    Pour terminer, je ne peux pas réellement donner d’avis positif ou négatif, il y a des deux pour moi et je pense que les conseillers qui m’entourent y font beaucoup en comparaison de pratiques et méthodes observées chez d’autres lignées et qui font beaucoup de tord au projet de base qui pourrait, une fois réévalué, être une exceptionnelle opportunité pour beaucoup. Je suis (pour le moment peut-être) plus modérée dans mes propos. L’avenir me dira de quel côté je me place..

    En tout cas, je vous souhaite une bonne continuation et encore plus de réussite dans votre entreprise ! Les gens qui en veulent et qui essaient sont rares alors je vous souhaite que du bon.

    • 18/03/2017 à 22:53

      Merci pour votre commentaire. Je comprends ce que vous ressentez. Je me retrouve 20 ans en arrière.

      Ce que propose AKEO, voire le MLM en général, peut paraître magique, unique, un système qui a tout compris, là où tout le monde semble avoir 20/30/40 ans de retard sur ce système qui semble avant-gardiste.

      Comme je l’ai déjà dit, et notamment dans mon article, AKEO peut être une très bonne école, un bon apprentissage. Il faut savoir en prendre le meilleur.
      Mais ce n’est pas une fin en soi. Surtout si on a l’âme entrepreneuriale. Désolé, mais l’entrepreneuriat, ce n’est pas ça.
      De toute façon, le MLM, par sa progression géométrique ne peut que s’effondrer ou être effondré par ceux à qui il fera de l’ombre, comme il y a 25 ans. Et comme je l’ai déjà dit, aussi et aussi et aussi, je n’ai pas besoin de fédérer des détracteurs, le MLM s’en charge pour moi de lui-même.

      Alors, je vais me répéter,
      – Oui à l’entrepreneuriat
      – Oui à l’initiative
      – Oui à l’envie d’aller plus loin.
      – Oui à l’envie de progresser en faisant progresser les autres.
      – Oui à l’envie d’essayer encore et encore (Plus vous essayez, plus vous réussissez, comme Edison)
      – Oui à vous-même.
      – Oui (éventuellement) à la commission de parrainage, à la cooptation.
      Mais
      – Pas de commission sur 5 niveaux, non.
      – En faisant ce qu’on veut, comme on veut (si je fais des prix d’amis, je choisis)
      – Pas en recrutant et recrutant encore (c’est pyramidale, point)
      – En me vendant moi, ou mes produits, mais pas des produits inconnus, dont je ne connais rien (en terme de composition, de risques. Je ne parle pas d’utilisation), sinon c’est être commercial, bonimenteur.
      – Et non, je ne fais pas « faire des économies à mes proches » en leur vendant du dentifrice à 3€.
      – Et non, le MLM n’est pas l’avenir. L’avenir, c’est Amazon. Et encore.L’avenir, c’est mon tube dentifrice qui était vide et que je retrouve plein en ouvrant l’armoire.

      Enfin, bref, toujours les mêmes thèmes, les mêmes mots que certains ne voudront pas entendre dans cette discussion de sourds réciproques.

      Devenez ce que vous êtes, réellement, sincèrement, pas ce que l’on veut que vous soyez (ce que votre lignée veut que vous soyez). Comme le dit le MLM, côtoyez les créateurs d’entreprise, mais les vrais. Ceux qui ont vraiment créé quelque chose, et vous vous reconnaîtrez en eux.
      Bonne chance et bon courage dans ce que vous êtes, ce que vous voulez être, et ce que vous serez.
      (Be) Free yourself.

      • Alex
        19/03/2017 à 10:27

        Bonjour,

        C’est assez rassurant de lire qu’on est pas un alien au milieu d’allumés..

        C’est effectivement ma vision aussi, pour mener à bien mon projet pro j’ai besoin d’apprendre et de consolider, notamment le côté managérial, à première vue manager une équipe chez Akéo s’en rapprochait. C’est surtout ça et pouvoir créer à terme, « de mes mains » et à force de travail une société qui m’a attiré.
        Choses pour lesquelles les désillusions arrivent vite surtout quand on pose des questions et qu’on se heurte à des « on en parle pas pour l’instant » ou « on en parlera au moment voulu ».
        Je ne suis pas fan de ce flou qui règne, cette atmosphère du « faut en parler qu’entre initiés », je fonctionne au concret.. Oui je me projette mais solidement, et quand on me sers des diamants et autre sur un plateau lors des séminaires ou RMC, les revenus font peut-être rêver (et encore) mais le « il n’y a rien de magique à faire, il faut passer à l’action » suffit peut-être à d’autres mais pas à moi..

        Quant au dialogue de sourds, c’est, je crois, ce qui me chagrine le plus. J’aime les débats, même enflammés, et je suis obligée de constater qu’effectivement les discussions tournent vite court quand on creuse un peu ou quand on interpelle en disant « mais on est ultra chère là-dessus ». J’ai la chance (ou la malchance pour eux) d’avoir un couple de conseillers qui comparent tout, compo, prix, avantages/inconvénients, et qui du coup tirent des conclusions sur plusieurs produits qui ne sont pas à notre avantage.
        Jusqu’ici rien de choquant, mais plutôt que dire « effectivement on va faire remonter ce n’est pas normal de léser nos clients (voir nous-mêmes si on consomme ces produits) », on leur réponds qu’ils ne comprennent pas parce qu’ils ne se forment pas ou ne consomment pas assez. Mais mec j’ai envie de te dire que ça n’a rien à voir et que leurs questions sont légitimes !
        Et ça, c’est ce qui m’a le plus refroidi parce qu’à ce moment précis j’ai compris qu’en réalité, à contrario des discours tenus, on étais exactement comme la grande distribution, on prenais nos clients pour des pigeons et ça nous allait bien comme ça. Là, pour moi, ça a été le début des réels questionnements et remises en question sur le fond et la démarche de cette société..

        Je souhaite justement à tous le monde de tenter l’expérience, pas pour se faire plumer mais effectivement pour trouver qui vous êtes. C’est assez difficile à expliquer mais Akéo m’a fait comprendre qui je suis mais surtout qui je ne voulais pas être et m’a conforté dans la démarche que j’avais de faire les choses à l’avenir. Pour ça, je ne peux qu’en remercier les défauts (assumés d’ailleurs) de cette société, malgré que j’aurais préféré qu’ils en tirent des enseignements..

        Quant aux créateurs d’entreprise, les vrais, j’ai pour l’instant peu de recul, je débarque dans ce monde de fou furieux avides de travail et j’adore ça, mais je suis loin d’avoir une vue d’ensemble des possibilités. Ceci dit, j’entame mon master en Septembre en espérant tomber dans une société avec à sa tête quelqu’un capable de m’enseigner ce que je dois encore apprendre mais le plus humainement possible, sans se ficher du monde, tout en devenant un « requin » pour trouver le bon filon et monter une société solide.

        I’m free, c’est justement ce qui m’a poussé à écrire ici en premier lieu. Et je vous remercie, j’espère effectivement devenir ce que j’ambitionne. En tout cas, je m’en donnerais comme toujours, les moyens et je pense que c’est une grosse partie du travail..

        Au plaisir.

      • 19/03/2017 à 22:35

        Laissez-moi deviner, j’ai l’impression que vous avez beaucoup déchanté dans votre jugement par rapport à ce que vous pouviez penser à votre arrivée. Rassurez-vous, c’est assez symptomatique et c’est là que je dis que le MLM fabrique lui-même ses détracteurs, et donc ses propres problèmes…

        Bref, Je ne peux que vous appuyer dans votre démarche ! Bonne continuation à vous ! Et merci encore pour votre témoignage.

  29. Pierre
    23/03/2017 à 16:36

    Conclusion du rapport Miviludes 2007 sur Les risques inhérents aux réseaux de vente multi-niveaux (p81).

    En guise de conclusion, le témoignage suivant reçu à la Mission interministérielle peut éclairer l’enjeu de l’analyse du risque de dérives sectaires dans le cadre des réseaux de vente multi-niveaux :

    Famille, amis, connaissances, s’il y en a, tous ont vu la bizarrerie du système sauf vous. Avant d’entrer dans le réseau, vous vous sentiez perdu et dévalorisé. Après l’avoir quitté, vous vous sentez minable. Vous vous sentez en porte-à-faux entre la crédibilité de vous-même aux yeux des autres complètement anéantie pour la presque totalité de ceux que vous avez contactés, et entre une sensation de culpabilité envers le réseau, la société, le parrain, le leader que vous avez trahis et pour qui vous êtes sorti du rang des « adeptes » et regardé comme quelqu’un – si ce n’est quelque chose – de stupéfiant et de spécieux. Vous ne pouvez pas leur faire valoir votre lucidité car votre vérité n’est étayée ni par une action en justice victorieuse ni par une reconnaissance de votre témoignage dans toutes ses dimensions et avant tout dans la dimension « abus de confiance ».

    Et plus loin dans le même témoignage :

    Je comprends mieux maintenant les réticences à porter plainte et la difficulté d’être cru d’autres catégories de victimes qui aujourd’hui sont reconnues comme telles.

    Et

    Les 14 étapes du MLM (p74 à 80)

  30. 23/03/2017 à 17:06

    Merci Pierre pour cette lecture… Ces 14 étapes sont édifiantes ! On ne peut que s’y retrouver.

    Par contre, comme vous pourrez le constater, j’ai contracté vos 2 commentaires en 1 et notamment le copier/coller des pages concernées rapport. Selon le principe du « Trop d’info tue l’info », je vous inviterais plutôt, en renvoyant (même si je viens de le faire) sur le site du document, à essayer de faire un résumé de ces 14 étapes. Cela aidera grandement les lecteurs.

    Je rappelle par ailleurs que le copier/coller sans couper des passages, et sans renvoyer sur le site original, peut me valoir un rappel à la loi, voire plus, donc si on peut éviter… 😉

  31. LEMAIRE
    28/03/2017 à 13:38

    Merci d’avoir partagé votre expérience avec nous. Elle confirme mon choix de refuser cette « offre ».
    Bien cordialement

  32. 06/04/2017 à 23:38

    De rien.
    N’hésitez pas à liker ou à re-tweeter si vous avez apprécié, via les boutons sociaux Facebook/Google+/Twitter situés dans la partie « Partagez«  en bas de l’article.

  33. 20/04/2017 à 14:55

    Bonjour Curtis, je réalise un reportage sur ces « marketings de réseau », pouvez-vous me contacter par mail s’il-vous-plaît ?
    J’aurais des questions à vous poser afin d’orienter mes recherches, et au vu de votre expérience dans ce milieu je pense que vous pourriez m’aider.
    Merci beaucoup !

    • 20/04/2017 à 19:03

      Bonjour Antoine, et merci pour votre sollicitude.
      J’ai déjà été contacté par d’autres médias auxquels, par prudence, je n’ai pas donné suite. Par la suite, cela m’a permis de parler des articles écrits en toute impartialité et en faire éventuellement la publicité puisque je n’y avais pas participé.
      Je préfère donc, encore aujourd’hui, garder cette neutralité. Je pourrai d’autant mieux parler de votre article/reportage puisque l’on ne pourra pas me taxer d’y faire, d’une certaine façon, ma propre publicité.
      En espérant que vous comprendrez ma démarche, je vous souhaite des bonnes recherches.

  34. Pierre
    24/04/2017 à 14:46

    Bonjour Antoine, vous serait-il possible d’en dire plus sur le reportage que vous realisez? S’agit il d’un reportage écrit, audiovisuel ou autre? Est-ce un reportage que vous effectuez pour une organisation ou à titre personnel? Pourriez vous siter quels sont les « marketings de réseau » que vous avez identifiés en France? Je serai ravi de vous aider.

  35. Jo
    19/05/2017 à 06:11

    Bonsoir Curtis
    J’ai été conviée a une réunion akeo hier en Guadeloupe ( à 8000km de distance de Paris).
    J’y suis resortie avec des documents et un cd du grand chef. Au chômage depuis 1 an les promesses de voyages et de gain m’ont vite fascinés j’ai donc laissé mes coordonnés pour un second contact. Une curiosité m’a quand même poussée a me documenter et heureusement que je suis tombée sur vos écrits.
    Merci pour ces informations concrètes. Vous venez d’éviter à une mère célibataire une descente aux enfers.

  36. 19/05/2017 à 18:00

    Bonjour Jo,

    Désolé d’apprendre que vous soyez au chômage depuis un an, et je pense que l’on ne peut que vous féliciter si vous essayez de mettre toutes les chances de votre côté pour rebondir. Bravo.

    Effectivement, les systèmes MLM comme AKEO (ou autres) peuvent paraître très alléchants, très séduisants, très prometteurs, mais il faut savoir dans quoi on met les pieds.

    Pour moi, ça me fait toujours penser à une encyclopédie que mes parents avaient achetée : L’encyclopédie de la guerre d’Algérie. Mes parents n’étant concernés ni de près ni de loin, ni passionnés par la guerre d’Algérie, je me suis toujours demandé : qui achète (pourquoi ? comment ?) une encyclopédie de la guerre d’Algérie ?

    Et je me suis dit : AKEO, le MLM, c’est ça : vendre des encyclopédies, c’est-à-dire vendre des produits à des gens (des proches ?) qui n’en ont pas besoin ou qui sont plus chers qu’ailleurs.

    En fait, surtout, être vendeur MLM, c’est ETRE ça : des bons vieux vendeurs d’encyclopédie. Des commerciaux. Des VRP. Des gens qui viennent vous vendre des choses dont on n’a pas forcément besoin à des gens, quels qu’ils soient (proches ou pas) qui n’en ont pas forcément les moyens, pour ensuite les enrôler et faire de même afin de se déculpabiliser.

    Et, pour rentrer dans ce « cercle », il faut l’accepter, l’assumer, ou s’en aveugler. Certains refusent d’en être, d’autres l’acceptent, d’autres réfutent complétement cette attitude, à la limite du déni. Chacun voit son intérêt où il veut. Ce n’est pas pour rien qu’on vous demande de mettre la photo de votre rêve sur votre frigo (voiture, moto, maison, voyage), ou de penser à votre prêt à la banque…

    De fait, allais-je dire, vous pouvez vous-même rentrer dans ce cercle et adhérer à ce mode de distribution ! Et pourquoi pas finalement ? A tout le moins, vous rentrez dans le monde de l’entrepreneuriat, et vous pourrez vous faire votre propre avis. Mais, attention, il faut bien être conscient du système dans lequel on met les pieds et être très prudent dans la manipulation de cet outil (que je réfute personnellement, j’assume).

    Bon courage à vous en tout cas, et encore merci pour votre témoignage.

  37. Sandra
    21/06/2017 à 13:25

    Bonjour,

    Qu’ajouter de plus à votre post. Très complet et tellement réaliste et fidèle.
    Je confirme l’ensemble de vos dires et diverses explications.
    J’ai connu Laure Denier à ses débuts et elle ne vivait pas, à ce moment là, avec Andre Pierre mais avec son frère.
    Pour la petite histoire, les « Alexandre » sont issus d’une famille de gros et riches exploitants agricoles de Normandie. (Là encore je ne citerai pas la ville par respect)
    Allez sachez juste que cette « expérience » pour eux remonte même à plus de 25 ans… (Clin d’œil)
    Quoi qu’il en soit, ces 2 personnages se sont bien trouvés. Que de tests et d’expériences tentées au fil des années.
    Leur force, y croire à la démesure. Je pourrai vous expliquer comment ils sont passés de l’instinctothérapie au Groupement mais je trahirai des secrets et un passé qui ne regarde que moi.
    Oui je les ai côtoyés de près pendant pas mal de temps…
    Attention toutefois aux gens naïfs: ces 2 là vous feront rêver mais votre réveil en sera que plus douloureux.
    Encore un fois merci pour votre article
    Cordialement
    PS: Sandra n’est évidemment pas mon véritable prénom

    • 23/06/2017 à 20:49

      Merci « Sandra » pour votre témoignage. Rien à dire de plus je crois effectivement qu’il faut savoir dans quoi on met les pieds…

  38. Alexia
    26/06/2017 à 00:45

    Bonjour Curtis,

    Merci pour votre article et votre témoignage, je me suis intéressé au mlm car une amie que je connais depuis longtemps (mais que je ne vois pas très souvent) ma contacter aujourd’hui pour prendre de mes nouvelles premièrement.

    Puis pour me parler de son « nouveau taff » vdi produits à l’aloé Vera, je l’ai trouvé étrangement motivée tout cela en 4 SMS et pas des romans. Elle passe me voir début juillet car elle a une formation dans la ville où je vie. Je précise qu’elle m’a parlé de kit de démarrage donc récent le nouveau taff j’imagine.

    Aillant fait des études de commerce (avec elle d’ailleurs) et travaillant dans une entreprise cross canal hors mis le mlm lol. Mon copain aillant été VRP dans une entreprise tout ce qu’il y a de plus légal. J’ai tout de suite eu la puce à l’oreille.

    J’en viens au fait maintenant, j’ai bien compris l’arnaque et sachant que son copain et elle sont tout deux au chômage avec deux enfants, je voudrais la mettre en garde mais sans la brusquer. Je me doute qu’elle vient chez moi pour me vendre ses produits que je ne compte pas acheté même pour lui faire plaisir.

    Je viens donc vers vous et votre expérience de la situation pour avoir des conseils, afin de la « desendoctriné » si on peut dire.

    PS: dsl pour l’orthographe sa n’a jamais été mon fort.

    Cordialement, Alexia

    • 26/06/2017 à 12:26

      Bonjour Alexia et merci pour votre commentaire.

      Malheureusement, je pense qu’à ce stade, votre amie est dans un tel état de sidération que vous aurez beaucoup de mal à lui faire accepter une réalité différente de celle qui lui a été brossée dans cette activité. Je sais ce que c’est : j’ai été dans cet état
      Attention, il se peut qu’elle réussisse dans cette activité. J’en connais. Mais il faut connaître les statistiques :
      Je re-re-recite d’ailleurs les chiffres annoncés par le MLM lui-même :

      – 1 à 2% des réseauteurs tirent des revenus leur permettant de subvenir à leur besoins mensuels.
      – 97% ne seront jamais en situation créditrice.

      Si je pouvais donc vous donner quelques pistes :
      – l’inviter à lire cet article
      – A lire les témoignages qu’on y trouve, éventuellement l’intégralité des commentaires postés.
      Mon propre témoignage peut-être
      Quelques conseils que j’ai déjà pu donner quand on m’avait déjà posé la question
      – Comme indiqué par Pierre le 23/03/2017 à 16:36, vous pouvez lui soumettre les conclusions du rapport Miviludes 2007 sur Les risques inhérents aux réseaux de vente multi-niveaux (p81), ainsi que Les 14 étapes du MLM (p74 à 80)

      Cela va être très compliqué de lui faire entendre une certaine raison. Je vous souhaite à vous, à elle, et vos entourages respectifs, beaucoup de courage.

      Et si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à liker ou à re-tweeter si vous avez apprécié, via les boutons sociaux Facebook/Google+/Twitter situés dans la partie « Partagez«  en bas de l’article.

      • Alexia
        26/06/2017 à 23:02

        Bonjour,

        Merci pour votre réponse je vais suivre votre conseil et lui faire lire votre témoignage et surtout les chiffres qui sont​ éloquent.
        En abordant tout cela calmement bien évidemment.

        Heureusement qu’il y a des personnes comme vous qui mettent les gens en garde, j’ai eu beaucoup de mal à trouver un témoignage comme celui-ci, peut-être ai-je mal choisi mes mots clef sur Google. Mais la plupart des infos que l’on​ trouve pour répondre à la question est ce vraiment rentable ?
        Son de faux témoignage comme vous l’avez fait remarquer sur des forums de personnes qui assure être heureuse et avoir trouvé la solution à tout leur problèmes.

        Ce qui m’a parut louche car personne n’est jamais vraiment satisfait de son travail quel qu’il soit.

        J’espère que mon amie saura m’écouter, je me souviens qu’en droit on avait parlé des pyramides de ponzi peut être qu’elle s’en souviendra Elle aussi.

        Cordialement, Alexia

      • 27/06/2017 à 12:37

        Attention, l’attaque par le biais des « chaînes de Ponzi » (mais également des ventes pyramidales) est un des premiers « cours » reçus dans ce métier. C’est la première technique de défense qu’on y apprend : « Non, le MLM n’est ni une chaîne de Ponzi ni de la vente pyramidale. Je vais t’expliquer ». La seconde d’ailleurs est « A ce moment-là, toutes les sociétés sont pyramidales« .

        Bref, un aveuglement qu’on s’accapare très facilement quand on débute parce qu’il nous déculpabilise.

        Peut-être vaut-il mieux attaquer sur d’autres biais : Même si effectivement les bénéfices de l’Aloe Vera peuvent être avérés, on reste toujours sur le principe qu’on nous vend des produits supplémentaires (c’est vrai que je suis un homme donc je suis peut-être moins « crèmes » et « produits de beauté ») et qu’on nous les vend au prix fort, même si on est « proches » et qu’on nous fait des réductions uniquement que si on devient filleul en signant un contrat de VDI à notre tour. Ca s’appelle de l’enrôlement. Bref, on est à la limite de la vente forcée et de l’abus de confiance.

        Le MLM est une technique des années 60, a minima. Pourquoi, si son succès était si fulgurant, pourquoi donc ce système est-il encore tellement sulfureux et confidentiel ?

        Bon courage face à ce qui risque d’être un affrontement et un aveuglement sans discussion possible.

  39. Pierre
    26/06/2017 à 13:47

    Bonjour,

    Si cela peut vous aider, il existe l’association UNADFI (www.unadfi.org), Union nationale des Associations de défense des Familles et de l’Individu victimes de sectes. Le site propose une section « Aide aux victimes »

    Quelques liens utiles illustrant quelques articles sur le marketing de réseau :
    http://www.unadfi.org/mots-clefs/r%C3%A9seaux-de-distribution
    http://www.unadfi.org/groupe-et-mouvance/le-presentateur-john-oliver-coupe-l-herbe-sous-le-pied-d-herbalife

    A lire afin de mieux comprendre à quoi ressemble la notion de dérive sectaire : http://www.unadfi.org/cles-pour-comprendre/la-notion-de-derive-sectaire

    Bonne lecture et n’hesitez pas à partager et diffuser comme l’indique notre ami Curtis.

    Très cordialement,
    Pierre

    • Alexia
      26/06/2017 à 23:14

      Bonjour Pierre

      Merci pour votre aide et pour tout ces liens très intéressant qui pourraient m’être utiles au moment de lui ouvrir les yeux.

      Ce n’est pas évident de trouver une documentation sérieuse sur le mlm hormis ce qui le prône.

      Cordialement, Alexia

  40. Pierre
    26/06/2017 à 15:55

    Bonjour Mr Curtis,

    En réaction à votre commentaire « J’ai déjà été contacté par d’autres médias auxquels, par prudence, je n’ai pas donné suite. » Je trouve dommage que vous ne souhaitiez pas donné suite à des médias qui portent intérêts sur ce type de pratique commerciale. Je pense que ces médias respecteraient l’anonymat des personnes qui témoignent afin d’inciter celles-ci à partager le plus d’information possible ceci dans le but d’alerter le public. Si j’étais contacté, je n’hésiterai pas un instant à partager les informations que j’ai pu obtenir depuis bientôt deux ans. Ces pratiques commerciales soulèvent de vrais problèmes d’éthique.
    En effet les victimes de ces organisations sont approchées petit à petit. D’abord on leur parle d’opportunité d’affaires sans en dire plus. Ensuite elles sont invitées à une première réunion d’information. Puis une autre réunion s’en suit et enfin l’enrôlement dans le système s’effectue avec bien sur la première commande fortement recommandée pour bien commencer dans l’affaire. Paiement peut être étalée en 3 fois sans frais. Je suis d’accord avec Sandra lorsqu’elle dit « Ces 2 là vous feront rêver ». Tout est là ils vendent du rêve. (Voyage, argent pour l’essentiel). Au final, les membres de ces organisations doivent acheter les produits régulièrement notamment chez NL Europe NL International Laboratoires Beautysane. Ils doivent également acheter les formations, les séminaires, les weekends évènement, le ticket pour le congrès annuel, le guide des réponses aux objections. Il leur est demandé (ou fortement conseillé) d’acheter des vidéos et livres de motivation. Bref, il y a beaucoup de choses à acheter non pas librement comme tout un chacun pourrait le faire sur le site de la Fnac ou autre site marchand mais sur l’unique site d’achat de l’organisation AIPME. La liberté d’entreprendre vantée auprès des membres semble effectivement très très limitée.
    L’association Fonds Français pour le Bien-être et l’Environnement (FFBE) semble avoir été créée que pour servir les intérêts économiques de ses créateurs. Les statuts de cette association sont librement accessible auprès de la préfecture de police de Paris. Les personnes enrôlées dans cette organisation seront très vite formées à recruter recruter et recruter sans fin. Pourquoi cette frénésie du recrutement ? Un réseau de vente multi niveau ne peut bien évidemment pas grandir de manière exponentielle. Ce qui se passe s’est que un nombre important de personnes se trouvent enrôlées dans ce système y perdent de l’argent, leur réputation, puis quitte sans se plaindre.

    Cordialement,
    Pierre

    • 27/06/2017 à 18:13

      Pour vous répondre, pourquoi je ne réponds pas aux sollicitations.
      Pour plusieurs raisons :
      1. L’indépendance
      Je peux parler d’un article ou d’un reportage à charge du MLM d’autant plus librement que je n’ai rien à y gagner d’en faire la promo parce que je ne suis pas dedans.

      2. Une tempête dans un verre d’eau
      Le MLM est un problème mineur. Pour l’instant, il est tout gentil. Il ne touche pas grand monde. Lorsqu’il deviendra plus inquiétant, les « vrais » médias (TF1, France Télévision) fonderont dessus comme des rapaces pour en faire leurs choux gras.

      3. « Tu m’inquiètes ? Je te tue. »
      De la même façon, lorsqu’il commencera à réellement inquiéter les grands lobbys à trop les chatouiller, eux aussi se chargeront de lui pour qu’il arrête de leur faire de l’ombre. On ne touche pas aux gros/gras/grands du milieu (Procter, Unilever, L’Oréal, etc…) sans en ressentir la colère. Soit ils absorbent pour tuer, soit ils tuent (à grand renfort de petits coups de fil aux grands médias pour leur mâcher le -sale- travail). Ou alors, ils copient pour tuer : « vous me prenez des parts de marché, ou je n’en prends pas à cet endroit ? Attention j’arrive !).

      4. Ce que tu vends est génial ? Je vais faire pareil.
      Preuve en est le nouveau masque de snorkling de Décathlon. Il cartonne, donc il commence à être copié et vendu par les concurrents.
      En parlant de Décathlon par ailleurs, le jour où les textiles infrarouges de Form’Vital-AKEO représenteront un marché suffisament substantiel, les grandes marques de sport s’y mettront aussi, ce qui tuera l’exclusivité d’AKEO. C’est d’ailleurs en ce sens que se termine l’article des Echos :

      Commercialisée confidentiellement cet hiver sous la marque Form’Vital par un mode de ventes relationnel, sa gamme aurait déjà généré plus de 1 million d’euros de ventes. De quoi donner des idées aux géants de la confection. Il se murmure dans le milieu que Lafuma s’apprêterait à utiliser, lui aussi, ces textiles révolutionnaires.

      De la même façon, à l’inverse, si ce n’est pas copié, c’est que ça ne marche pas assez.

      Ce que je raconte, ce n’est pas de la science-fiction, c’est exactement ce qui s’est passé en 1996 pour le GEPM, en 2001 pour AKEO v1 et en 2007 pour PROTECH où, par exemple, les produits PROTECH se sont retrouvés chez CORA ou chez NORAUTO. Bye-bye le MLM.

      Bref, quand le MLM pyramidal devient génant, on l’effondre comme un château de cartes.

      En même temps, à vrai dire, les médias qui m’ont contacté ne m’ont pas vraiment donné confiance. Le jour où des médias en qui j’aurai un peu plus confiance commenceront à me contacter, ce sera peut-être autre chose… (même si, dans le lot, il y avait effectivement déjà France Télévision… 😉 )

  41. Pierre
    29/09/2017 à 12:51

    Bonjour,

    Pour éclairer les gens qui se posent des questions sur le marketing de réseau ou multi niveau. (MLM en anglais, multilevel marketing) Voici une vidéo intéressante et amusante.

    https://www.youtube.com/watch?v=s6MwGeOm8iI (Source Youtube: Multilevel Marketing: Last Week Tonight with John Oliver HBO)

    Un documentaire sur ce sujet « Betting on Zero » http://bettingonzeromovie.com/

    Cordialement

  42. flo
    12/10/2017 à 20:10

    bjr, j’ai reçu récemment un vendeur akeo, il m’a évoqué tout ce dont vous parlez.
    j’ai accepté de le rencontrer une 2eme fois avec un collaborateur à lui.
    moi et ma femme avons plutôt adhéré mais moi perso j’étais dubitatif car trop formaté comme discours et pas naturel.
    bref je lui demande pourquoi ct si cher et là, le blabla de dingue, puis je lui ai claqué des produits que j’achetais déjà bien moins chers et très efficaces donc pas besoin de m’emmerder avec les siens.
    en tout cas ma conscience se faisant trop grande pour arnaquer mes proches et autres va l’emporter sur leur belle parole.
    c’est vraiment triste d’avoir de telles démarches car eux même sont déconnectés.
    et pour finir ma femme était plus emballée que moi et à la fin de l’entretien, lui ont dit qu’elle avait leur numéro et rien pour moi.
    ils ont bien cerné qui était réceptif ou pas.
    je pourrai vous en dire d’avantage mais tout est dit plus haut.

  43. Pierre
    13/10/2017 à 12:43

    Pour répondre à la question Alors, le MLM ? Arnaque ou pas arnaque ?

    Sur le site http://www.Beautysane.com en section qui sommes-nous il est précisé : « Les produits Beautysané sont également recommandés par le Fonds Français pour le Bien-être et l’Environnement (FFBE). »
    Sur le site du Fonds Français pour le Bien-être et l’Environnement http://www.ffbe.eu/ en section page d’accueil il est précisé : « Le Fonds Français pour le Bien Etre et l’environnement, organisme indépendant… »

    Cette association ne semble pas indépendante car sur ces statuts apparaissent comme membres de droit deux chefs d’entreprise ayant chacun de forts intérêts commerciaux. L’un est Monsieur Sylvain BONNET dirigeant des Laboraroires Beautysane et de la société NL Europe NL International, l’autre est Monsieur Jean-Marie BLANCHET dirigeant des Laboratoires SVM. Les Laboratoires SVM semblent fabriquer tous les produits commercialisé à un prix exhorbitant sous la marque Beautysane. Les statuts de l’association sont visibles ici: https://issuu.com/pierremartin3/docs/statuts_association_fonds_francais_

    Sur le site http://www.Beautysane.com en section qui sommes-nous il est également précisé Beautysané investit dans la recherche nutritionnelle, élabore, innove et dépose des brevets. Cela semble incorrect car le confectionneur est le Laboratoires SVM. Une recherche google avec Infogreffe + Laboratoire Beautysane indique un effectif de 1 a 2 salaries tandis qu’une recherche avec Infogreffe + Laboratoire SVM indique un effectif de 20 a 49 salaries. Il semble que les Laboratoires Beautysane n’ont pas d’activité économique de Laboratoires comme ils le prétendent.

    Pour résumer, une association à but non lucratif créée par des dirigeants à but très lucratif semble bizarre.

  1. 13/03/2016 à 23:39
  2. 30/03/2016 à 23:38
  3. 28/11/2016 à 00:29
  4. 22/03/2017 à 23:39

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :