Accueil > Actualités et politique, Environnement, Evénements > Cysoing La tendance du vide-maison, une nouvelle façon de donner une seconde vie aux objets

Cysoing La tendance du vide-maison, une nouvelle façon de donner une seconde vie aux objets

05/02/2020

Un article La Voix du Nord.

Dominique (devant), Benoît (au fond) et Bernard (à gauche) vident la maison de leurs parents et beaux-parents, avant sa vente.

Dominique (devant), Benoît (au fond) et Bernard (à gauche) vident la maison de leurs parents et beaux-parents, avant sa vente.

Il y a une petite affiche discrète sur le portail, mais aussi des annonces placardées dans les commerces. C’est ainsi que le vide-maison attire un peu de monde depuis ce dimanche matin , surtout Cysoniens. Il y a ceux comme Damien, trentenaire hipster à la barbe florissante, qui aiment « les objets qui ont une histoire » et écument braderies comme vide-maisons.

Et puis il y a les habitants qui ont connu la demeure ou surtout ces habitants. Comme cette dame qui apostrophe le fils de la maison, « alors, Benoît, tu ne me reconnais pas ? Tu n’as pas changé, moi si… visiblement ! » Il y a un côté nostalgique dans ces logements qu’on ouvre aux visiteurs pour vendre tout ce qu’ils contiennent. « C’est vrai qu’on accueille des gens qui ont connu mes beaux-parents, ce n’est pas du voyeurisme, plutôt amical. Ils étaient très connus à Cysoing. Mon beau-père, Evrad Lagon, décédé depuis cinq ans, y a tenu une boucherie-charcuterie, ma belle-mère Marie-Thérèse avait une mercerie-bonneterie sur la place. Mon mari est né d’ailleurs à l’étage du magasin ! », raconte Dominique Lagon.

« Les associations ne se déplacent plus facilement. C’est compliqué et fastidieux de vendre sur les sites de la vaisselle ou des meubles anciens… »

Marie-Thérèse Lagon est décédée il y a trois mois. Alors, les deux fils du couple, Bernard et Benoît, et leurs épouses ont bien dû trouver un moyen de vider l’habitation occupée pendant 40 ans. « Les associations ne se déplacent plus facilement. C’est compliqué et fastidieux de vendre sur les sites de la vaisselle ou des meubles anciens, trop long d’attendre la braderie de la commune… Et on voulait donner si possible une seconde vie à tous ces objets amassés pendant des années plutpot que de jeter. » La famille a passé trois jours à vider les chambres pour tout rassembler au rez-de-chaussée. « C’est vrai qu’il y a un côté sentimental, on ressort des souvenirs, toute l’enfance de mon mari et de son frère. »

Tout a été étiqueté

Sur les tables, du salon à la cuisine, le joyeux bric-à-brac « vintage » a été étiqueté. Des assiettes, des verres, des lampes, des livres, une horloge, des vases, mais aussi une scie musicale, de l’électroménager, ou encore des canapés, tables, armoires, une tapisserie murale… Tout est à vendre à petits prix. Avant que la maison n’accueille ses nouveaux propriétaires. « C’est aussi la vie… »

Le vide-maison se poursuit ce lundi de 10 h à 17 h, 425 rue Demesmay, Cysoing (près de Match).

Que dit la loi?

Tout a été étiqueté avant la vente.

Tout a été étiqueté avant la vente.

Une autorisation municipale. Que ce soit un vide-maison, un vide-garage ou un vide-dressing, le particulier est autorisé à effectuer une vente au déballage à son domicile. Mais il faut déclarer à la mairie son vide-maison, selon la législation de la vente au déballage : par lettre recommandée au minimum 15 jours avant la date prévue, accompagnée d’une pièce d’identité, ou déposée directement en main propre en mairie (selon les lieux). Il faut remplir un document Cerfa : http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/R18906.xhtml. Attention, vous risquez, sinon, une amende pouvant aller jusqu’à 15 000 €.

Deux ventes par an. La législation n’autorise que deux déballages par an (vide-greniers compris), qui ne doivent pas dépasser une durée de deux mois sur le même lieu. Le non-respect de la durée autorisée est puni d’une amende de 1 500 €, ou 3 000 € en cas de récidive.

Objets d’occasion. On ne peut vendre que des objets personnels et usagés. La vente d’articles neufs ou de denrées alimentaires est interdite si vous n’avez pas un statut professionnel. Il ne faut pas non plus déborder pas sur la voie publique.

Je le note !

%d blogueurs aiment cette page :