Accueil > Actualités et politique, Science, Technologie > Voici ce qui m’a fait arriver sur Paypal

Voici ce qui m’a fait arriver sur Paypal

Il y a presque 20 ans !

Palm / PaypalEh, oh, les jeunes, le paiement on-the-air ou peer-to-peer… 20 ans déjà.

Je me souviens, je me suis inscrit sur Paypal il y a presque 20 ans… pour ça.

Une histoire Paypal-Palm.

Un article Wired de… Juillet 1999 (avec une pseudo traduction – Google – simultanée) :

PAYPAL PUTS DOUGH IN YOUR PALM

THE BILL FOR lunch arrives, but you’ve left your wallet in the car. Your lunchmate doesn’t want to pick up the tab. So she pulls out her Palm III, beams you a little program called PayPal, and suggests you beam back your share of the bill. Later that day, the cash comes out of your account and drops into hers.

That scenario should be a reality by September, when Confinity, a Palo Alto, California software start-up, launches PayPal, an application that will allow individuals to « beam » sums of money between handheld devices such as mobile phones, Palm Pilots, and pagers.

« All these devices will become one day just like your wallet, » said Confinity CEO Peter Thiel. « Every one of your friends will become like a virtual, miniature ATM. »

In Thiel’s case, though, it’s a pretty fat wallet.

Last week at PayPal’s launch party, venture capital firm Nokia Ventures used the software to beam US$3 million to Confinity through Thiel’s Palm Pilot. The whole process took about five seconds.

Thiel said consumers will register a credit card number at the PayPal Web site, download the small application, and choose a PIN number.

Sending a payment involves entering in the amount into the Palm and transferring it to another with the « beam » function. The device figures out who the recipient and sender are, and the next time the sender logs on to PayPal’s site the payment is processed.

The company’s business model relies on this « infrared distribution » to spread the application itself across Silicon Valley and beyond.

And if the recipient lacks the PayPal application, the sender can beam that over, too. That, says Thiel, is actually part of the business plan for spreading the application widely.

Americans have so far been reluctant to use online electronic wallet programs or microchip-embedded smartcards, although the latter are popular in Europe.

Thiel says he is confident PayPal will succeed because the program allows individuals to make payments to each other, not just to retailers or financial institutions.

« Most transactions take place between people in the real world, away from the desktop, » he said.

The money involved in the transactions will be handled by Merrill Lynch in an escrow account; the interest earned by the account will go to Confinity.

« Part of our business model is to capture the float, » says Thiel. Once Confinity establishes a trustworthy reputation, he says, he expects many people will also choose to pay Confinity directly by check or transfer to preload their PayPal account, rather than adding the extra step of going through a credit card.

Concerns about security have also hampered the growth of digital transactions, but PayPal relies on the work of two renowned cryptologists.

Stanford University professors Dan Boneh and Martin Hellman helped develop the application. Hellman, who along with Whit Diffie invented public key cryptography, is also an investor.

Thiel says PayPal uses elliptical curve cryptography, a type specially developed for small devices.

Because PayPal uses strong encryption, Confinity is obliged to apply for an export license from the US government to offer the program outside the United States. The company hopes to market PayPal in Europe.

PAYPAL MET DE LA PÂTE DANS VOTRE PALME

La note pour le déjeuner arrive, mais vous avez laissé votre portefeuille dans la voiture. Votre lunchmate ne veut pas vous avancer. Alors elle sort son Palm III, vous transfère un petit programme appelé PayPal, et vous suggère de retransmettre votre part de la note. Plus tard ce jour-là, l’argent sort de votre compte et tombe dans le sien.Ce scénario devrait être une réalité d’ici septembre, lorsque Confinity, une start-up de Palo Alto, en Californie, lancera PayPal, une application qui permettra aux particuliers de «transférer» des sommes d’argent entre des appareils portables tels que des téléphones mobiles, des Palm Pilots et téléavertisseurs.

« Tous ces appareils deviendront un jour comme votre porte-monnaie », a déclaré Peter Thiel, PDG de Confinity. « Chacun de vos amis deviendra comme un ATM miniature virtuel. »

Dans le cas de Thiel, cependant, c’est un portefeuille assez gros.

La semaine dernière, lors de la soirée de lancement de PayPal, la société de capital-risque Nokia Ventures a utilisé le logiciel pour transférer 3 millions de dollars US à Confinity via le Palm Pilot de Thiel. L’ensemble du processus a pris environ cinq secondes.

Thiel a déclaré que les consommateurs enregistreront un numéro de carte de crédit sur le site Web de PayPal, téléchargeront la petite application et choisiront un code PIN.

Envoyer un paiement implique d’entrer le montant dans le Palm et de le transférer à un autre avec la fonction « beam ». L’appareil identifie le destinataire et l’expéditeur et la prochaine fois que l’expéditeur se connecte au site PayPal, le paiement est traité.

Le modèle économique de la société repose sur cette «distribution infrarouge» pour diffuser l’application elle-même dans la Silicon Valley et au-delà.

Et si le destinataire ne dispose pas de l’application PayPal, l’expéditeur peut la transmettre également. Cela, dit Thiel, fait partie du plan d’affaires pour la diffusion de l’application largement.

Les Américains ont jusqu’à présent hésité à utiliser des programmes de porte-monnaie électronique en ligne ou des cartes à puce intégrées à des puces électroniques, bien que ces dernières soient populaires en Europe.

Thiel dit qu’il est confiant que PayPal réussira parce que le programme permet aux particuliers de faire des paiements les uns aux autres, pas seulement aux détaillants ou aux institutions financières.

« La plupart des transactions ont lieu entre les gens dans le monde réel, loin du bureau », at-il dit.

L’argent impliqué dans les transactions sera géré par Merrill Lynch dans un compte séquestre; l’intérêt gagné par le compte ira à Confinity.

«Une partie de notre modèle d’affaires consiste à capturer le flotteur», explique M. Thiel. Une fois que Confinity aura établi une réputation digne de confiance, il s’attend à ce que de nombreuses personnes choisissent de payer Confinity directement par chèque ou par virement afin de précharger leur compte PayPal, plutôt que d’ajouter une carte de crédit.

Les inquiétudes concernant la sécurité ont également entravé la croissance des transactions numériques, mais PayPal s’appuie sur le travail de deux cryptologues renommés.

Les professeurs de l’Université Stanford Dan Boneh et Martin Hellman ont aidé à développer l’application. Hellman, qui, avec Whit Diffie, a inventé la cryptographie à clé publique, est également un investisseur.

Thiel affirme que PayPal utilise la cryptographie à courbe elliptique, un type spécialement développé pour les petits appareils.

Parce que PayPal utilise un cryptage fort, Confinity est obligé de demander une licence d’exportation du gouvernement américain pour offrir le programme en dehors des États-Unis. La société espère commercialiser PayPal en Europe.

Catégories :Actualités et politique, Science, Technologie Étiquettes : ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :