Accueil > Actualités et politique, Culture, Evénements, Ordinateurs et Internet, Science, Technologie > Maubeuge, pôle d’excellence numérique

Maubeuge, pôle d’excellence numérique

Un article La Voix du Nord sur la ville chère à mon cœur.

Avec ses formations très pointues, l’IUT de Maubeuge devrait attirer des étudiants de la France entière... et internationaux. Photo archives Sami Belloumi

Avec ses formations très pointues, l’IUT de Maubeuge devrait attirer des étudiants de la France entière… et internationaux. Photo archives Sami Belloumi

Un nouveau master, une formation destinée aux jeunes sans diplôme, une agence du numérique pour épauler les projets innovants… Dès la rentrée 2017, Maubeuge sera une référence nationale en termes de cyber-sécurité. Un pôle d’excellence numérique, fruit d’un partenariat entre l’université, l’Agglo et la ville.

Par Alix Penichou | Publié le 01/06/2017

Avec ses formations très pointues, l’IUT de Maubeuge devrait attirer des étudiants de la France entière… et internationaux.

«  Nous voulions répondre très vite au problème des attaques numériques avec des formations spécifiques, assure Abdelhakim Artiba, président de l’Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis (UVHC). Mais on ne peut pas tout enseigner partout. Chaque territoire doit avoir sa sensibilité. » Et l’antenne maubeugeoise hérite… de celle du numérique.

Déjà réputée pour sa licence pro CDAISI (Cyber-défense, anti-intrusion des systèmes d’information), qui forme des pentester (audit de sécurité) très recherchés sur le marché de l’emploi (taux d’insertion de 95 %), Maubeuge se dote dès la rentrée prochaine de nouvelles formations. Objectif : que la ville devienne LE pôle d’excellence numérique. «  Il serait le seul dans ce genre en France. Un pôle d’excellence existe à Laval, mais il est militaire, sans formation  », précise Marie-Christine Moretti, conseillère déléguée au développement du numérique de l’Agglo.

De bac+3 à bac+5

Dès septembre, 25 étudiants seront sélectionnés pour entrer en master cyber-défense et sécurité de l’information. Deux ans en alternance dans une entreprise, en contrat de professionnalisation, pour en ressortir ingénieur de niveau bac+5, spécialiste des concepts, méthodes et techniques de traitement de la sécurité. «  Ce cursus existe depuis deux ans à Valenciennes et migre à Maubeuge. Nous avons candidaté pour l’ouvrir aux contrats d’apprentissage dès la rentrée 2018  », explique Thierry Delot, directeur de l’ISTV (Institut des sciences et techniques). Le recrutement – ouvert aux titulaires d’un bac+3 au niveau national et international – est en cours et se poursuit jusqu’au 30 juin. Dans deux ou trois ans, l’offre devrait aussi être complétée par une licence e-commerce qui forme aux méthodes de marketing et d’approche du client propres à la commercialisation en ligne.

La formation numérique pour tous

Issu d’un quartier prioritaire, sans emploi et sans diplôme. Cette année, ce ne sera plus un frein pour devenir un as de la cyber-sécurité. L’Agglo met en place une formation GSSI (Gestion de la sécurité et des systèmes d’information). Une quarantaine de jeunes pourront s’engager pour six à huit mois de cours intensifs, dans les locaux de Réussir en Sambre, au quartier de l’Épinette. Une porte d’entrée au cycle universitaire (DUT informatique, puis licence pro CDAISI) ou une inscription durable sur le marché de l’emploi. Cette nouveauté a permis à l’Agglo de recevoir le label « Grande école du numérique », qui rassemble plus de 400 formations à destination des publics prioritaires. À la clé : 70 000 € d’amorçage.

Loger les étudiants

Si les formations proposées ont l’effet d’attractivité escompté, il faudra bien loger tout ce monde. La ville met donc la main à la pâte : «  D’ici deux à trois ans, une résidence étudiante de 80 à 100 places sera sortie de terre en plein cœur de ville  », confie Arnaud Decagny, le maire. Car jusqu’alors, la débrouille était de mise. «  Les jeunes se tournent vers les bailleurs sociaux ou les particuliers.  » Et qui dit vie étudiante, dit coup de pouce à l’activité économique de la ville.

Après le diplôme

Former des spécialistes de la sécurité informatique, c’est bien. Garder les talents sur le territoire, c’est encore mieux. l’Agglo et l’UVHC ont donc pensé à une agence du numérique, dont l’ouverture est prévue en septembre. 700 m2 au pôle gare dédiés à l’innovation et à la recherche : espace de co-working, audits pour la formation des entreprises, accompagnement des porteurs de projets novateurs… Un budget de 650 000 € est prévu pour le développement de cet «  espace ambitieux, référence dans le domaine de la cyber-sécurité  ».

Miam ! 🙂

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :