Rêve ou cauchemar ?

Un article Europe 1.

Amazon Go promises to allow shoppers to buy things without having to check out. But is it all hype? (Photo: Amazon.com)

Amazon va ouvrir « Amazon Go », un supermarché sans caisses

L’entreprise va ouvrir début 2017 à Seattle un supermarché baptisé Amazon Go dans lequel les caisses seront totalement absentes.

Les caisses disparaissent. Qui n’a jamais pesté devant les longues files d’attente aux caisses de son supermarché en fin de journée ou le samedi ? Amazon a peut-être trouvé une solution à ce problème. L’entreprise basée à Seattle a dévoilé lundi Amazon Go, un supermarché physique d’un nouveau genre. Et pour cause, ce nouveau point de vente se passe des caisses. Le concept est déjà en test pour les employés d’Amazon et ouvrira au public début 2017. Déjà accessible en test aux employés d’Amazon, le magasin utilise le smartphone des clients pour les faire payer.

De nombreux capteurs. Dans la pratique, des portiques permettent de s’identifier en faisant glisser son sur le lecteur à l’entrée du magasin. Ensuite, grâce à de nombreux capteurs et des caméras, le smartphone détecte les produits choisis par le client dans les rayons. Le système serait même capable de détecter si le client repose un produit dans le rayon. Une fois sortie du magasin, le client est débité directement sur son compte des produits qu’il a achetés. Amazon promet que ce premier magasin d’un peu plus de 150m² proposera tous les essentiels que l’on retrouve dans les supermarchés classiques.


Un bénéfice évident… pour le consommateur. Pour le consommateur, le gain – de temps notamment – est évident. Cela simplifie aussi largement les courses car contrairement aux systèmes présents dans certains hypermarchés il est inutile de scanner les produits prélevés dans les différents rayons. Du côté de l’emploi, le gain est en revanche plus que discutable. Les caisses étant absentes, Amazon n’aura pas besoin de recruter de caissiers pour sa boutique. Cependant, la vidéo ne montrant pas un réapprovisionnement automatique avec des robots, on peut supposer que des gestionnaires de rayons seront présents.

Un nouveau test. Le choix de Seattle n’est pas étonnant pour Amazon dont le siège est basé dans la région. De manière générale, le géant du e-commerce utilise la ville et sa périphérie pour tester ses innovations. Récemment, elle s’est aussi lancée dans des tests de livraison par drones. Reste à savoir si l’expérience sera suffisamment concluante pour qu’Amazon ouvre ce type de magasins dans d’autres villes et d’autres pays.

Est-ce vraiment souhaitable ?

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :