Etre ou ne pas être… La Fibre

Ah bon, il y a vraie Fibre et fausse fibre ?

vraie-fausse-fibreEssayons d’y voir plus clair entre la « FTTH » et la « FTTLA », surnommé « La guerre entre Orange et Numéricable« , grâce au site essentiel dans ce débat, LaFibreOptique.fr :

FTTH ou FTTLA ? Vraie ou fausse fibre ? Quels sont les enjeux ?


Mis à jour le 9 octobre 2015

Le débat fait rage entre “vraie fibre optique” et “fausse fibre” actuellement, relancé dernièrement par la communication de l’ARCEP à ce sujet. Alors, s’agit il juste d’une opposition sémantique? Au delà des enjeux commerciaux, quelle est la véritable différence pour le consommateur?

Après la bataille de la 4G, celle de la fibre optique?

Vraie ou fausse fibre optique? C’est un débat qui existe déjà depuis plusieurs années, mais qui est largement médiatisé ces derniers mois. Et ce pour une raison simple: les enjeux commerciaux liés au déploiement de la fibre optique sont conséquents sur le marché de la téléphonie, et constituent peut être un des meilleurs leviers de différenciation pour les opérateurs pour les prochaines années.

Cela n’est d’ailleurs pas sans rappeler les espoirs fondés sur le déploiement de la 4G en France: Orange et Bouygues Telecom notamment espéraient voir un retour des marges (largement érodées depuis l’arrivée de Free Mobile) grâce à la différenciation technologique.

qui-a-la-meilleure-4g

La bataille médiatique avait d’ailleurs été intense à ce sujet pour faire prévaloir la qualité du réseau de chaque opérateur, Orange allant jusqu’à mettre en ligne un site nomméquialameileure4G…Au final, les offensives tarifaires des low cost sur le segment de la 4G ont eu raison des espoirs de voir remonter les marges du côté des opérateurs.

Du coup, plusieurs opérateurs ont reporté leurs espoirs de différenciation sur le déploiement du très haut débit fixe, et en premier lieu de la fibre optique. Son déploiement est d’ailleurs devenu une priorité nationale depuis le lancement du Plan France Très Haut Débit par le gouvernement.

A cet égard, Orange a inscrit le déploiement de sa fibre FTTH parmi ses priorités stratégiques (cf. Plan Essentiels 2020), et y attribue une grande partie de son budget d’investissement au niveau des infrastructures.

Le virage très haut débit a été pris encore plus clairement par SFR: depuis le rachat de Numericable, le groupe communique principalement sur ses offres fibre; on ne retrouve mention de ses offres ADSL sur son site que si vous n’êtes pas éligible aux offres très haut débit de l’opérateur.

Free et Bouygues Telecom sont pour l’instant en retrait par rapport aux deux opérateurs précités, mais continuent néanmoins de déployer progressivement leur propre réseau FTTH.

Deux technologies fibre principales pour les particuliers en France: FTTH et FTTLA

Les enjeux du déploiement et de la commercialisation d’offres fibre optique sont donc considérables pour la stratégie des principaux opérateurs. Or le terme fibre optique en lui-même n’a pas été clairement défini…et correspond du coup actuellement à des technologies distinctes.

Le débat actuel implique en fait principalement 2 technologies: le FTTH (fibre jusqu’à l’abonné) et le FTTLA (fibre jusqu’au dernier amplificateur, avec terminaison coaxiale).

Dans le premier cas (FTTH), la fibre optique est amenée jusqu’à votre logement via l’installation d’une prise fibre optique. Dans le second cas (FTTLA), la fibre est amenée jusqu’à un point précis, puis raccordée à votre logement en passant par le câble.

fibre-FTTLA-sfr

Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom déploient du FTTH, tandis que Numericable utilise son réseau câblé pour proposer des offres FTTLA. Depuis le rachat de SFR, la nouvelle entité propose donc des offres FTTH et FTTLA. A noter que Bouygues Telecom commercialise également des offres qui s’appuient sur le réseau FTTLA de SFR-Numericable.

D’un point de vue technologique, seul le FTTH est un raccordement n’utilisant que la fibre de point à point. Du coup, Orange, principal acteur sur le déploiement FTTH (et qui dispose du meilleur réseau sur cette technologie en France), ainsi que Free s’indignent que SFR-Numericable puisse utilise le terme fibre optique pour une technologie qui utilise en fin de ligne un câble coaxial.

Orange et Free à l’attaque du FTTLA: les dernières décisions des régulateurs

Du coup, Orange et Free se sont tournés vers les régulateurs il y a quelques mois afin que ces derniers se positionnent sur un débat peut être sémantique, mais qui pourrait avoir une importance non négligeable en termes d’image et de communication pour chacun des parties.

A la question “Numericable peut-il utiliser le mot fibre pour commercialiser ses offres?”, l’Etat a jugé que oui, mais celui ci sera amené à devoir préciser qu’il s’agit d’offres avec une terminaison coaxiale (ce qui peut très bien prendre la forme d’une simple astérisque dans les communication de l’opérateur). A noter que le décret n’est pas encore passé et que cette obligation n’est donc pas encore effective pour Numericable.

vraie-fausse-fibre

Autre autorité sur le marché des Telecom, l’ARCEP s’est positionnée récemment en faveur de Orange et Free: désormais le régulateur des Telecom n’utilisera plus dans ses rapports l’expression fibre optique pour évoquer les offres très haut débit de Numericable, mais l’expression câble coaxial.

Mais Orange ne s’arrête pas là et compte bien médiatiser la différence entre les eux technologie avec de sensibiliser le consommateur: l’opérateur vient ainsi de lancer une nouvelle compagne publicitaire (vidéo ci dessous) mettant en avant sa “vraie” fibre en comparaison du FTTLA.

Orange indique également la mention 100% Fibre sur la plupart de ses offres dans cet état d’esprit de différenciation par rapport aux offres très haut débit de SFR-Numericable.

FTTH ou FTTLA: qu’est ce que cela change vraiment du côté des consommateurs?

C’est peut être la question la plus importante du débat: y-a-il vraiment une différence côté consommateurs, et celui-ci est il lésé s’il souscrit à une offre très haut débit Numericable? S’agit-il uniquement d’une bataille de communication ou bien la distinction est-elle suffisamment claire en termes d’usage? Éléments de réponse…

Évoquons d’abord la principale similitude entre FTTH et FTTLA: les deux types d’offres proposent des accès très haut débit (débit descendant de plus de 30 Mb/s), avec un débit descendant allant jusqu’à 1Gb/s actuellement pour le FTTH et 800 Mb/s pour le FTTLA. C’est à dire des débits largement suffisants en théorie pour la plupart des usages personnels, et surtout loin, très loin devant ceux proposés par l’ADSL.

avantages-fibre-FTTH-orange

La principale différence se résume au niveau de la technologie: le FTTH propose des débits symétriques, ce qui n’est pas le cas du FTTLA…pour l’instant. Un débit symétrique signifie que vous pouvez potentiellement obtenir les mêmes débits descendants et montants (upload). Pour l’instant, car cela pourrait changer avec la norme DOCSIS 3.1.

Autres différences notables entre les deux technologies: la meilleure stabilité du FTTH, ou encore ses meilleures potentialités en termes d’évolutions. C’est la technologie qui semble la plus à même de répondre aux besoins de nouveaux usages sollicitant davantage le débit montant (par exemple à l’heure actuelle l’envoi de photos, de vidéos en ligne, les backup dans le cloud, etc).

Des usages qui devraient encore évoluer dans ce sens à l’avenir; de nouvelles applications pourraient nécessiter de meilleurs débits en upload, notamment pour des usages cloud ou les besoins de nouveaux objets connectés.

Cependant, il faut aussi rappeler quelques avantages liées au FTTLA, au moins à court terme. L’utilisation d’une terminaison en câble coaxial présente l’avantage, dans les logements où le câble est déjà installé, de ne pas avoir à effectuer de travaux pour amener la fibre dans l’immeuble et installer une prise fibre optique dans le logement.

La couverture du câble est très dense sur le territoire: près de deux fois plus de logements sont couverts par le câble que par le FTTH à l’heure actuelle. Même si le déploiement du FTTH progresse, la fibre FTTLA permet donc dans un premier temps, au moins de manière transitoire, de disposer d’accès très haut débit.

carte-fibre-sfr

Et puis les usages mentionnés précédemment ne concernent pour l’instant qu’une minorité d’internautes…S’il existe en effet des différences notables entre FTTH et FTTLA, il n’est pas certain que la majorité des utilisateurs les remarquent à l’usage, en tout cas dans l’état actuel des choses. Le fossé entre le haut débit et le très haut débit peut sembler à cet effet bien plus significatif que la différence entre FTTH et FTTLA.

Donc au final, oui il existe des différences tangibles entre ces deux technologies. Mais pour l’instant la plupart des utilisateurs ne devraient objectivement pas véritablement ressentir cette différence.

Les enjeux actuels semblent plutôt se situer au niveau de la couverture et de l’accès de l’ensemble des logements français à au moins une offre très haut débit. Ensuite, la différenciation pourrait se faire côté consommateur davantage sur les services associés à l’offre, la technologie embarquée dans la box ou bien et comme souvent et plus prosaïquement, simplement….le prix de l’abonnement.

Merci pour ces explications !

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :