Accueil > Débats et opinions, Humeur, Ordinateurs et Internet > Pourquoi je quitte Facebook

Pourquoi je quitte Facebook

Adieu Facebook. De toute façon, je ne t’aimais pas.

Goodbye-Facebook

  • Parce que Facebook tue, même s’il aide à se réunir pour tout et n’importe quoi. Pas besoin d’un Facebook.
  • Parce que plus de 100 visites par jour sur mon blog, et même pas 1% du trafic vient de Facebook.
  • Le plus grand nombre de visites de mon blog venant de Facebook, ne viennent pas de mes amis, mais d’inconnus qui sont tombés sur mon blog par recherche (Google, Ask…) et qui partagent mes articles.
  • Presque aucun commentaire sur mon blog. Ou, au moins, d’une seule personne. Grand maximum 2.
    Ah si, des commentaires des fois sur Facebook… mais ce n’est pas le but : ni que les commentaires restent sur FB, ni que je réponde sur Facebook. C’est mon blog qui est censé vivre, et non Facebook.
  • Mes billets ne se copient pas automatiquement sur Facebook, même s’ils sont programmés. Je dois donc systématiquement le faire à la main.
  • Parce qu’il n’y a plus de sécurité depuis que la version américaine est disponible
  • Parce que Facebook n’est rien de plus qu’un lecteur de flux RSS en timeline. Rien de nouveau depuis des années.
  • Parce que les gens mettent des photos de vous sans vous demander votre avis et trainent à les enlever.
  • Parce que je ne peux pas sans cesse taper sur un site et en même temps y participer.
  • Parce qu’à parler d’un truc débile (Facebook), ça lui donne de l’importance.
  • Parce que Twitter est mille fois mieux, même s’il perd de l’argent, surtout si ce n’est que pour mettre des photos, des « hash-tags », et des messages courts.
  • Parce que tout ce que je mets dessus, tu le dissèques, tu l’analyses, tu le gardes, et tu le revends pour te faire de l’argent, sans m’en reverser une partie.
  • Parce que tu as refusé de m’inscrire si je ne te donnais pas mon numéro de téléphone portable (mais me suis inscrit quand-même sans te le donner ! :p )
  • Parce que, quand des membres de ma famille « like » des photos de vacances d’autres membres de ma famile, mais qu’il n’y a aucune réaction sur des billets qui leur rendent hommage… Rien. Pas un « like », pas un « comm ». Ca frustre.
  • Parce que ça ne m’a pas permis de retrouver mes ami(e)s d’enfance (j’ai fait des demandes, aucune réponse).

Bref, comme je disais, rentrer dans une boîte de nuit qu’on n’aime pas pour écouter une musique qu’on n’aime pas, simplement pour suivre les amis et être avec eux en essayant de faire fi de ce qu’il y a à écouter… et que les efforts rendus ne sont pas à la hauteur des efforts faits, ça saoule, et on préfère finalement écouter ce  qu’on aime et essayer de se faire d’autres amis… Avec éventuellement l’espoir que les « vrais » amis fassent la démarche inverse et venir aussi écouter la musique qu’on aime dans l’endroit qu’on aime.

Ce qu’il y a écrit :

Dear FacebookToday I decided to leave you
Though we’ve been together a couple of years
I’m now realizing…You did not introduce me to any new friendsYou did not teach me anything i did not know beforeYou are mixing my dear friends with lousy advertising.
I hope you were not trying to make money off me.

You are mainly showing me holiday pictures, cute kids and cats. Or plates of food. Man, you became so boring.

You decide to prevent from seeing certain things.
Like nudity. Sorry, but I like to choose what is appropriate for me.

You are keeping my dearest family pictures in some hidden faraway place.

You’re getting old. You take too much of my time. I don’t want to take care of you anymore.

You make me look at my past, not imagine my future.

You ask me to like all the time. But all I need is love.

No hard feelings Facebook, it’s not you, it’s me.

Goodbye, Facebook.

Cher FacebookAujourd’hui j’ai décidé de te quitter
Bien que ça fasse plusieurs années que nous sommes ensemble.
Je réalise…Tu ne m’as pas présenté de nouveaux amisTu ne m’as appris quoi que ce soit que je ne connaissais pas avantTu mélanges mes amis avec des publicités sans importance.
J’espère que tu n’étais pas en train de te faire de l’argent sur mon dos

Tu me montres principalement des photos de vacances, des jolis bébés et des chats. Ou des assiettes de nourriture… Eh, mec, t’es devenu tellement saoulant.

Tu décides de m’empêcher de voir certaines choses.
Comme la nuidité. Désolé, mais j’aime choisir ce qui est approprié pour moi.

Tu n’arrêtes pas de stocker mes images préférées de ma famille dans des endroits éloignés et cachés.

Tu te fais vieux. Tu me prends beaucoup de temps. Je ne veux plus m’occuper de toi.

Tu me montres mon passé, rien sur mon futur.

Tu me demandes d’apprécier tout le temps. Mais tout ce que je demande, c’est de l’amour.

Ne le prends pas mal, Facebook. Ce n’est pas toi, c’est moi.

Au revoir, Facebook.

Bien que je n’adhère pas à tout (mon futur, mon passé), apparemment, je ne suis pas le seul…

Heureusement, il y a Twitter ! 🙂

Pour préciser, je ne ferme pas mon compte. Je ne mets plus mes billets sur Facebook.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :