Accueil > Cinéma, Kiff > J+2

J+2

En 2007, j’étais à J-14.

300 Naissance d'un EmpireIl y a 7 ans, j’étais avide de voir le premier opus de cette saga. J’avais déjà prévenu 2 semaines avant (08/03/2007) puis une semaine avant (15/03/2007).

Cette fois-ci, cela faisait 2 mois que je me languissais… Et j’ai pû le voir 2 jours avant ! En plus, entre pôtes, avec une bonne bouteille de vin (c’est cool de pouvoir amener sa bouteille au cinéma) pour voir un vrai film plein de testostérone, en plus en VO et en 3D. Que du bonheur pour une bonne soirée mecs !

Vu le niveau du premier opus, il allait être difficile de le relever, le tenir… D’ailleurs, les critiques l’attendaient au tournant avec des titres comme « Faut-il aller voir 300 : la naissance d’un empire ? » ou « 300 : la Naissance d’un Empire vaut-elle qu’on y assiste ? »

L’histoire : Après sa victoire sur les 300 du roi Léonidas, l’armée persane sous le commandement de Xerxes marche vers les grandes villes de Grèce. Athènes, la première cité sur son chemin, réunit ses forces pour lui barrer la route. Elle peut compter sur le courage de l’amiral Themistocles, qui tente de rallier Sparte à sa cause. D’autant que la redoutable Artémise a pris la tête de la marine perse.

Quelques extraits de critiques avant de donner mon avis :

Pour metronews.fr : « Bénéficiant à nouveau d’une direction artistique soignée, toujours dopé à la testostérone et toujours aussi kitsch, 300 : la naissance d’un empire a tout pour plaire aux fans du premier film. Si vous ne faites pas partie de ceux-là, inutile d’insister en revanche. »

Pour braindamaged.fr : « Noam Murro rentre bien dans les sandales de Zack Snyder et la réalisation de 300 : La Naissance d’un empire est impeccable. L’esthétique du premier y est retrouvée, certaines scènes sont brillamment réalisées (comme celle du cheval) et l’utilisation de la 3D est judicieuse, pour une fois. 300 : La Naissance d’un empire n’a rien à envier à son prédécesseur. Le Cerveau lui reproche juste quelques longueurs dans le blabla patriotique et parfois trop de sang. »

Pour lemonde.fr : « L’argument ayant déjà été employé, on se retrouve un peu à court d’adjectifs devant ce second volet dont la vacuité intellectuelle ferait passer son modèle pour un essai de philosophie. Scénario inexistant, personnages plats et/ou ridicules, humour involontaire et variantes lassantes sur le duo guerrier père/fils (…) il n’y a dans La naissance d’un empire aucune idée visuelle, ni dans le concept, ni dans le cadre, ni dans la pose, nulle part. Du moins, pour ce que nous avons pu en voir. »

Pour avoir-alire.com : « Dans ce péplum grotesque, l’inspiration n’est pas cinématographique mais de l’ordre du fantasme de « gamer ». Jeu de plateforme belliqueux qui ne s’embarrasse pas de ses invraisemblances, 300 : Naissance d’un empire est une grosse série B nauséabonde qui entraîne dans sa chute Eva Green (…) Quant à l’apport 3D, il devient, avec des images aussi sombres, un trouble-fête ou une vraie torture pour les yeux. »

Pour ecranlarge.com : « Bien sûr, 300 : la naissance d’un empire est narré avec les pieds et ne constitue qu’une enfilade de sketchs spectaculaires, mal reliés par une voix off très  » Frédéric Mitterrand sous stéroïdes « . Mais chacune de ces scènes s’avérant plus spectaculaire et mieux découpée que la précédente, il y a fort à parier que les plus bourrins des spectateurs en auront pour leur argent. Que les amateurs de psychologie ne boudent pas le film de Noam Murro, il leur réserve quelques folles surprises. »

Pour oblikon.net : « Premier effet garanti : quel bonheur de retrouver sur grand écran ces séquences de massacres, cette violence exacerbée mais soutenue par de très bonnes chorégraphies de combats ! Le retour de bâton se fait toutefois sentir par la constante surenchère d’effets spéciaux qui ont assis la réputation de 300. Le plus gros bémol est certainement toutes les séquences au ralenti qui sont vraiment trop présentes. Malgré quelques belles trouvailles et des scènes à couper le souffle, un peu moins de découpage/éviscération/hémoglobine aurait été apprécié pour laisser plus de place à Thémistocle et sa vision de la démocratie ! Le jeu politique de l’union de la Grèce est totalement absent excepté quelques discours pour la forme. »

Un autre avis :

Vous avez aimé 300 ? Réalisateur du péplum à succès évoquant la bataille des Thermophyles (un demi-milliard de recettes dans le monde), Zack Snyder signe le scénario de ce deuxième opus, toujours d’après l’œuvre graphique de Frank Miller, mais laisse la réalisation de 300 : la naissance d’un empire à l’Israélien Noam Murro (Smart People).

Après les violents combats des 300 spartiates bodybuildés, la guerre entre Perses et Grecs se poursuit sur les eaux, avec Eva Green (Dark Shadows, Casino Royale) en noire Nemesis du roi divin des Perses et Sullivan Stapleton (le héros de la série Strike Back) en guerrier athénien aussi farouche que sexy. Enfin, Lena Headey, l’impitoyable reine de la série phénomène Game of Thrones prend la tête des héroïques Spartes. Pour une fois, les femmes sont à l’honneur dans ce péplum viril qui revisite un des plus célèbres faits d’armes de l’Antiquité dans un conte épique et furieux qui doit plus à son graphisme spectaculaire qu’à sa fidélité aux événements historiques.

On y va ? Pour retrouver l’esthétique kitsch de 300, qui semble tout droit sortie d’un jeu vidéo. 300: la naissance d’un Empire est un péplum violent, spectaculaire et sanglant, mais en dessous du premier. Un film pour les fans.

Et le mien donc, se résume en une seule phrase, celle juste au-dessus : je suis fan. J’ai adoré :

  • Pour l’éveil à l’histoire qui pousse les curieux comme moi à lire et relire l’histoire de la bataille de Salamine,
  • Pour les effets spéciaux
  • Pour les images ultra-retravaillées, cette « esthétique kitsch » que, moi, j’adore
  • Pour les ralentis (merci à Matrix qui a changé le cinéma)

Même si effectivement, ce n’est peut-être pas à la hauteur du premier, ça n’empêche que la relève est assurée. On peut très facilement enchaîner l’un puis l’autre. Ah ben tiens… D’ailleurs… 😉

Miam !

Publicités
Catégories :Cinéma, Kiff Étiquettes :
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :