Accueil > Actualités et politique, Débats et opinions, Ordinateurs et Internet, Société, Sociologie, Telvizoun > Pour un bon usage des écrans, suivez la règle 3-6-9-12

Pour un bon usage des écrans, suivez la règle 3-6-9-12

Le 3-6-9-12 : une réponse du Dr Tisseron aux parents

Reforme-3-6-9-12Vous vous demandez :

  • Comment dois-je réglementer l’accès aux écrans à mes enfants ?
  • Dois-je autoriser ou interdire les écrans ?
  • A quel âge puis-je offrir une console de jeu ?
  • A quel âge peuvent-il avoir un téléphone portable ?

Le Dr Tisseron vous répond simplement :

  • Pas de TV avant 3 ans,
  • Pas de console de jeu personnelle avant 6 ans,
  • Internet après 9 ans
  • Les réseaux sociaux après 12 ans.

Télé, ordinateur et jeux vidéo sont désormais omniprésents dans la vie quotidienne de nos enfants. Reste à évaluer leur rôle dans le développement personnel de nos enfants et à définir les bonnes attitudes à adopter. L’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) propose aux parents d’adopter la règle du 3-6-9-12, formulée par le Pr Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, spécialisé dans les relations jeunes-médias-images.

Conseil n° 1 : pas de télévision avant 3 ans, avec discernement après 3 ans.

Jouer, toucher, manipuler les objets, se familiariser avec l’espace en trois dimensions est fondamental pour le développement des bébés. Or passer du temps devant la télé les éloigne de ces seules activités vraiment utiles à leur âge. La télé perturbe les échanges, provoque des stimulations sensorielles trop fortes et induit des perceptions erronées.

Conseil n° 2 : pas de console de jeu personnelle avant 6 ans pour favoriser la créativité.

Lors de sa croissance, l’enfant développe son imagination en créant de ses propres mains, notamment par le dessin, le modelage et le jeu avec d’autres. Le fait d’être initié trop tôt aux automatismes de la console de jeu altère le développement de la motricité fine et de sa créativité.

Conseil n° 3 : Internet accompagné à partir de 9 ans pour préserver son enfant.

Face aux pièges du web, l’enfant a une fragilité psychologique naturelle (flou sur les notions de sphère privée – intimité – et publique, entre la réalité et la fiction, de temps, etc.). L’accompagnement parental lui permet d’intégrer 3 notions fondamentales : 1) tout ce que l’on y met peut tomber dans le domaine public, 2) y met y restera éternellement, 3) est sujet à caution : certaines données sont vraies et d’autres fausses.

Conseil n° 4 : Internet seul à partir de 12 ans avec prudence.

Définition des horaires de navigation, contrôle parental, pas de navigation nocturne seul dans sa chambre, sont des règles à convenir. La baisse des relations sociales et des résultats scolaires sont des signaux d’alerte.

Source : April.fr

Reforme36912

Reforme36912

Facile, non ?

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :