Twitter, c’est un métier !

Certainement pas pour un politique !

Twitter et les politiquesLes politiques ne savent pas twitter. Il faut en faire le constat. D’ailleurs, en ce qui me concerne, je ne comprendrai jamais leur intérêt d’utiliser ce moyen de communication, si ce n’est à montrer leur incompétence et leur oisiveté.

Pourtant, autant je déteste Facebook (un site qui ne sert qu’à ceux qui ne savait pas que ce mode de communication existe depuis des lustres), et je crois que ça se sent au travers de mes billets qui en parlent, autant je trouve extrémement intéressant un outil comme Twitter.

Bref, les politiques se retrouvent eux-mêmes victimes de ce qu’ils font avec Twitter et de l’essence même de cet outil,  à savoir (ré)agir vite et en très peu de caractères.

Et, en ces 2 notions, on a vite expliqué les inconvénients de ces avantages, à savoir :

  • (ré)agir à chaud (ce que l’on sait ne jamais devoir faire),
  • s’exprimer en peu de mots (ce qui risque de tronquer le discours, voire de lui donner un tout autre sens).

Une fois donc que ces 2 points ont été évoqués, on a rapidement éclairci (sans excuser bien sûr !) les dérapages de ces gens qui devraient choisir entre twitter et nous gouverner (ou voudraient nous gouverner).

Quelques petits exemples… navrants, pour rappel :

Répondant à un tweet du Plus du Nouvel Obs au sujet de la médiatisation de l’ablation des seins de l’actrice américaine, Christine Boutin a lancé :

« Pour ressembler aux hommes ? Rire ! »

Franck Guiot, adjoint UMP au maire d’Ormoy-la-Rivière, petit village au sud d’Etampes, à la suite de la décision du gouvernement de faciliter l’accès au travail des Roms, s’est adonné à un jeu d’un goût douteux sur Twitter. A travers le hashtag (mot clé) #ToiAussiTrouvesUnMétierPourLesRoms, l’adjoint a proposé à ces derniers des emplois de…

« planteurs de cannabis », de « convoyeurs de fonds » ou encore de « pickpockets sur la ligne 9 du métro », en ajoutant qu’ils « ne savent ni lire ni écrire ».

Peu après les incidents au Trocadéro,  Jean-Sébastien Vialatte, député UMP du Var a dérapé sur le réseau social Twitter en écrivant :

Les casseurs sont sûrement des descendants d’exclaves. Ils ont des excuses. Taubira va leur donner une compensation.

Cécile Duflot à propos de Bruno Testa qui l’a descendue en flèche dans son article sur le site de L’Union, un journal régional de Champagne-Ardenne :

Pas un journaliste, mais un connard.

Nadine Morano, à propos de François Hollande et du mariage pour tous :

Voilà le mariage pour tous… Mais pas pour lui qui n’a jamais épousé la mère de ses enfants et vis en concubinage à l’Élysée.

On pourait encore trouver plusieurs exemples déplacés et inutiles. Le dernier, résumant tout de par sa contre-productivité et la conclusion de son auteur : Le Tweet de Valerie Trierweiler, message d’encouragement à Olivier Falorni :

« Courage à Olivier Falorni qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d’années dans un engagement désintéressé. »

Message qui fera dire en conclusion à cette même Valérie Trierweiler :

Je tournerai sept fois mon pouce avant de tweeter

Des fois, effectivement, un soupçon de lucidité, ça ne fait pas forcément de mal.

Qu’un homme ou une femme politique twitte, cela me fait penser à un ado qui passe son temps sur Internet au lieu de faire ses devoirs. Triste et navrant si l’on transpose cette image à ceux qui sont censés diriger notre pays.

Bloguer, bien sûr (ou du moins, faire bloguer !) ! Une page Facebook, certainement ! Mais, Mesdames et Messieurs les politiques, en ce qui me concerne, oubliez ce moyen qui n’est pas du tout fait pour vous, qui montre ce que vous ne savez pas faire tout seul, à savoir communiquer intelligemment, et soyez plutôt là où on aimerait vous trouver.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :