Test avec réponse

Réponses incluses dans les questions

TestVous est-il déjà arrivé de remplir un test, sérieux qui plus est, en vous demandant ce que vous êtes en train de faire, ce qu’on est en train de vous demander, et, au final, si on n’est pas en train de se moquer de vous, ou du moins de l’organisme qui a payé pour que vous passiez ces tests ?

Moi oui.

Le pire, c’est que ce test existe réellement, et est pris très au sérieux. Vous allez pouvoir en juger par vous-même.

Tout d’abord, le principe de ce test :

Vous disposez de dix points à répartir inégalement sur les phrases 1),2), 3) et 4) en fonction de votre réaction.
Par exemple, j’accorde sept points à 2) si ça me correspond très souvent; 3 points à 3) parce que ça pourrait arriver et zéro aux deux autres, ou toute autre répartition qui vous agrée.
Répétez l’opération pour les huit chapitres.

Et donc les questions :

Avant de partir en stage en entreprise, je me dirai plutôt:

  1. « J’ai peur d’y aller car j’ai l’impression de ne savoir rien faire, alors qu’ils ont une technologie de pointe »
  2.  » C’est pas utile, l’entreprise est ringarde et je ne pourrai rien faire pour eux. Je suis encore plus nul en microprocesseur qu’en orthographe. »
  3.  » le sujet de stage qu’ils me proposent est dans la ligne de ce qu’on a appris cette année, le responsable de stage est sympathique. »
  4.  » J’ai une formation de pointe et tout ce qu’ils trouvent à faire, c’est de me donner un travail de câblage, c’est pas vrai, ils ne se rendent pas compte. »

 Au cours d’un examen, ma réaction :

  1. « Je suis trop lent et les sujets sont inadaptés. »
  2. « Moi j’ai réfléchi et j’ai compris le cours, mais le prof, ce qu’il lui faut, c’est du par cœur. »
  3. « Je vais encore me prendre une piteuse, j’ai pas le niveau, il y en a qui sont forts et qui finissent même avant l’heure. »
  4. « Intéressant le sujet, j’ai l’impression d’avoir réussi et j’ai apprécié. »

Des copains ont organisé une soirée, à la fin, je leur dirai plutôt :

  1. « C’était assez sympa votre petite soirée, vous vous en êtes assez bien sortis quand même. »
  2. « La prochaine fois que vous refaites une soirée pour tristes et handicapés du 3ème âge, vous me prévenez, j’adore ! »
  3. « Oh, ce que c’était bien ! Vous avez dû en passer du temps à préparer, j’aurais jamais su faire ! »
  4. « Ce que j’ai aimé dans cette soirée, c’était ton choix de musique et les gens que tu m’as fait connaître. »

On a entamé un travail en commun. Je me dis que :

  1. « Je les laisse décider, je vais encore m’embrouiller, je ferai ce qu’ils me diront. »
  2. « Je vais centraliser les infos, il faut un organisateur, autrement, ça va être la pagaille avec eux. »
  3. « Pour avancer, je vais lui donner mes informations et lui demander les siennes, comme ça il me répondra. »
  4. « Je ne vois pas pourquoi je coopérerais, ça me fatigue, et de toute façon, avec une équipe pareille ! »

Quelqu’un passe devant moi sans raison dans une file d’attente :

  1. « Je lui demande clairement et fermemement de passer derrière. »
  2. « Je m’écrase, il a l’air méchant. »
  3. « Je l’injurie copieusement. »
  4. « Je laisse tomber, pour ce que ça me fait. »

Notre équipe a gagné :

  1. « C’était un bon match, pas mal d’automatismes sont au point. »
  2. « Heureusement que j’étais là. »
  3. « J’étais pas dans un bon jour mais vous étiez là, alors ça s’est pas vu. »
  4. « Heureusement qu’ils étaient nuls parce qu’on a été mauvais. »

Un jeune qui vend une revue ou un recueil m’aborde en disant : « Vous n’avez rien contre les jeunes » :

  1. « Si j’en ai le temps, je feuillette la revue et je pose des questions avant de me décider. »
  2. « J’achète sa revue parce que je n’ose pas refuser. »
  3. « Je le gratifie d’un sourire distant et amusé et je passe. »
  4. « Je prends la revue et je la jette parce que de toute façon je ne la lirai pas. »

On me dit que mon résultat est excellent :

  1. « C’est vrai, et encore, j’étais un peu fatigué. »
  2. « Si X avait été là, il aurait fait mieux. »
  3. « C’est un accident, ne vous frappez pas. »
  4. « Merci, ça me fait plaisir. »

OK ? Vous avez compris ?

Vous n’allez quand-même pas me dire que vous voulez le résultat du test ? Si ?

Bon…

Accordez dans le tableau suivant, à chaque lettre, le nombre de points que vous lui avez attribué.

Le tableau à remplir :

Lettre Points Lettre Points Lettre Points Lettre Points
1) Départ en stage c d a b
2) L’examen d b c a
3) La soirée d a c b
4) Travail en commun c b a d
5) La file d’attente a c b d
6) Victoire de l’équipe a b c d
7) Vente de la revue a c b d
8) Résultat positif d a b c
TOTAUX + + = + – = – + = – – =

Alors ça donne quoi pour vous ?

Moi, bizarement, ça a donné tout en ++ ! Fou, non ? 😀

Et vous voulez les conclusions aussi ? Rhooo… Est-ce bien raisonnable ? Bon… OK :

+ – (OK/Non OK)Je m’accepte comme je suis et je n’accepte pas l’autre comme il est ; je me survalorise et je dévalorise l’autre. Devant un problème, je cherche un coupable et le coupable c’est l’autre. Je l’attaque, c’est ta faute ; je le chasse ou je l’élimine. Attitudes de domination et d’agressivité. Les évènements sont traduits en termes de pouvoir. Les sentiments qui me caractérisent : le mépris et la pitié, la colère. + + OK/OKCette position ne signifie pas « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », mais je m’accepte sans méconnaissances et j’estime qu’avec l’autre, je peux avoir des rapports constructifs. Devant un problème je cherche une solution, une synergie, une coopération. Les évènements sont gérés avec une attitude de gagnant. Les émotions sont celles de l’Enfant spontané, peur, joie, colère, tristesse.
– – Non OK/Non OKJe ne suis peut-être pas terrible, mais les autres c’est pas mieux. Il n’y a rien que l’on puisse faire. Devant un problème je cherche un coupable, et c’est tout le monde, c’est notre faute. Attitudes d’abandon, de résignation. La Tentation n’est pas le suicide ou l’homicide mais la folie. Les évènements sont observés en spectateur résigné. L’attirance improductive et autodestructrice pour les voies de garage provoque des sentiments de dérision, d’indifférence. – + Non OK/OKJe me dévalorise et je survalorise l’autre. Devant un problème, je cherche un coupable, et le coupable, c’est moi. Je prends la fuite, c’est ma faute, j’ai des envies de suicide. Mes attitudes sont d’admiration, de honte, de culpabilité. Les évènements sont traduits en termes d’amour. Les sentiments qui me caractérisent : la peur, la tristesse.

Dingue, non ? Vou comprenez maintenant à quel point, j’ai l’impression que l’organisme qui m’a envoyé faire ces tests s’est fait un peu roulé ?

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :