Nabi

Un nouvel épisode de « Ce que je lis en ce moment« …

Khalil Gibran - Le ProphèteUn beau cadeau…

Écrit en anglais, le Prophète est une œuvre poétique faite d’aphorismes et de paraboles, livrés par un prophète en exil sur le point de rentrer chez lui. Aux grandes questions de la vie, celui-ci livre au peuple qui l’a accueilli pendant douze ans des réponses simples et pénétrantes. Des thèmes universels sont abordés, mais le fil conducteur reste l’amour. À côté des grandes questions de la vie pratique, comme le mariage ou les enfants, le lecteur découvre la connaissance de soi et la religion, conçue ici comme universelle. Ainsi, ce qui fait le succès du Prophète est son universalisme, apte à en faire le livre de chevet de tout un chacun, emportant l’adhésion par de grandes valeurs comme la liberté, l’amour, le respect de l’autre.

  • Poche : 95 pages
  • Editeur : Mille et une nuits (10 juillet 1997)
  • Collection : Mille et une nuits
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2910233138
  • ISBN-13 : 978-2910233136

En ce qui me concerne… Moui, c’est bien. Ok, on peut le voir comme ça. Certains passages m’ont touché… En même temps, cela me semble un amalgame de réponses des fois… forcées… Comme si il avait fallu trouver des réponses coûte que coûte à toutes les éventuelles questions que l’on pouvait trouver à répondre…

Ceci étant dit, même si le jeu est tiré, le challenge est assez bien relevé… Comme je l’ai dit, même s’il y a trop de sujets évoqués à mon goût, certains m’ont beaucoup, beaucoup touché, alors que d’autres m’ont semblé plutôt… mielleux, voire incipides…

Cependant, je ne suis pas sûr que L’Express, par exemple, soit du même avis que moi avec son article « Le prophète, toujours grand » :

Publié en 1923, écrit en anglais, le best-seller de Khalil Gibran porte la sagesse orientale dans le monde. Qui n’a pas eu un jour entre les mains un exemplaire du Prophète de Khalil Gibran? Une édition de poche, un peu usée, cornée même, à la reliure pliée à force d’être lue, et relue. Lorsqu’on vous confie ce livre, c’est un cadeau que l’on vous fait tant il a bouleversé des vies, ému des générations entières. Car Le Prophète, voyez-vous, c’est bien plus qu’un livre. C’est un phénomène. Des dizaines de millions de lecteurs, le livre le plus lu après la Bible, et rien que sur la Toile, pas moins de 70 000 pages lui sont consacrées, des forums de discussion, des sites ou des blogs.

Ce que je note en regardant sur Internet, et notamment la page Wikiquote (Bon, ok, je me suis permis d’y mettre ma petite retouche), c’est que certains passages n’ont pas marqué que moi :

Le mariage

Et tenez-vous ensemble, mais pas trop proches non plus :

Car les piliers du temple se tiennent à distance,

Et le chêne et le cyprès ne croissent pas à l’ombre l’un de l’autre.

La joie et la tristesse.

Les deux ne sont pas séparables. Elles arrivent ensemble, et, quand l’une d’elles s’installe seule à votre table, souvenez-vous que l’autre dort dans votre lit.

Le Crime et le Châtiment

De même qu’une seule feuille ne jaunit qu’avec l’assentiment silencieux de l’arbre tout entier,

Le fautif ne peut commettre de fautes sans la volonté secrète de vous tous.

Comme une procession, vous marchez ensemble vers votre moi-divin.

Vous êtes le chemin et les voyageurs.

Et lorsque l’un de vous chute, il chute pour ceux qui sont derrière lui, les prévenant de la pierre qui l’a fait trébucher.

Le Bien et le Mal

Car qu’est-ce que le mal sinon le bien torturé par sa propre faim et sa propre soif ?

En vérité, quand le bien est affamé, il recherche la nourriture même dans les grottes obscures, et quand il a soif il se désaltère même dans des eaux mortelles.

Vous êtes bon quand vous êtes uni avec vous-même.

Pourtant, vous n’êtes pas mauvais quand vous n’êtes pas uni avec vous-même.

Car une maison divisée n’est pas un repaire de voleurs, elle n’est qu’une maison divisée.

Et un navire sans gouvernail peut dériver sans but près d’îles dangereuses, mais ne pas sombrer.

Vous êtes bon quand vous vous efforcez de donner de vous-même.

Pourtant, vous n’êtes pas mauvais quand vous cherchez le profit pour vous-même.

Car quand vous cherchez le profit vous n’êtes qu’une racine qui s’agrippe à la terre et tète à son sein.

Certainement, le fruit ne peut dire à la racine, « Sois à mon image, plein et mûr et toujours généreux de son abondance ».

Car pour le fruit, donner est une nécessité, et recevoir est une nécessité pour la racine.

Vous êtes bon quand vous êtes pleinement conscient dans votre parole.

Pourtant, vous n’êtes point mauvais quand vous êtes endormi alors que votre langue titube sans but.

Et même un discours chancelant peut fortifier une langue faible.

Vous êtes bon quand vous marchez vers votre but fermement et d’un pas hardi.

Pourtant, vous n’êtes point mauvais quand vous y allez en boitant.

Même celui qui boite ne va pas à reculons.

Bref, très beau cadeau. Le genre d’oeuvres qui permet de garder l’esprit ouvert et qui change du négativisme qui, à mon goût, semble se généraliser.

Vous pouvez retrouver ce livre sur Wikilivre.

Publicités
Catégories :Cadeau, Culture, Livres Étiquettes : ,
  1. 28/03/2012 à 08:45

    J’ai l’édition qui combine aussi « Le jardin du prophète » et c’est devenu mon livre sac à main. A lire au soleil avec les oiseaux qui chantent en fond (fini hier sur une pelouse dans un parc)pour la quiétude de l’âme. « …Car en amitié, toutes pensées, tous désirs, toutes attentes naissent sans paroles et se partagent dans une joie muette. Lorsque vous vous séparez de votre ami, vous ne vous affligez pas;car ce que vous aimez le plus en lui peut être clair en son absence… » 🙂

  2. 28/03/2012 à 21:09

    Oh oui, j’avais dit que je mettrai cette partie-là aussi !

    Et donnez à votre ami le meilleur de vous-même.
    Car qu’est-ce que votre ami si vous venez le voir avec pour tout présent des heures à tuer ?
    Venez toujours le voir avec des heures à faire vivre.

    J’adore !

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :