Accueil > Livres > Ce que je lis en ce moment

Ce que je lis en ce moment

Bof.
 
195 pages.
Comme plus de quarante millions de personnes en Europe, Nick a fréquenté un site de rencontres pendant un an. Une fois l’expérience terminée, pour cause de rencontre " sérieuse ", il a raconté cette année torride sur son blog JNSM, très vite devenu un des sites les plus célèbres de la blogosphère… Aujourd’hui, Lewis en fait un livre où ses multiples histoires se déclinent sur tous les registres de la relation : " one-shot ", histoires d’amour, copines-coquines, amitiés…
En un an, des centaines de touches virtuelles, cinquante-deux rendez-vous, vingt-sept qui finissent " sous la couette " : il fallait être extrêmement organisé pour survivre à cette aventure harassante. Nick nous confie avec humour et pas mal de lucidité sa méthode pour une stratégie de " relations massivement parallèles "…
4 évaluations
5 étoiles:

 

 (0)

4 étoiles:

25%

 (1)

3 étoiles:

25%

 (1)

2 étoiles:

25%

 (1)

1 étoiles:

25%

 (1)
Moyenne des commentaires client
 
 
 
 
 
J’aime bien les commentaires des internautes : "Inutile", "Gerbant", "Bonne idée, mauvaise mise en oeuvre"…
 
On me l’avait prêté. "Tiens, ça te rappellera des souvenirs…", avec un gros clin d’oeil, avec, plus tard, une grosse incitation à vivement le rendre puisqu’il était dédicacé déjà par la demoiselle qui l’avait offert à son propriétaire : "Exemple à ne pas suivre…" Ou pas…
 
Personnellement, je dirais que j’oscille entre le vif intérêt et le total dénigrement ! Lassant à force, en fait. Peut-être que je ne connais que trop bien toutes ces histoires. Les catégories décrites, les "plans", les anecdotes… Et encore, il n’y a passé qu’une année. Moi cinq. J’ai eu ma dose ! Sarcastic
 
Je me souviens qu’en Mai 2005, on m’avait envoyé le lien de son blog en mentionnant "Le blog de Curtis" ! Enfants mis à part, je n’aurais sans doute pas mieux (d)écrit ces (més)aventures. Les "Brigitte", "Vanessa", "Liliane", "Pascale" ou autres "Julie"… Bien malgré moi d’ailleurs en même temps…
 
Démarche différente aussi. Plus sincère ? Non. Puisque lui aussi se voulait sincère dans son approche "butinesque". En tout cas, plus version long terme donc pour ma part.
 
Mais je ne me fais aucune illusion : Nick, moi, nous ne sommes que 2 simples exemples parmi des milliers d’autres à pouvoir raconter ce que l’univers des rencontres est devenu un véritable business ultra-lucratif et un hypermarché mondial du sexe et des histoires jetables, avec plus ou moins de dommages collateraux.
 
Une partie à retenir peut-être…
J’ai l’impression que, sur un site de rencontres très fréquenté, où l’on peut multiplier les expériences, la vie se déroule à la vitesse d’une vie de chien – accélérée puissance 7. On vit dans un laps de temps très court des choses qui, normalement, se développent sur du plus long terme. C’est à la fois grisant et pervers, car les perceptions sont faussées. Cette impression qu’il y aura toujours une autre histoire en stock si on ne trouve pas pile poil et très vite celle qui nous va bien. Lâcher la proie pour l’ombre. Une immense impatience qui pousse aux ruptures rapides, aux relations parallèles, au sexe tout de suite… ou jamais. On n’a pas le droit à l’erreur, et on peut se faire dégager pour un truc aussi con que "j’ai pas aimé ses cols de chemise", ou "elle a dit que Seinfeld c’était nul" qu’on racontera le lendemain matin devant la machine à café du bureau, à des collègues probablement eux aussi abonnés à une usine à bonheur.
Personnellement, je pense que l’on peut même étendre cette réflexion aux différents sites de réseaux sociaux nouvellement à la mode… Et leur tendance à vouloir être "amis" à outrance… Sarcastic
 
Bref. Dommage qu’il faille attendre les 50 dernières pages pour avoir un peu plus de substance. 110 pages auraient suffi donc. Et encore… Le tiers médian "Sous la couette" étant plutôt navrant, et les statistiques de fin n’ayant rien de vraiment culturel. La "playlist de Nick" à essayer peut-être ? Bof. Faut aimer…
 
Un livre à se faire offrir donc pour ne pas avoir à dépenser ses 18 €, ou à acheter pas cher, et à lire avant emploi comme "précautions d’usage". Après, trop tard, vous ne pourrez qu’acquiescer.
 
Content d’avoir passé ce cap en tout cas (du livre, et de cette époque). Je vais pouvoir le rendre à son propriétaire maintenant que je l’ai enfin lu… Si je le retrouve…
Ça c’est fait. Ensuite. Open-mouthed
 
Catégories :Livres
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :