Accueil > Cinéma > Petit Kif

Petit Kif

Cinéma.
 
Ce soir, pour la dernière fois, Le Majestic passait un de mes films préférés en retrospective : Planète interdite dont je parlais déjà là.
Donc Obligé !  Et moment de pur bonheur bien évidemment.
Comme quoi, déjà en 1956, on faisait déjà les choses bien.
Ca donnait à peu près ça :

Bon, ben si, qd je parle d’un film sur mon blog, il passe en retrospective au Majestic, je vais réessayer
Prêt pour un
Avec Raquel Welsh.

 

Ce vieux film (1966) que j’adore aussi (dans ma vidéothèque), raconte l’histoire d’une expérience scientifique :
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Voyage_fantastique)
Les États-Unis et l’Union soviétique ont chacun développé une technologie qui permet à la matière d’être miniaturisée grâce à un procédé qui rétrécit chaque atome séparément, mais d’un intérêt limitée car les objets reviennent à leur taille initiale après 60 minutes au plus. Jan Benes, un scientifique travaillant derrière le rideau de fer, a découvert comment rendre le rétrécissement permanent. Avec l’aide de la CIA, le scientifique passe à l’ouest, mais un attentat le laisse plongé dans coma profond avec un caillot de sang dans le cerveau. Le gouvernement des USA est impatient de sauver sa vie afin qu’il puisse partager le secret de la miniaturisation illimitée. Pour résorber le caillot, un groupe de scientifiques comprenant Grant, le capitaine Bill Owens, le Dr. Michaels, le Dr. Peter Duval et son assitante, Cora Peterson, prennent place à bord du « Proteus », un sous-marin miniaturisé puis injecté dans Benes. En raison de la durée du procédé de miniaturisation, l’équipe dispose de seulement une heure pour trouver et détruire le caillot avant une mort certaine : une fois que le sous-marin miniaturisé commencera à reprendre sa taille normale, il deviendra la cible du système immunitaire de Benes et sera détruit. Beaucoup d’obstacles gênent l’équipage pendant leur voyage. Un accident de parcours les force à passer par le cœur – celui-ci est provisoirement arrêté pour éviter des turbulences funestes – mais aussi les poumons pour se réapprovisionner en oxygène. Les membres de l’équipage sont bientôt contraints à « cannibaliser » leur appareil de radio afin de réparer le laser destiné à détruire le caillot de sang : il devient évident qu’il y a un saboteur sur la mission.
Ce film a insipré "L’Aventure intérieure" de Joe Dante en 1987, LE film qui a fait se rencontrer Meg Ryan et Dennis Quaid…
 

Catégories :Cinéma
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :