Accueil > Humeur > Mea Culpa

Mea Culpa

Oui, je bats ma coulpe. En « public » donc.
Je reste encore très circonspect, voire effaré, face au tollé qu’a suscité mon précédent billet (03/01/2007). Je ne sais à vrai dire quoi en penser.
Alors, je vais malgré tout faire ma part de chemin, comme je l’avais déjà fait lors de cet évènement.
Juste avant de le faire, je voudrais juste me permettre, si vous m’y autorisez, de répondre à mes propres questions :
« Bon ou mauvais réveillon » ?
Je dis mauvais, puisqu’il a été mal vécu. La conclusion coule de source. Maintenant, devait-il être mal vécu ? J’ai une idée de réponse, mais « chacun voit midi à sa porte » (et non à 14h).
« Est-ce que votre petite amie est une peste ? »
A mon avis non, puisque ne comprenant pas, elle s’est empressée de s’excuser. Mais ça ne reste que mon avis. Mais rire était sans une réaction malvenue de prime abord. Maintenant, l’histoire pourrait prêter à rire en se demandant où est la caméra cachée dans toute cette histoire, d’où l’importance de citer Beaumarchais.
Est-ce normal de vous « venger » ?
Le mieux serait qu’ils passent un vrai réveillon ensemble, à le partager comme ils le conçoivent réellement, et bien entourés. Mais encore une fois ,chacun voit midi à la porte de son horloge.
Quant au dernier point, et repensant à ce que l’on se souhaite à la nouvelle année (« Et surtout une bonne santé ! C important la santé !!! »), je ne peux m’empêcher de penser à ma cousine, à ses parents, et aux parents de la personne imaginée dans l’histoire (et à tous les parents en général d’ailleurs), qui seraient peut-être de mon avis, ou pas, peu importe à vrai dire. Je pensais à ma cousine, donc, championne de natation synchronisée, morte d’une leucémie à 14 ans, qui a passé ses dernières chimio et sans doute aussi son dernier réveillon à son lit d’hôpital. Je pense aussi, à la seule gifle que j’ai reçue de toute ma vie à l’époque (si, avec celle de ma nounou, à 15 ans, lorsque j’ai dit aux autres enfants que le Père Noël n’existait pas !), seule gifle de ma mère donc, que j’ai reçue lorsqu’à ma cousine, je lui ai maladroitement dit « Eh ben ! J’aimerais pas être à ta place ! ». Ma mère me disant, en pleurs, en sortant : « Tu crois que, elle, elle aimerait bien être à sa place si elle avait le choix ? » ! Pardonne-moi, Vi, je n’avais que 14 ans moi aussi !  
Au final, dans cette histoire (03/01/2007), 3 cons, et bcp d’incompréhension.
Pour expliquer mes images du billet qui fait tant polémique, ils ont tous un point commun : le mauvais goût, l’humiliation,  et l’intolérance.Et c’était ça l’idée. Mais encore une fois, cela n’est que mon humble avis.
Les mots les plus importants dans une relation sont « Pardon » et « Merci ».
Je tiens donc à m’excuser publiquement auprès des gens que j’ai involontairement choqués. Nul n’en était mon intention.
Je suis toujours autant frappé d’être taxé d’une telle intolérance, injustice, incompréhension, voire egoïsme, moi, qui, peut-être maladroitement, essaie de me battre chaque jour contre ces mêmes maux.
J’en ai un peu marre d’être taxé d’égoïsme alors que j’ai passé ma nuit à courir après quelqu’un que je ne supporte pas, mais que je le fais pour la personne qui me l’a demandé, et de passer mon Dimanche à le consacrer à des gens qui me reprochent ensuite de ne pas le faire une heure de plus.
J’en ai un peur marre d’offrir des choses en pensant aux gens, pour qu’on me les reclaque à la figure parce que ce n’est pas suffisament bien « emballé ».
J’en ai un peu marre de me faire « engueuler » par diverses personnes, simplement parce qu’il me prend l’envie de connaître le Coran. Simplement, par ouverture d’esprit.
J’en ai peu marre qu’on n’arrive pas à voir que j’accepte l’Aïd autant que je demande que toutes les coutûmes sont ce qu’elles sont. Au maroc, je suis allé chercher moi-même mon poulet au marché (en l’acceptant, et sans faire remarquer que le poulet n’était pas tourné vers la mecque). Je vous invite à le tester de même. Au Bangladesh, on exécute les pédophiles sur la place publique, en les empallant par le rectum et à la verticale, en place publique, sur un pieux préalablement (judicieusement ?) enduit de vaseline. Bonne ou mauvaise coutûme ? Je ne me risque plus à juger puisque c’est ce que l’on me reproche. Je vous invite de même à vous pencher (pour ceux qui la trouveront !), sur la fable de la ménagère qui coupe une partie du poulet avant de la mettre dans le four « parce qu’on a toujours fait comme ça dans la famille ». Que vous compreniez ou pas, je m’en fous.
J’en ai un peu marre des « insultes » régulières et des reproches qui me sont faits, à moi qui ne souhaite « que la paix sur le monde », simplement parce que je me retrouve n’être que le défouloir erroné d’une persécution (in)justement refoulée (j’espère que vous vous reconnaitrai, vous 6 !).
J’en ai marre de faire des actes gentils à la base, d’avoir des attentions spontanées, et qu’ils/elles soient systématiquement interprété(e)s, de prime abord, comme des gestes suspects, débiles et malvenus.
J’en ai un peu marre qu’on me demande d’accepter que la personne que j’ai en face de moi ne soit pas comme les autres, que je l’accepte, et qu’on ne m’autorise pas, moi, à être, moi-même un peu à part.
J’en ai un peu marre qu’on me demande d’accepter que les autres ne réagissent pas comme ce à quoi MOI je m’attends, que je l’accepte, et qu’on soit choqué en retour, que je ne réagisse pas forcément, moi-même, comme on s’y attend.
J’en ai un peu marre de me battre contre des moulins à vents. Le monde est et restera malheureusement ce qu’il est.
Des lieux communs me viennent :
  • « A Rome, fais comme les romains »
  • « La liberté de l’un s’arrête là où comence celle de l’autre ».
  • « Nul n’est prophète en son pays »
  • « L’histoire n’est qu’un mensonge sur lequel tout le monde est d’accord »
Je ne pensais pas en être au point de dessiner Mohammed avec une bombe dans son turban, en évoquant la confrontation des cultures. Apparemment, si ! Au temps pour moi.
Encore pardon donc à ceux que j’ai choqués. Ce n’était pas mon intention. Dommage que ça ne soit pas vu. Dommage qu’on me connaisse si mal.
Je pense qu’il est temps, à en voir le mal que je peux causer « via » ou « à cause de » ce blog, d’arrêter de perdre du temps à essayer de vouloir faire réflêchir, ou, à défaut, de me faire comprendre/connaître.
Oui, je suis maladroit. Des fois, je ne fais pas les choses bien à 100%. Excusez-moi. Je ne suis qu’un être humain.
Parodiant la 5 de l’époque, peut-être reprendrons-nous un jour le cours de nos émissions, en attendant, force nous est de constater qu’il vaut mieux nous arrêter là.
Adieu cher rêve idéaliste. Bienvenue à moi dans un monde d’hypocrisie et d’égoïsme. Et donc accessoirement, si vous ne comprenez pas, je m’en cogne.
« Amen », ou « Amine ». C pareil.
Publicités
Catégories :Humeur
  1. Kelly
  2. Curtis
    18/01/2007 à 23:02

    Et ? 😉

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :